* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (10,16 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

1 Jean 4:7-21

Aimer les uns les autres : pourquoi et comment

Nous allons plonger directement dans la lecture de notre passage pour aujourd'hui.

Lisons 1 Jean 4:7-21.

Jean commence et termine ce qu'il dit avec une exhortation. Au verset 7: "Aimons-nous les uns les autres". Et puis au verset 21: "Que celui qui aime Dieu aime aussi son frère". Son sujet c'est l'amour, et surtout l'amour que les chrétiens doivent avoir les uns pour les autres. Ce n'est pas la première fois qu'il en parle, c'est, en fait, la troisième fois dans cette lettre qu'il donne une exhortation pareille aux membres de l'église d'Ephèse.

Le sujet de l'amour entre frères et sœurs chrétiens est un sujet important pour Jean. Dans sa lettre il parle beaucoup de la théologie mais à chaque fois sa théologie est liée à la pratique - ce que nous devons faire en conséquence de ce que nous connaissons ou de ce que nous croyons. Et à chaque fois il revient aussi à l'amour. L'amour est le grand test de papier de tournesol pour les chrétiens. Ce que vous connaissez est important, oui. Ce que vous croyez est important, oui. Mais comment est-ce que vous aimez votre prochain? C'est là la question la plus importante pour Jean.

Nous allons regarder ce que Jean a écrit au sujet de l'amour sous, en gros, deux titres. Premièrement "Pourquoi aimer les uns les autres?" et, deuxièmement, "Comment aimer les uns les autres".

Pourquoi aimer les uns les autres?

L'autre jour je lisais sur un site que je visite de temps en temps. Sur ce site des gens peuvent poser des questions et les autres membres du site essayent de donner des réponses utiles. La question qui a attirée mon attention était ceci: "Comment est-ce que je puisse trouver une communauté, comme une église, mais sans la religion?"

Il y avait des réponses intéressantes à cette question mais la chose que j'ai remarqué c'était combien de personnes cherchaient une place ou un lieu où ils trouveraient d'autres personnes avec lesquelles ils pouvaient s'entendre et partager un intérêt. Mais, il semble que, de nos jours, hors de l'église il n'existe pas grande chose pour ces gens.

L'église est plus qu'un simple club. Il est vrai que nous avons certaines choses en communs les uns avec les autres. Mais, sans l'église combien d'entre nous se fréquenterai? Qu'est-ce que la chose qui nous tient ensemble donc, et qui nous efforce à rester ensemble? Premièrement c'est Dieu. Mais, je crois que même une croyance partagée n'est pas toujours assez pour rester ensemble. Il faut plus, et ce "plus"? Je crois que c'est l'amour. Oui, je ne vous étonne pas!

Ceux qui viennent nous rendre visite remarquent souvent que cette église est une église chaleureuse. Je ne dis pas cela pour que puissions nous vanter. Nous avons quand même nos problèmes et nos difficultés, mais je crois que nos visiteurs ont raison. L'église de Libramont est une église chaleureuse et, je peux ajouter, cela vient du fait que nous nous aimons les uns les autres. Mais il y a toujours place pour s'améliorer.

Dans l'église d'Ephèse, l'église à laquelle Jean écrit sa lettre, je crois qu'ils s'aimaient les uns les autres. En partie c'était cet amour qui les a permis de faire face au problème des sécessionnistes qui essayaient de scinder l'église. Les sécessionnistes parlaient beaucoup de ce qu'ils connaissaient et leur connaissance de Dieu. Ils parlaient de ce qu'ils croyaient et de ce que les autres devaient croire - mais leur comportement ne s'accordait pas avec leurs paroles, ils n'aimaient pas les autres membres de l'église. Et comme nous avons vu plusieurs fois chez Jean, la théologie, ce que l'on croit doit toujours accorder avec ce que l'on fait. Il n'y a pas de vraie connaissance de Dieu sans que cela soit exprimée dans l'amour pour notre prochain.

C'est pourquoi Jean parle encore de l'amour, il enfonce le clou. Il rappelle aux membres fidèles de l'église pourquoi ils doivent aimer.

Dieu est amour

La première raison que Jean nous donne pour pourquoi nous devons nous aimer les un les autres c'est que Dieu est amour. Non seulement est-ce que l'amour vient de Dieu comme nous le dit le verset 7 mais Dieu lui-même est amour. Qu'est-ce que cela veut-il dire? Un des commentateurs que j'ai pu lire le dit beaucoup mieux que moi je saurai le dire. Il dit: "Que Dieu soit amour veut dire plus que juste que l'amour soit une de ses activités. Toutes ses activités sont fait dans l'amour." Aimer c'est sont caractère. C'est ce qu'il est et c'est qui il est.

Attention, que Dieu soit amour ne veut pas dire qu'il n'y a pas place pour d'autres choses. Dieu est aussi juste, parfait, pur et saint. Les gens ont souvent difficulté avec le deux premiers - la justice et la perfection de Dieu. Comme nous avons vu la semaine passé, parce que Dieu est juste et parfait il a horreur du péché. Son horreur du péché se voir dans sa colère contre le péché, et le pécheur - il ne peut pas le tolérer. Comment tenir donc l'amour et la justice de Dieu ensemble, sans minimiser l'un ou l'autre? Il y a tout un argument qu'on puisse faire là-dessus mais je vais me contenter de ne dire que ceci: L'amour de Dieu, ou Dieu dans son amour pour nous, a trouvé un moyen par lequel sa justice sera satisfait. Par le sacrifice de Jésus à la croix la justice de Dieu est satisfaite, c'est-à-dire, Jésus à prix la punition qui devrait être la nôtre, et maintenant Dieu peut nous accepter en tant que ses enfants, nous pouvons être sauvés.

Dieu est amour et, encore comme nous avons vu quand nous avons étudié d'autres passages dans 1 Jean, nous, ses enfants, doivent lui ressembler. Il est donc logique de penser qu'un chrétien va aimer, puisque son père est amour. Nous lui ressemblons par notre attitude et dans notre caractère, par ce que nous sommes. Voici notre première raison de nous aimer les uns les autres - nous sommes enfants de Dieu qui est, lui-même, amour.

Dieu est notre exemple

Cette première raison nous amène à la deuxième. Dieu est notre exemple. Quelle différence entre ceci et ce que je viens de dire? Dans la première raison nous avons parlé du caractère de Dieu, et comment nous devons lui ressembler. Maintenant nous allons parler des actions - l'exemple pratique qu'il nous donne.

L'exemple que Jean nous présente est l'exemple ultime de l'amour: Jésus Christ. Dieu avait un seul fils et il lui a envoyé vers nous avec le but qu'il soit notre sauveur et qu'il nous libère du pouvoir du péché. Quand Dieu a envoyé Jésus il a tout donné, il ne s'est rien retenu.

Quand nous arrivons au verset 10 nous rencontrons un mot que nous avons rencontré pour la première fois au chapitre 2, les versets 1 et 2 qui disent: "Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier."

La question se pose toujours, qu'est-ce que c'est une victime expiatoire? C'est un mot religieux que nous ne rencontrons pas tous les jours. La phrase "victime expiatoire" comprend deux idées: l'expiation et la propitiation. Il faut s'entrainer pour les dire correctement…

L'expiation c'est réparer un crime ou une faute en payant un prix approprié. C'est l'enlèvement du péché par un acte du pécheur ou d'un autre.

La propitiation c'est apaiser ou détourner la colère de quelqu'un. Normalement ce "quelqu'un" est un dieu ou divinité.

Quand Jean dit que Jésus et la victime expiatoire ou la propitiation il dit que Jésus est celui qui a détourné la juste colère de Dieu du mal que nous faisons en payant un prix pour ce même mal.

Le prix demandé pour le mal que nous faisons a été payé à la croix quand Jésus est mort. A la croix Jésus s'est occupé du problème du péché dans son entier et pas seulement du problème de notre péché individuel. Sa mort pourvoit à notre purification, une vie changée, ainsi que la suppression de la tâche du péché.

Que la colère de Dieu soit détournée veut dire que maintenant nous pouvons être réconciliés avec lui. La relation peut être restaurée. Notre péché ne bloque plus le chemin vers Dieu puisqu'il l'a enlevé lui-même. Nous pouvons encore une fois connaître Dieu.

Voici l'amour qui est notre exemple. Jean nous dit que nous devons aimer les autres parce que Dieu nous a tant aimés qu'il a envoyé son fils. Quel amour!

Dieu nous le demande

La troisième raison pour laquelle nous devons nous aimer les uns les autres est, peut-être, la plus simple. Nous devons aimer parce que c'est ce que Dieu nous demande. Regardons le verset 21: "Nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère". C'est assez clair, non?

Dieu est amour. Dieu nous aime. En fait, il nous a aimé le premier, c'est-à-dire que dès avant que nous soyons sauvés il nous a aimé. Quand nous étions encore pécheurs perdus il nous a aimés et il a envoyé Jésus. Notre réponse à son amour c'est de lui aimer de retour. Et si nous aimons Dieu nous allons, forcement, aimer aussi ceux qui Dieu aime.

Si nous lisons le verset avant, le verset 20, nous voyons qu'agir autrement n'est pas compatible avec une déclaration d'aimer Dieu.
Au verset 20 il est bien probable que Jean vise les sécessionnistes. Eux, ils disaient qu'ils connaissaient Dieu mais, par leur comportement, ils montraient qu'ils n'aimaient pas le peuple de Dieu.

Haïr dans le contexte du verset 20 c'est l'opposé d'aimer. Nous avons déjà trouvé que chez Jean les choses sont souvent noir ou blanc: il a parlé de la lumière et des ténèbres, de la vérité et du mensonge, de Dieu et du diable. Ici il n'existe rien entre aimer et haïr pour Jean. Soit on aime, soit on hait.

L'argument de Jean au verset 20 évolue ainsi, il va de la chose la plus petite à la plus grande: Si une personne ne peut pas faire la demande la plus petite, c'est-à-dire aimer son frère qu'il voit de jour en jour, il n'arrivera pas à faire la demande qui est plus grande, c'est-à-dire aimer Dieu qu'il ne voit pas et qu'il n'a jamais vu.

Ce que Jean dit, en effet, c'est si le comportement d'une personne contredit ce qu'il dit, cette personne est un menteur. S'il ment à propos de son amour pour ses frères, comment est-ce qu'il faut croire qu'il dit la vérité en ce qui concerne son amour pour Dieu? Encore une citation que j'ai trouvé assez pertinent: "Nous pouvons insister que nous soyons chrétien, mais le péché habituel, le reniement de Christ et la haine égoïste nous exposent comme menteurs. Seulement la sainteté, la foi et l'amour peuvent faire preuve de notre déclaration de connaitre, posséder et aimer Dieu."

Quand nos proclamations d'aimer Dieu s'accordent avec notre comportement envers les autres chrétiens qui nous entourent, nous aimons comme Dieu nous le demande.

Voici pourquoi nous nous aimons les un les autres: Dieu est amour. Dieu est notre exemple et Dieu nous le demande. Parlons maintenant de comment aimer les uns les autres.

Comment aimer les uns les autres

L'amour est actif

La première chose à dire ici c'est que l'amour est actif - il agit. Nous pouvons dire au tant de fois que nous voulions "Je t'aime" mais si nous ne faisons jamais rien, pour finir notre déclaration sera mise en question.

Dans notre passage nous voyons que l'amour de Dieu a été actif. Le verset 9 nous dit que "Dieu a envoyé son fils unique dans le monde". C'est une action, Dieu a agit par amour, il a fait quelque chose qui prouve son amour. Puis, au verset 19 nous lisons qu'il nous a aimé le premier. Quand Dieu a envoyé son fils c'est Dieu qui a pris l'initiative, c'était son idée et, encore, il a agit parce qu'il nous aime.

Notre amour les uns pour les autres doit aussi être actif. Nous devons faire quelque chose. Dans l'église l'amour que nous avons les uns pour les autres peut être exprimé dans pleins de choses. Ce matin j'aimerais suggérer une possibilité. Cette possibilité n'est pas la totalité de comment nous pouvons démontrer notre amour dans l'église, c'est un exemple. C'est une idée, une, façon de aimer les autres. IL faut dire que je ne vise personne… et tout le monde.

Depuis quelques mois je fais des annonces pour demander aux gens de venir aider le dimanche matin ranger et préparer les salles que nous utilisons pour le culte, les enfants et les jeunes. C'est un rappel que je fais assez souvent. Nous cherchons quatre personnes qui peuvent venir à chaque fois; et trouver des gens prouve être difficile. Il n'y a pas beaucoup qui s'inscrivent. Il en faut plus. On n'a pas besoin d'un don spécial… il faut seulement qu'une personne sache marcher et bouger des chaises et des tables. Ce n'est pas vraiment un travail ardu, mais il faut arriver plus ou moins une heure avant le culte, et il faut s'appliquer à la tâche.

Pour l'instant ce travail tombe souvent sur les mêmes personnes. Trois ou quatre personnes qui viennent régulièrement pour m'aider avec ce qui doit être fait.
Ce sont nos frères et sœurs sur lesquels ce travail tombe. Le problème, en gros, c'est que très peu de gens font un travail que beaucoup plus sont capables de faire. Il y a des bonnes raisons pourquoi certains ne peuvent pas le faire, cela je sais bien. Mais parfois la seule raison c'est que nous croyons que nous n'avons pas besoin d'agir parce que, de toute façon, quelqu'un d'autre le fera.

Pourquoi est-ce que c'est une question d'amour? Le besoin a été communiqué, de l'ignorer c'est ne pas beaucoup penser à, ou aimer, ceux qui de semaine en semaine donne leur temps et leur énergie pour le bien de tous. Simplement, le faire c'est une possibilité de montrer notre amour. Je vais laisser les feuilles d'inscription sur la table.

L'amour est couteux

L'amour est couteux. Quand Dieu a envoyé son fils Jésus il a donné au monde celui qui lui était le plus précieux. Une citation que j'ai trouvé que j'aime beaucoup dit "Il n'est pas possible de concevoir un plus grand don parce qu'un plus grand don n'était pas possible".

Pour nous aussi l'amour que nous avons pour nos frères et sœurs sera, parfois, couteux. Le prix ne doit pas, nécessairement, être énorme. Si nous reprenons l'exemple que j'ai donné il y a quelques instants: Venir plus tôt le dimanche pour aider veut dire qu'il faut se lever plut tôt. Le prix: la grasse mat le dimanche.

Mais aimer peut être plus couteux. Il y a quelques semaines nous avons regardé 1 Jean 3:16 à 18 où il est écrit "Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme son coeur, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui? Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité."

Jean parlait de Jésus comme exemple. Jésus, de sa part, à payé un grand prix pour nous racheter. Il l'a payé avec sa propre vie. Son sacrifice a été fait par amour pour nous, et nous sert comme exemple. Il est peu probable que nous soyons appelé à donner notre vie, mais pourvoir aux besoins des autres va nous couter si nous prenons au sérieux les paroles de Jean dans ces versets. L'aide pratique que nous pouvons apporter à d'autres personnes est rarement gratuit pour nous. Il faut donner de notre temps, de nos biens ou de notre argent. Mais quand nous le faisons nous démontrons notre amour.

Comment aimer les uns les autres? Il y a des choses pratiques à faire parce que l'amour doit agir. Et cette action nous sera, parfois, couteuse. Mais, pour nous il y a de l'encouragement dans tout ce que Jean dit dans ce passage. Il y a des conséquences à notre amour, des résultats que nous allons voir dans notre propre vie. Parlons de ces résultats.

Quelques résultats

Il y a l'amour perfectionné

Plusieurs fois dans notre passage Jean parle de l'amour qui est "parfait en nous". Au verset 12 il est écrit "Personne n'a jamais vu Dieu; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous". Et puis au verset 17 il dit "c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement."

Que veut-il dire par la petite phrase "parfait en nous"? Ce qu'il ne veut pas dire c'est que nous allons aimer parfaitement. Notre amour sera toujours un amour humain et sera donc parfois faible et souvent faillible. En pratique, nous n'allons pas toujours aimer comme nous le voulons. Si quelqu'un nous fait du mal parfois nous n'allons pas lui supporter et lui aimer comme Jésus demande, nous allons mal agir de retour.

"Parfait en nous" parle de la maturité ou d'une chose qui est complète.
Que l'amour de Dieu soit parfait en nous veut dire donc que le plus que nous avançons dans notre foi - dans la compréhension de la théologie et la connaissance de Dieu - le plus nous allons démontrer l'amour de Dieu à ceux et celles qui sont autour de nous. Cela ne veut pas dire qu'un nouveau chrétien ne sait pas aimer, cela non. Mais l'amour peut murir et devenir plus stable. Un amour mur est moins affecté par les sentiments ou les actions des autres. Je ne peux pas parler pour vous mais moi, cela m'intéresse!

Au verset 15 Jean dit "Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu". Celui qui demeure en Dieu, c'est-à-dire celui qui reste près de Dieu va forcement murir dans sa foi et dans l'amour. Mais pour demeurer il faut une bonne confession. Qu'est-ce que veut-il dire par cela?

Les sécessionnistes, comme nous avons déjà vu, niaient certaines vérités. Ils croyaient être sans péché, ils croyaient ne pas être des pécheurs. Ils disaient que Jésus n'était pas vraiment Dieu, ou qu'il n'a jamais été vraiment un homme. A cause de cela nous pouvons dire qu'ils ne demeuraient pas en Dieu, et cela se voyait dans un manque d'amour pour d'autres chrétiens.

Au verset 15, en quelques mots, Jean nous donne l'essence d'une bonne confession. Il faut croire que Jésus est le fils de Dieu - avec tout ce que cela implique - qu'il est venu sur cette terre, qu'il est mort à la croix et qu'il a payé le prix pour notre péché. C'est seulement quand nous avons notre théologie en ordre que nous puissions arriver à aimer Dieu, et les autres, comme il faut.

Nous vivons dans une époque où beaucoup de chrétiens veulent jeter la théologie par la fenêtre parce que c'est un sujet qui est parfois sec, parfois ennuyant et semble n'avoir rien à faire avec la vie. Mais encore une fois il faut dire que ce que nous faisons coule toujours de ce que nous croyons. Quand nous croyons mal nous agissons mal par la suite.

Nous n'allons jamais arriver à tout comprendre sur Dieu, cela est évident à tous, mais quand nous saisissons ce que nous enseigne la parole de Dieu, quand nous l'étudions et quand nous vivons par ses préceptes cela va se voir dans notre amour pour nos frères et sœurs - simplement parce que ce que la Bible dit sur l'amour est incontournable. L'amour c'est comme un fil rouge que nous pouvons tracer du début à la fin de la Bible. Puis, comme l'amour murisse il y a une suite…

Il n'y a plus de peur

"La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour."

Le châtiment dont Jean parle ici c'est la punition éternelle de ceux qui n'aiment pas Dieu. Pour les chrétiens ils n'ont pas besoin d'avoir peur du jugement de Dieu ou qu'ils soient châtiés. Je crois que pas mal de chrétiens vivent avec la peur. Peur qu'ils n'ont pas assez fait pour être accepté par Dieu. Peur qu'ils vont faire un pas de travers et perdre le salut. Peur que leur péché est trop énorme pour être pardonné.

Les paroles de Jean sont un réconfort pour nous. L'amour que Dieu a pour nous repousse et remplace la peur que nous puissions avoir. Et nous savons que cet amour est le nôtre parce que nous vivons dans l'amour, nous aimons nos frères et sœurs. Nous avons aussi la présence du Saint Esprit qui nous affirme et qui nous rappelle le fait que nous sommes enfants de Dieu.

Et avec cela je vais terminer ce matin. Nous sommes, ceux et celles qui sont né de nouveau, enfants de Dieu. Il nous aime, nous l'aimons de retour. Et nous démontrons cet amour par comment nous aimons notre frères et sœurs, premièrement dans cette église, mais, plus largement, tous nos frères et sœurs dans le monde. Aimons-nous donc les uns les autres.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications