* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

1 Corinthiens 11:2-16

Hommes et femmes dans l'église (1)

Nous étudions 1 Corinthiens depuis quelques mois maintenant et, aujourd'hui, nous arrivons au chapitre 11. Selon des commentaires sur ce passage, c'est un des plus difficiles de la bible entière. C'est un passage qui parle de la place des hommes et des femmes dans l'église. Et ce n'est pas le seul. Il y a 4 passages clés dans le Nouveau Testament qui abordent ce sujet.

Je travaille et réfléchis sur ces passages depuis quelques semaines maintenant. En faisant cela, je me rends compte que c'est un sujet énorme. Il me semble alors que c'est peut-être le moment de faire une série de messages sur ce thème. Je vous propose que nous prenions 4 ou peut-être 5 semaines pour regarder ce que la Bible veut nous dire à propos de la place des hommes et des femmes dans l'église.

Je crois que nous, les chrétiens évangéliques, évitons d'aborder ce sujet pour plusieurs raisons. C'est un sujet sur lequel presque tout le monde a son avis et ces avis sont parfois différents, même incompatibles. Nous disons "Eh bien, nous n'en parlerons pas, pour que nous gardions l'unité et la paix." Nous avons parfois peur de parler de travers et d’offenser quelqu'un ou quelqu'une d'autre. Les prédicateurs l'évitent, parce que c'est un sujet difficile, et il existe tant d'explications, dans tant de commentaires, qu'il semble impossible d'arriver à comprendre et expliquer le sens des passages. Que j'aborde ce sujet veut dire que, soit je ne suis pas dans les normes, ou je suis fou. A vous de décider.

Ce que j'aimerais faire ce matin, c'est vous donner un survol du sujet et quelques idées sur comment nous allons aborder ce sujet parfois délicat. Cela veut dire que nous n'arriverons pas à regarder 1 Corinthiens 11:2 à 16 aujourd'hui. Cela sera pour la semaine prochaine. Nous allons faire notre survol du sujet ce matin sous trois titres:

Nous allons passer la plupart de notre temps dans le sujet de la création - je dis cela pour vous rassurer que, quand nous arriverons à la fin de cette première partie qui sera assez longue, il n'y aura pas des heures en plus à m'écouter. Avant de faire cela, quelques commentaires sur comment nous devons comprendre ce que la bible nous enseigne à propos des hommes et des femmes dans l'église.

La première chose à dire, c'est que nous allons aborder des passages parfois difficiles dans les semaines à venir. Dans 2 Pierre 3:16, nous lisons que "C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine." Pierre parle de l'apôtre Paul et il reconnaît que Paul a parfois écrit des choses qui sont difficiles à comprendre. Et ce qu'il dit est intéressant et pertinent pour nos études.

Quand nous nous trouvons face à face avec un passage difficile, il y a du travail à faire pour le comprendre. Il ne suffit pas de ne le lire qu'une fois et puis dire "Voilà, je comprends tout!" Pour interpréter un passage difficile, nous devons le relire et le relire, réfléchir et, à mon avis, lire ce que d'autres personnes honorables ont écrit à propos du passage.

Nous devons aussi être ouverts à ce que le passage que nous lisons change notre avis sur un sujet. Nous venons souvent à la bible avec nos préjugés, et nous venons toujours avec notre propre arrière-plan - nos pensées personnelles, les enseignements que nous avons eus, même la tradition de l'église - un véritable bagage qui peut nous empêcher d’écouter ce que dit vraiment la bible elle-même.

Si nous ne faisons pas ces choses, nous risquons de tordre le passage pour lui faire dire ce que nous voudrions qu'il dise. Et cela est une grande perte pour nous qui nous mène, comme Pierre nous le dit, à notre ruine. C'est-à-dire, nous sommes en danger de tomber dans l'erreur et de quitter la foi. C’est un avertissement à prendre en compte quand nous étudions un passage difficile.

Cependant, il faut dire aussi que nous pouvons avoir confiance qu'il est possible de comprendre des passages difficiles. Il faut s'y appliquer et cela prend du temps certainement, mais Dieu ne nous laisse pas dans le noir. Ces passages difficiles ont quelque chose à nous enseigner, ils sont utiles pour notre foi et notre comportement. Nous pouvons nous attendre à ce que l'Esprit Saint nous dirige. Dieu ne nous tend jamais de piège. Il veut que nous comprenions sa parole et que nous vivions selon ses préceptes. Si nous sommes prêts à faire le travail qu'il faut, il est prêt à nous donner de la sagesse.

Notre façon de faire face aux passages difficiles montre ce que nous pensons, en général, de la parole de Dieu. Croyons-nous que la Bible est la véritable parole de Dieu? Si oui, nous allons prendre au sérieux ce qu'elle nous dit, même quand nous n'aimons pas trop ce qu'elle dit. Si non, nous allons essayer de minimiser ce que certains passages disent à propos de certains sujets.

Dans les passages qui parlent des hommes et des femmes dans l'église, nous allons rencontrer à plusieurs reprises le mot "soumettre". Quand nous arriverons à ces passages, nous allons regarder un peu plus ce qu'est la soumission biblique. Mais par-dessus tout, nous devons décider que nous allons nous soumettre à la parole de Dieu. Qu'elle sera pour nous notre autorité pour la foi et pour le comportement.

La dernière chose que je veux dire avant de me lancer dans notre survol, c'est que nous allons trouver que ces passages difficiles sur les hommes et les femmes sont cohérents. C'est-à-dire, il n'y a pas de contradiction entre eux. Pour cela, je ne vais pas donner un exemple maintenant, parce que cela prendrait trop de temps, mais encore une fois, quand nous arriverons aux versets où il pourrait sembler qu'il y a une contradiction entre ce que Paul dit dans un passage par rapport à ce qu'il dit dans un autre, nous y regarderons de plus près.

La création - notre point de départ

Quand nous parlons des hommes et femmes dans l'église, il nous faut un point de départ. Où est-ce que nous allons commencer à aborder ce sujet énorme?

Dans ce qu'il écrit, Paul fait souvent référence aux premiers chapitres du livre de Genèse. Pour Paul, ce qui y est écrit forme la base de presque tout ce qu'il enseigne concernant les hommes et les femmes. Il me semble sage alors de commencer là où il a commencé. Nous allons lire Genèse 1:26-28 et puis Genèse 2:18-25. Ces deux passages parlent de l'égalité et de la complémentarité. Nous parlerons de ces deux mots au fur et à mesure.

Genèse 1 et 2 nous donnent deux optiques différentes sur la création des êtres humains. En Genèse 1, cette création est placée dans le contexte de la création entière - l'homme et la femme sont des créatures parmi d'autres créatures. En Genèse 2, nous découvrons plus d'infos à propos de la création de l'homme et la femme. Nous y trouvons la différence entre l'humanité et les animaux.

Quand je prêche, j'aime bien trouver des petites histoires amusantes pour illustrer ce que je dis. Pour ce sujet, je n'en ai pas trouvé beaucoup. C'est peut-être un sujet trop sérieux… Cependant, j'en ai trouvé une qui m'a fait sourire : On raconte l'histoire d'une petite fille qui allait à l'école du dimanche dans son église. Ils étudiaient la création. Le moniteur a demandé à la petite fille si elle connaissait l'histoire d'Adam et Eve. Voici sa réponse: "Premièrement Dieu a créé Adam. Il l'a regardé et il a dit 'Je sais faire mieux', et il a créé la femme."

Egalité - Genèse 1:26-28

Nous allons lire Genèse 1:26-28 ensemble. Dans ces versets de Genèse 1, nous écoutons Dieu juste avant la création des êtres humains. Il dit "Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance." Ces paroles nous donnent un aperçu de la nature de Dieu. Il parle au pluriel. A qui est-ce qu'il parle? Nous trouvons ici les premières traces de ce qui va devenir par la suite la doctrine de la Trinité - que Dieu existe en trois personnes, chacune étant de nature Dieu.

Peut-être plus important ici, c'est que Dieu crée l'homme et la femme à son image. Cela veut dire qu'ils sont comme Dieu. Ils ne sont pas des dieux comme mon image dans un miroir n'est pas moi - c'est une réflexion. L'homme et la femme reflètent Dieu. Ils sont comme lui - des être conscients, capables de créer des choses, à leur manière, capables d'aimer, capables de faire du bien, capables de prendre des décisions morales, capables de penser et de réfléchir.

Ce que nous voyons dans ces versets, c'est que l'homme et la femme, tous les deux sont créés à l'image de Dieu. Ceci est primordial pour notre compréhension de ce sujet. Devant Dieu, l'homme et la femme sont égaux. Je le répète: Devant Dieu, l'homme et la femme sont égaux. Ils ont la même valeur et la même dignité. Tous les deux créés par Dieu, à son image. Si nous ne saisissons rien d'autre ce matin, il faut saisir, et retenir, ce simple fait: Devant Dieu, l'homme et la femme sont égaux.

L'instruction que Dieu donne après la création de l'homme et la femme, c'est pour les deux: "Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et assujettissez-là ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre." Difficile de multiplier tout seul…Nous voyons que, dès le début, les êtres humains ont des choses à faire ensemble. C'est Genèse 2 qui va préciser comment cela doit fonctionner.

Complémentarité - Genèse 2:18-25

Lisons Genèse 2:18-25 ensemble. Genèse 1 nous donne l'impression que l'homme et la femme ont été créés au même moment. Cela pour montrer leur égalité, il me semble. Dans Genèse 2, nous trouvons que l'homme a été créé le premier et, au début, il était tout seul. Dieu reconnaît que cela n'est pas bon. Dieu lui-même est un être en communauté - Père, Fils et Saint Esprit. Sa création, l'homme, a besoin d'un autre, un semblable. Dieu fait passer devant Adam tous les animaux qu'il a créés. Peut-être qu'Adam va trouver un semblable parmi les animaux? En fait, Dieu sait bien qu'il n'en trouvera pas. Adam donne des noms à tous les animaux - nous pouvons bien imaginer qu'il y en aurait des milliers! A la fin, quand tout est terminé, quand chaque animal porte un nom, Adam est toujours tout seul. Je crois qu'à ce moment-là, il aura ressenti un vide en lui-même. Aucun des animaux n'est à sa hauteur. Il est unique. Et puis Dieu le fait dormir, un sommeil profond. Et d'une de ses côtes, il crée la femme.

Quand Adam se réveille, c'est Dieu qui lui présente sa nouvelle création - la femme!
Quelle est la réaction d'Adam? Il est extasié! Enfin. Quelqu'une qui est semblable à lui. C'est avec joie qu'il dit "Voici, cette fois, celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme."

Quelles sont les choses à noter dans ce passage? Premièrement: Dieu dit qu'il va créer "une aide semblable à lui." La femme que Dieu a créée a été créée pour l'homme, pour l’aider. Dieu a donné au couple l'ordre d'assujettir et dominer la terre. La femme aidera l'homme à le faire. Tout seul, il n'est pas capable. Il a besoin d’aide. Qu'elle soit une aide, implique qu'il y une relation, quelque part hiérarchique, entre les deux. Un qui est "le chef", l'autre qui l’aide.

Nous devons aller très doucement ici pour ne pas tordre la parole de Dieu. Etre une aide ne veut pas du tout dire que la femme vaut moins que l'homme. C'est une question de rôle et non pas une question de valeur.

A plusieurs reprises, la Bible dit que Dieu nous aide: Genèse 49:24 dit "C'est l'œuvre du Dieu de ton père, qui t'aidera; C'est l'œuvre du Tout-Puissant, qui te bénira." Il est écrit dans le Psaume 40 que "Moi, je suis pauvre et indigent; Mais le Seigneur pense à moi. Tu es mon aide et mon libérateur: Mon Dieu, ne tarde pas!"

Aussi dans Hébreux 13:5 "C'est donc avec assurance que nous pouvons dire: Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien; Que peut me faire un homme?"

Il y beaucoup d'autres versets semblables aux trois que je viens de vous lire. Dieu est-il moins que nous, les hommes et les femmes, sa création? Loin de là!

Deuxièmement, cette notion d'une relation hiérarchique se trouve dans le fait que c'est Adam qui donne un nom à la femme: "On l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme." Avant la création de la femme, Adam a donné des noms à tous les animaux de la terre. Cela faisait partie de son mandat d'assujettir et dominer la création de Dieu. Qu'Adam ait donné un nom à la femme ne veut pas dire, en aucun cas, qu'il va ou qu'il doit assujettir et dominer la femme! Cela nous montre simplement qu'il y a une différence entre l'homme et la femme en ce qui concerne l'autorité. C'est un sujet sur lequel nous allons revenir.

En résumé: Genèse 1 nous montre que, devant Dieu, l'homme et la femme sont égaux, faits tous les deux à l'image de Dieu. Ils ont la même valeur et la même dignité. L'un n'est pas mieux que l'autre - malgré la déclaration de la petite fille dans l'histoire. Genèse 2 nous montre que l'homme et la femme se complètent, mais qu'ils ont des rôles différents à remplir.

La dernière chose à dire ici, c'est que les différences entre hommes et femmes font partie de la création. Avant la chute, dans Genèse 3, il existait déjà l'idée d'une relation hiérarchique entre l'homme et femme. C'est seulement après la chute que cette relation est devenue difficile. Dieu a dit "à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi. Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point! Le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie."

Comme je vous l’ai dit, Genèse et l'histoire de la création est notre point de départ. Nous allons maintenant regarder notre deuxième titre: La culture - la toile de fond.

La culture - la toile de fond

Il n'y a rien qui se passe dans le vide (sauf dans l'espace bien sûr...)
Ce que Paul a écrit, il l’a écrit à des églises précises, dans une culture précise, à un moment précis. Quand Paul répond aux situations dans les églises pour lesquelles il était responsable, ce qu'il écrit est basé sur tout ce qui se passe autour des ces églises.

Je crois que, quand nous lisons ses paroles concernant les hommes et les femmes, nous devons, dans notre interprétation, répondre à, au moins, une question importante. "Les paroles de Paul, sont-elles limitées à l'époque et à la culture du Nouveau Testament ou est-ce qu'elles sont d'application pour l'église dans chaque époque et chaque culture?"

Pour répondre à cette question, nous devons essayer, tant que possible, de découvrir la culture dans laquelle les lettres de Paul ont été envoyées. Pour faire cela, nous devons recourir à des livres d'histoire, des dictionnaires, des encyclopédies et d'autres ressources écrites, pour expliquer la culture de cette époque-là. Mais, il y a quand même un problème. Le monde dans lequel Paul travaillait était comme le nôtre - multiculturel. Dans le Nouveau Testament, nous voyons des influences des cultures juive, grecque et romaine. Comment savoir quelle culture est "visée" dans les écritures? Honnêtement, c’est parfois difficile. Ce que nous devons faire, c'est tirer le maximum de ce que la Bible dit clairement ou par implication. Et il ne faut pas aller au-delà de ce qu'elle dit. Les reconstructions d’ auteurs divers de comment était la vie au temps de Paul nous sont très utiles. Mais cela, bien dans la mesure où elles sont en accord avec la parole de Dieu. Elles doivent toujours être soumises aux écritures.

Tout cela pour dire que nous devons essayer de répondre honnêtement à la question de l'application des passages difficiles dans la vie de l'église. Je suis bien conscient du fait que ce que je dis donne une certaine direction à l'église. La charge qui m'est confiée de vous enseigner la parole de Dieu pèse parfois lourd. Mais je n'hésite pas à le faire. Je me rends bien compte de la difficulté des passages qui sont devant nous et je ferai de mon mieux pour vous les présenter d'une manière juste et équitable.

La culture de l'époque de Paul était une culture patriarcale, c'est-à-dire dominée par les hommes. Notre culture d'aujourd'hui est-elle différente? Je dirais "oui" et "non".

Oui, parce qu'elle est toujours, il me semble, dominée par les hommes. Non, parce que les femmes se sont battues pour gagner une meilleure place dans la société - elles font plus que ce n'était possible au temps de Paul. Ayant dit cela, il est évident pour ceux qui ont les yeux ouverts, que nous ne vivons pas encore dans une culture, ou société, où hommes et femmes sont égaux. Il est dit qu'une femme doit faire deux fois plus qu'un homme pour être considérée la moitié d'un homme. Nous avons progressé, mais pas assez.

Présenter ce que dit la parole de Dieu concernant l'homme et la femme, leur place et leur rôle dans l'église, dans notre culture, n'est pas facile, surtout quand, en première lecture, certains passages semblent durs, même misogynes. Il est, cependant, important d'aborder ces passages. Même seulement pour que l'église puisse, au moins, être un lieu où chacun et chacune est considéré(e) comme il ou elle devrait être considéré(e).

L'église - l'enseignement

Pour le troisième titre - L'église - l'enseignement, je vais juste vous donner une liste des passages que nous allons étudier dans les semaines à venir. Je vous encourage à les lire et à les méditer. Il y en a 6 :

Dans Actes 17, il est écrit que "Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu'ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs. Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact."

Nous avons, chacun et chacune, une responsabilité en ce qui concerne ce qui est enseigné dans l'église. Celui qui enseigne a la responsabilité de prêcher fidèlement la parole de Dieu. Ceux qui écoutent ont la responsabilité d'examiner ce qui est enseigné pour voir si l'enseignement s'accorde avec la parole de Dieu. C'est une responsabilité noble, selon ce qui est écrit dans le livre des Actes. C'est pourquoi je vous encourage à lire ces passages. Je vais aussi mettre à votre disposition des copies de chaque prédication dans cette série. Je ferai des copies sur papier qui seront disponibles le jour-même et je les mettrai sur le site web de l'église pour ceux qui ont accès à l'internet. Je vous demande aussi que, si vous savez que quelqu'un n'a pas pu écouter un de ces messages, vous l'encouragiez de l'obtenir par l’un ou l'autre moyen.

Conclusions

Voilà, quelques conclusions avant de terminer. Il me semble qu'il y a un mot que nous pouvons coller au-dessus de toutes nos études sur le sujet des hommes et des femmes dans l'église. C'est "l'humilité". Nous n'allons pas avoir des réponses à toutes nos questions, nous n'arriverons pas à tout déballer dans les 5 semaines où nous allons nous concentrer sur ce sujet. Il y aura toujours des points d'interrogation qui restent à la fin. J'ai mille et une choses à vous dire.

Pour le moment, je suis en train de lire deux livres, de plus de 500 pages chacun, qui parlent de ce sujet. Ils ont des idées très différentes. Ce sont des livres écrits par des chrétiens évangéliques honorables - et ils ne sont pas du tout d'accord sur beaucoup de points. Cela ne devrait pas nous faire peur. Bien que ce sujet soit important, c'est de la doctrine de deuxième rang - c'est-à-dire que cela ne touche pas à des questions primordiales de la foi comme la divinité de Jésus, le salut ou la résurrection entre autres. Les chrétiens honnêtes et de bonne volonté ont des avis différents à ce sujet et cela ne nie pas que nous sommes tous frères et sœurs en Christ.

Approchons ces passages avec humilité, ouverts à ce que Dieu veut nous enseigner par son Esprit, pour sa gloire dans son église.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications