* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

1 Pierre 2:9-12

Que fait un chrétien?

Il y a quelques semaines je vous ai parlé du monde et du chrétien à partir de 1 Jean chapitre 2. Nous avons vu qu'il y a une incompatibilité fondamentale entre le monde et le chrétien. Cela vaut peut-être la peine de définir au moins un des mots que nous allons utiliser ce matin. Un mot dont nous avons parlé il y a quelques semaines: "Le monde". Bien que le monde soit ce que nous voyons autour de nous, dans la bible, les références au monde parlent souvent de tout ce qui est contre Dieu. Le monde est compris comme tout ce qui s'oppose à Dieu, tous ceux qui se rebellent contre Dieu.

L'incompatibilité entre le monde et le chrétien, celui qui est consacré à Dieu, nous pousse à réfléchir sur les questions "pourquoi les choses sont-elles ainsi; d'où vient l'incompatibilité?" et "quelles en sont les conséquences - théoriques et pratiques?"

Dans les semaines à venir j'aimerais aller plus loin, plus profondément sur le sujet du monde et du chrétien. Cette semaine nous allons examiner les trois marques de la vie chrétienne selon l'Apôtre Pierre dans 1 Pierre 2:9-12. Pourquoi le chrétien n'est-il pas comme quelqu'un du monde? Après cela, nous allons nous tourner vers l'évangile de Jean pour voir comment le monde voit le chrétien. Pourquoi le monde hait-il le chrétien? Et comment nous vivons cela ici en Belgique? Pour finir nous allons considérer quelques outils pour le chrétien qui vit dans le monde mais qui n'est pas du monde. Comment un chrétien devrait juger les choses du monde?

Lisons 1 Pierre 2:9-12 ensemble.

Dans ces versets je crois que nous pouvons voir trois caractéristiques de la vie chrétienne. Trois choses qu'un chrétien fait. Il n'y a pas de surprise. Quand nous parlons de ces trois choses vous n'allez pas dire "wow, je n'ai jamais pensé à cela". Je ne vous annonce rien de nouveau. Ces trois caractéristiques de la vie chrétienne selon ces versets sont: Annoncer Dieu. S'abstenir du mal. Avoir une bonne conduite Examinons-les d'un peu plus près.

Annoncer Dieu

Selon James Stewart, qui était professeur de théologie à l'université d'Edinbourg, "la plus grande menace pour le christianisme n'est pas le communisme, l'athéisme ou le matérialisme, c'est le chrétien qui essaye de se glisser dans le ciel incognito sans jamais partager sa foi."

François d'Assise est crédité d'avoir dit "Prêcher l'évangile tout le temps, et si nécessaire se servir des paroles." Il n'avait pas tout à fait tort - ce que nous faisons en tant que chrétien est très important - comme nous allons le voir, mais il n'avait pas tout à fait raison non plus.

Pierre dit "afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière". Nous allons retourner au mot "afin" plus tard mais il dit clairement "annonciez". Cela implique qu'on dit quelque chose. Il faut parler, il faut raconter, il faut dire. Il faut partager. Pour la plupart des chrétiens parler est notre point faible. Nous avons tellement difficile de parler de notre foi. Nous ne savons pas quoi dire, comment le dire, quand le dire. Mais notre faiblesse ne nous libère pas de ce que dit Pierre.

Une des marques du chrétien, c'est qu'il annonce sa foi. Cela ne veut pas dire que nous sommes tous censés devenir prédicateurs, louer un stade à Bruxelles et organiser une grande campagne d'évangélisation. Mais cela veut dire que nous devons parler de Jésus dans notre famille, avec nos amis et avec nos collègues - même d'une façon hésitante, même si nous disons de temps en temps "je ne sais pas" quand quelqu'un nous pose une question.

Parlons du mot "afin" du verset 9. Il faut noter que quand vous avez été sauvés, quand vous êtes devenus chrétien vous n'avez pas été sauvés pour vous-même, pour votre plaisir ou pour votre amélioration personnelle et spirituelle. Vous avez été sauvés pour une raison - annoncer au plus grand nombre de personnes combien le Dieu qui vous a sauvés est magnifique afin qu'ils puissent être sauvés eux aussi.

Quand, dans les versets 7 et 8, Pierre parle des incrédules, ceux qui n'ont pas cru, il parle de ce qui sont dans les ténèbres, desquelles vous avez été appelé "a son admirable lumière." Vous qui connaissez la vérité, vous qui êtes sortis des ténèbres - à vous d'annoncer le Dieu qui vous a sauvés.

S'abstenir du mal

"Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme."

Nous avons parlé de la chair et de la convoitise de la chair il y a quelques semaines. La chair est le désir naturel de faire ce qu'on veut, de se faire plaisir à tout prix. La convoitise de la chair est la tentation de satisfaire nos pulsions, les choses que nous voulons faire, sans regarder à Dieu. Comme je vous l'ai dit, la chair dit toujours "si cela vous semble bon, faites-le". Si nous la laissons faire, "la chair" nous tirera par le bout du nez dans des choses qui sont contraires à la volonté de Dieu. Les convoitises charnelles et la convoitise de la chair, ce n'est la même chose. Même chose, expression différente. Et Pierre nous dit de nous abstenir de ces choses. Ce qui ne veut pas dire s'abstenir de tout ce que nous désirons - mais il veut dire que nous ne devons pas courir après ces choses avec un désir démesuré.

Notre tendance est de chipoter avec ces choses. De tremper nos doigts de pied dans la piscine du plaisir. Comme nous le savons bien, il y a toute une industrie consacrée au plaisir. Nous en avons parlé la dernière fois. Le porte-parole de cette industrie s'appelle "La Pub" Elle est suave et sophistiquée. Elle vous dit ce dont vous avez besoin pour être contents et bien comblés. Elle est menteuse. En réalité elle nous incite à nous plonger dans la piscine de plaisir, de nous abandonner aux plaisirs du monde et à abandonner "le chemin étroit". Elle présente, tout gentiment, tout ce dont nous avons besoin, mais elle est à la solde de l'ennemi qui fait guerre à notre âme. L'ennemi qui "rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera." Selon le chapitre 5 verset 8. Est-ce que cela veut dire que nous sommes contre le plaisir? Pas de tout. Mais le plaisir n'est pas tout. S'amuser n'est pas le but de la vie chrétienne même s'il est le but du monde. Abstenez-vous des convoitises charnelles, abstenez-vous de courir après les plaisirs qui vont vous détourner de votre Dieu. Abstenez-vous des choses qui vont empêcher votre vie spirituelle. Abstenez-vous des choses qui vont vous retenir de la prière et de la Bible, qui vont détruire votre relation avec le Seigneur. Choisissez une meilleure route plutôt que de vous laisser prendre par les convoitises charnelles. Osons dire "non" au plaisir et dire "oui" aux choses de Dieu.

Quand Pierre nous dit que les convoitises charnelles font la guerre à notre âme il nous dit que la vie chrétienne, les disciplines chrétiennes sont parfois difficiles. Il est plus facile de regarder un bon film sur DVD que de lire la bible n'est pas? Je le sais bien! Docteur, guéris-toi toi-même!!

Cela vaut peut-être la peine de nous demander comment nous abstenir des convoitises charnelles? Il faut que nous nous gardions de la tentation. Chacun de nous a ses points faibles à cet égard. L'auteur anglais Adrian Plass raconte l'histoire d'une tentation à laquelle il a du faire face.

Chaque matin il prenait le train pour aller au boulot. Un jour une belle femme est montée dans la voiture. Ils ont parlé. Cela continuait pendant quelques semaines. Il sentait qu'il commençait à tomber amoureux d'elle et il se sentait coupable. Il a décidé de parler avec sa femme, Bridget, de la tentation, devant laquelle il se sentait impuissant de résister. Sa réponse… elle en a fait un drame et du cinéma… non, elle a dit tout simplement "Adrian, il faut prendre un autre train". Pour paraphraser Matthieu 5:29 "Si le 7:16 de Libramont à Bruxelles est pour toi une occasion de chute, change de train."

Deuxièmement - prenons le temps pour nous engager dans les choses de Dieu. Pas nécessairement juste les choses de l'église mais les choses de Dieu. Nous ne laisserons pas la place pour les convoitises charnelles si Dieu est notre préoccupation.

Ayez une bonne conduite

Et respirez… "Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes oeuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera."

En tant que chrétiens, sommes-nous tellement différents dans notre façon de vivre pour que nos voisins, les gens du quartier, "remarquent nos bonnes œuvres? Est-ce que nous vivons une vie qui est en accord avec ce que nous professons? Si votre voisin sait que vous êtes chrétien est-ce qu'il peut voir que vous vous comportez comme un chrétien?

Notre vie témoigne de notre foi. La vie dont Pierre parle a une dimension pratique et une dimension morale. Faire du bien aux autres. Etre un voisin gentil et plein d'égards. Oui! Au fond! Mais quelque part notre façon de vivre doit, va, convaincre ceux qui nous entourent de leur état - perdus, pécheurs, sans Dieu. Cela ne veut pas dire que nous disons "nyah, nyah - je suis chrétien, vous n'en êtes pas… vous êtes pécheurs…vous allez aller en enfer!" Nous ne sommes pas à la cour de récré.

Notre honnêteté, notre conduite morale doit être telle que quand les gens nous regardent, ils se sentent inconfortables parce qu'ils savent au-dedans d'eux qu'ils ne vivent pas ainsi et qu'ils vivent mal.

Mais surtout, je ne vous incite pas à être moralisateur, je ne vous incite pas à montrer du doigt, je vous incite à être tellement différents dans votre comportement qu'il paraisse évident que vous êtes chrétiens.

Il y a presque 14 ans le "Princeton Religion Research Center" a fait une enquête sur l'impact de la religion sur la vie au travail quotidien. Ils ont fait une comparaison entre ceux qui vont à l'église (et qui se disent chrétiens, je suppose) et ceux qui ne vont pas à l'église. Le comportement étudié dans l'enquête était:

La conclusion "Les différences sont insignifiantes ou d'une signification marginale."

Autrement dit, d'après cette enquête, il était presque impossible de distinguer les chrétiens des non- chrétiens.

Si nous prenons les paroles de Pierre qu' "ils remarquent vos bonnes oeuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera" dans un sens positif, nous comprenons que la vie que nous vivons va attirer l'attention des gens qui nous entourent. Certains vont nous calomnier parce que nous ne sommes pas comme eux. Mais, certains vont nous voir et ils seront attirés par notre façon de vivre, ils vont nous poser des questions et ils vont peut-être se repentir et croire - Dieu les visitera pour le salut, une visitation de grâce. C'est pourquoi Pierre dit "Sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous." Votre vie peut être attirante aux autres!

Si ces paroles de Pierre sont prises plutôt négativement, nous pouvons penser qu'un jour, à la fin de temps, quand Dieu jugera le monde, ceux qui auront rejeté Dieu diront: "Pour finir, les chrétiens avaient raison!" Tout genou fléchira et toute langue confessera que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père - Philippiens 2:11.

Conclusion

Je me rends compte que, maintenant que nous arrivons vers la fin de ce message, il y a encore beaucoup plus à dire sur ces quatre versets! Encore tant de choses à dire. Mais je conclus avec deux choses:

Chrétiens; nous sommes différents. Retournons aux premières paroles de ces versets: "Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis." Nous sommes: Elus. Nous sommes choisis par Dieu - entre des milliers de personnes. Chrétiens parce qu'il nous a choisi selon ses désirs et son plaisir. Si j'ai choisi de devenir chrétien c'est parce que Dieu m'a donné la possibilité de le faire. Saints - mis à part pour Dieu - pour son service et sa gloire. Acquis - racheté par le sang précieux de Jésus. Nous ne sommes plus notre propre maître nous appartenons à quelqu'un d'autre. Ce sont des choses qui expliquent pourquoi nous sommes différents et pourquoi nous ne vivons pas comme le monde.

Chrétiens; nous ne sommes pas seuls, nous avons les autres autour de nous. Nous sommes: Une race, une nation, un peuple, un sacerdoce royal. Ce sont les mots qui parlent d'un ensemble, un groupe de personnes semblables, une famille. J'ai dit la semaine passée que Pierre écrivait aux chrétiens dispersés dans une grande région, entourés par un monde qui ne les aimait pas. Mais même s'ils avaient des difficultés, même s'ils se sentaient seuls parmi les païens, "attristés pour un peu de temps par diverses épreuves" selon chapitre 1 le verset 6, ils faisaient toujours partie de la famille de Dieu. Comme nous le faisons aussi - même s'il nous semble que nous sommes tous seuls dans notre petit coin. Soyons encouragés simplement parce que nous faisons partie de quelque chose qui est beaucoup plus grand que juste ce que nous voyons ici à Libramont.

Pour finir, nous sommes un peuple qui a accès à la véritable présence de Dieu. Nous avons un accès libre au lieu saint de Dieu - un privilège a ne pas prendre à la légère, un privilège accordé à très peu de monde dans l'Ancien Testament, seulement les prêtres; le sacerdoce d'Israël. Mais maintenant, après la venue de Jésus, après sa mort sur la croix il y a un nouveau sacerdoce - comprenant ceux et celles qui appartiennent à Dieu. Ceux qui le glorifient, ceux qui l'adorent, ceux qui lui obéissent et ceux qui le servent.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications