* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

1 Pierre 5:1-4

Pasteurs...

Selon une légende: en 1903 le tsar russe a remarqué une sentinelle en faction placée au milieu de la cour du Kremlin. Il a demandé pourquoi le soldat s'y trouvait. Il a découvert qu'en 1776 Catherine la Grande a trouve la première fleur de printemps à cette place-là. Elle y a fait placer un soldat pour empêcher les gens d'écraser la fleur. Personne n'a pensé à révoquer l'ordre. La présence du soldat est devenue acceptée - une tradition.

Le problème avec les traditions c'est que nous les acceptons souvent sans les mettre en question. Quand nous arrivons à parler de l'église nous nous rendons comptes que beaucoup qui se passe dans une église se passe par tradition et non pas parce que c'est bien réfléchit. Ceci n'est pas un grand problème pour des petites choses mais pour des choses plus importantes dans la vie de l'église cela peut empêcher l'église de fonctionner comme elle le devrait. Cela ne veut pas dire que cherchons à tout changer tout le temps, que nous jetons tout par la fenêtre pour faire rentrer des nouvelles idées et manières de faire. Non, mais nous devons regarder ce que nous faisons actuellement à la lumière de la parole éternelle de Dieu.

Ceci n'est pas toujours très confortable parce qu'il est possible que nous allons découvrir que ce que nous faisons et ce que nous pensons n'est pas tout à fait en accord avec ce que la bible enseigne - nous suivons la tradition plutôt que les commandements de Dieu.

Dans notre série à propos de la nature de l'église nous allons considérer ce matin le sujet des pasteurs. Tout au début nous allons nous poser une question qui va contester la tradition et notre compréhension de l'église. La question : Est-ce que la bible enseigne qu'un seul homme est responsable pour une église?

Si pour conclure la réponse est "non" nous devons réfléchir à ce que cela veut dire pour les responsables de l'église et aussi pour le ministère souvent appelé "les soins pastoraux" Il nous faut peut-être un petit résumé de l'histoire de l'église pour comprendre comment nous somme arrivés au point que souvent dans nos églises il n'y a qu'un seul pasteur responsable pour toute l'église.

Après l'ère des apôtres l'église est devenue de plus en plus une institution. Les structures de l'église ont solidifiées, les rôles des responsables sont devenus plus définis, plus hiérarchiques, plus rigides. Le pasteur est devenu le prêtre et la séparation entre le clergé et la laïque est devenue un abîme - l'assemblée est devenue un spectateur dans l'église. Malgré la Réforme commencée en 1517 par Martin Luther, ce style de ministère est devenu la tradition dans les églises - Catholique et Protestante. Aujourd'hui ce genre de direction est prédominant - un homme, chef, pasteur à plein-temps avec beaucoup d'autorité qui est aidé, peut- être, par des anciens ou des diacres qui font plus ou moins ce qu'il dit.

Est-ce que ce que la bible enseigne? Dans le nouveau testament il y quatre mots qui parlent des responsables de l'église : Anciens, Pasteurs, Evêques et Diacres. Mais entre ces quatre mots, trois - Anciens, Pasteurs et Evêques - sont synonymes, c'est à dire qu'ils parlent de la même personne mais ils mettent l'accent sur les aspects différents de son rôle. Diacre se trouve dans une autre catégorie. Nous allons rencontrer ces trois termes dans le passage que nous allons regarder dans quelques instants. Le terme préféré dans le Nouveau Testament pour designer les responsables d'une église est "Anciens". Nous trouvons ce mot souvent dans l'Ancien Testament où la sagesse est souvent associée avec l'age. Dans le peuple d'Israël les plus âgés étaient les responsables de la communauté.

Comment expliquons-nous alors le phénomène des pasteurs qui sont plus jeunes que la moitié des membres de l'église? Ancien dans la bible peut aussi signifier quelqu'un qui a une position de responsabilité sans faire des remarques à propos de son âge. Un homme plus âgé n'est pas exclu mais le critère pour être Ancien, dans ce sens du terme, est la maturité spirituelle et non pas la maturité corporelle. Timothée dans le Nouveau Testament est un bon exemple d'un jeune ancien. Il était le protégé de l'apôtre Paul et l'apôtre a du lui écrire ceci: "Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté." Timothée était jeune mais il a été donné un travail à faire dans l'église d'Ephèse.

Pour continuer... Le mot "Anciens" est presque toujours au pluriel - sauf quand l'auteur parle d'un seul Ancien dans un contexte précis. Dans Actes, l'histoire du début de l'église, dans le chapitre 14, le verser 23, nous trouvons que chaque fois qu'une église fut implantée "Ils firent nommer des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru." Dans Actes 15 les apôtres travaillent avec des anciens de la communauté pour décider comment avancer dans les discussions à propos des païens dans l'église. Une fois "de Milet Paul envoya chercher à Ephèse les anciens de l'Eglise." parce qu'il avait besoin de parler avec eux.

Que ce mot parle de plusieurs anciens doit nous amener à considérer que Dieu veut bien que son église soit dirigée par une équipe d'Anciens - tous égaux mais tous différents - des hommes capables et spirituels. Nous allons considérer des questions à propos des qualités d'un ancien la semaine prochaine quand nous regardons un passage dans 1 Timothée à propos de la sélection des anciens.

Examinons maintenant le rôle de l'ancien comme il se trouve dans 1 Pierre 5:1-4. Ce passage va répondre à quelques questions qui se lèvent naturellement suite à ce que je viens de dire. C'est un passage important pour notre compréhension du fonctionnement de l'église. Lisons le passage ensemble.

Ce passage nous donne un bon résumé du travail de ceux qui sont responsables pour l'église de Dieu. Il y a quelques semaines nous avons regardé un autre passage dans ce livre et nous avons parlé tout brièvement du fait que les églises auxquelles Pierre écrit se trouvent sous la persécution. Quand nous arrivons au chapitre 5 Pierre parle aux anciens des églises - si l'église a besoin des responsables fidèles quand tout va bien combien en a-t-elle plus besoin quand la difficulté arrive? Aux moments les plus sombres l'église a besoin des anciens qui vont bien prendre soin de la communauté Qu'ils soient présents pour la guider, protéger et encourager.

Dans le verset 1 Pierre s'adresse aux anciens, mais il ne fait pas appel à sa position d'apôtre. Lui aussi est un ancien. Il s'identifie avec ceux qui font ce travail important au sein de l'église. Comme eux il connaît des joies et les difficultés du travail, surtout le travail qui doit se faire quand l'église se trouve face à la persécution.

Et qu'est ce que Pierre dit aux anciens? "Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde." Paître c'est le travail du berger. C'est évident. Mais où se trouve "Pasteur" ici? En fait nous ne trouvons le mot "Pasteur" pour parler d'un responsable qu'une fois dans le Nouveau Testament. Il se trouve dans Ephésiens 4:11 quand Paul parle de l'office de Pasteur-Docteur. Mais cela ne veut pas dire que l'idée n'existe que dans un seul verset. Ailleurs nous trouvons le même mot grec traduit par notre mot berger. Un berger; un pasteur - c'est la même personne. Et sa responsabilité c'est de paître le troupeau. Pasteur n'est pas un titre, c'est une description d'un travail.

Quand nous avons regardé le bon berger la semaine passée nous avons noté quelques-unes unes des responsabilités des bergers par rapport à leurs brebis. Il doit les guider. Il des les protéger. Il doit les soigner et il doit les nourrir. Ce que nous trouvons dans le Nouveau Testament c'est que les deux plus importantes de ses responsabilités sont de nourrir et de protéger les brebis.

Après sa résurrection Jésus a pris du temps pour rétablir Pierre, celui qui l'a nié auparavant. "Après qu'ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu plus que ne m'aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m'aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m'aimes- tu? Pierre fut attristé de ce qu'il lui avait dit pour la troisième fois: M'aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t'aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis. Quand Jésus dit "Pais mes agneaux" et quand il dit pour la deuxième fois "Pais mes brebis" il charge Pierre en particulier de nourrir le troupeau. Et la nourriture qu'il doit donner? La parole de Dieu.

Quand Paul écrit ses deux lettres à Timothée il met l'accent sur sa responsabilité d'enseigner la parole de Dieu à l'église: "Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ. Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres." Il dit aussi "Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement."

L'église grandit quand la parole est prêchée. Oui, les gens peuvent être attiré par beaucoup de choses - la louange, la musique, la garderie, l'école de dimanche, même le café! - mais c'est la parole de Dieu, prêchée fidèlement dans l'église qui va servir pour faire grandir l'église - en nombre et en maturité. A la Pentecôte, après la prédication de Pierre ce jour-là nous lisons que "Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes." L'apôtre Paul a dit "Car je n'ai point honte de l'Evangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec."

Sans la prédication de la parole les brebis vont mourir de faim. Quant à la protection, dans l'église cela est lié à la nourriture dans le sens que les anciens de l'église doivent protéger les brebis des faux enseignements - la nourriture pourrie! C'est pourquoi Paul dit à Timothée que parmi beaucoup de qualités les anciens doivent être "propre à l'enseignement".

Nous sommes à nouveau dans notre passage dans 1 Pierre à la page 1224 Derrière la phrase "sous votre garde" se cache le mot grec qui est traduit "Evêque" ailleurs dans le Nouveau Testament. Un ancien est pasteur et il est aussi évêque. Qui veut dire, simplement, gardien, celui qui veille sur quelqu'un d'autre. Celui qui veille va assurer la santé des brebis et avertir des brebis des dangers qui viennent les menacer - le péché, la fausse doctrine, les attaques de l'ennemi.

Dans cette phrase, "Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde", nous devons noter que le troupeau appartient à Dieu. Ce n'est pas le troupeau des bergers, des anciens, des évêques - c'est le troupeau de Dieu. Cela veut dire que le troupeau est confié par Dieu à des responsables de l'église. Ils sont charger de paître le troupeau et c'est une charge sérieuse - Actes 20:28 y ajoute ceci: "Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Eglise du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang."

Les responsables d'une église ne sont pas chefs d'entreprise ou de club. La nature de l'église est beaucoup plus profonde que juste l'assemblée d'un groupe de personnes qui ont un intérêt en commun. Nous sommes les rachetés de Dieu, ceux qui lui appartiennent, nous sommes attachés à Christ, nous sommes acquis. Et les responsables d'une église doivent rendre comptes à Dieu pour ceux qu'ils font avec sa possession, ses brebis.

Nous continuons dans ce passage avec une série de trois phrases qui prennent la forme "non comme cela... mais comme ceci". Vous connaissez j'imagine la formule "l'argent, le sexe et le pouvoir" - la trinité de tentations pour des responsables dans n'importe quel domaine. Ces tentations sont décrites par un auteur comme - subtiles, infectieuse et mortelles. Pierre dans son épître s'adresse à deux de ces tentations - l'argent et le pouvoir. L'apôtre Paul dans le passage que nous allons regarder la semaine prochaine a quelque chose à dire à propos de la troisième. Dans ses trois phrases Pierre parle de l'attitude, la motivation et la manière des anciens.

L'attitude

Non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu. Ceux qui sont anciens sont aussi humains. Il n'y a pas de superman dans le Conseil d'Anciens. Et ils sont parfois fatigués, grincheux et misérables. A ce point là un danger se présente. L'ancien oublie son appel, son maître et il commence à se dire "Bon, je suppose que je devrais... je ne veux pas... mais je suis obligé..." La responsabilité pèse. On ne peut pas le nier, il ne faut pas le nier, mais qu'est ce que la réponse de l'Ancien? Un ancien qui travail par contraint est tenté de devenir paresseux, il fait seulement ce qu'il ne peut pas éviter à faire. Mais Pierre dit que le travail doit se faire volontairement - par amour pour les brebis et par amour pour Dieu. Cela ne veut pas dire que un bon ancien travail 24 sur 24, 7 sur 7 - mais il se donne quand même pour les brebis. Il doit trouver un équilibre dans son ministère. J'ai sur le mur dans mon bureau un petit texte que j'ai écrit il y a plus qu'un an qui dit "N'oublie pas que tu sers le peuple de Dieu dans l'église de Dieu." Cela m'aide quand je suis tente de me relâcher. Cela aide mon attitude.

La motivation

Non pour un gain sordide, mais avec dévouement. Nous arrivons à la question d'argent. Qu'est-ce que la motivation de l'ancien pour faire son travail? Pierre pense ici surtout à ceux qui profiteraient des brebis. Certains croient que devenir pasteur va bien payer ou, qu'au moins ils ne doivent pas faire grandes choses pour recevoir un salaire. Oui, il est vrai que dans certaines églises le Pasteur gagne bien sa vie. Et il n'y rien de mal à cela - trop souvent l'attitude de l'église c'est de dire à Dieu à propos du pasteur "Tu le garde humble et nous le gardons pauvre." Mais le recherche d'un bon salaire, une bonne rémunération ne peut pas être la motivation d'un ancien parce que c'est tout au contraire à comment il doit agir. "Avec dévouement" - cela parle de la consécration et cela parle de l'enthousiasme pour le travail - quoi que ça soit qu'il gagne. La motivation c'est de plaire à Dieu.

Une note ici: Paul a dit, dans un verset que j'ai cité tout à l'heure "Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement." Le double honneur parle de la récompense des anciens. Ceux qui sont responsables peuvent être récompensés pour le travail qu'ils font, mais le désir pour l'argent ne devrait pas être la motivation pour le travail. Je veux dire aussi que nous sommes très reconnaissants à l'église, à vous, pour ce que vous nous donnez pour nous soutenir et nous aider dans notre ministère parmi vous.

La manière

Non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. "Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument." Cette célèbre sentence de Lord Acton, un politicien anglais, est un bon commentaire sur ce que Pierre dit. Dominer c'est contrôler un autre pour vos propres raisons. Ce n'est pas toujours négatif - un policier domine le criminel qu'il arrête. Mais ici la domination est un danger pour les brebis. Et c'est toujours une tentation pour les anciens responsables pour une église. C'est aussi une des raisons pour laquelle la direction de l'église doit être entre les mains d'une équipe et non pas un individu. Il me semble que c'est une tentation pour plusieurs raisons. Avoir le pouvoir sur un autre et avoir l'autorité est séduisant. On voit ce qu'on peut accomplir et on veut plus. On peut se justifier en disant que c'est pour son propre bien - il est ignorant, perdu, il a besoin que je lui domine parce que tout seul il est fini. C'est dangereux. Lié à ceci, c'est aussi une tentation parce qu'il est difficile d'avoir confiance en les gens. C'est un risque de pouvoir donner aux autres la responsabilité, ils vont échouer et parfois il est plus facile de faire tout soi même - comme cela il n'y a rien qui va mal tourner. Paul a dit aux Corinthiens que tout se fasse avec bienséance et avec ordre - et nous le prenons pour devoir tout contrôler. Je reconnais cette tentation. Mais les anciens sont censés être des exemples. L'autre jour j'ai trouvé une copie du journal que je faisais sur mon ordinateur il y a quelques années. J'ai trouvé l'inscription pour le 20 mai 2003 - c'est le jour que nous avons acheté deux poissons rouge pour Zachary et Oliver. Ils les ont nommés Foot et Pétale. Après quelques jours Pétale est mort mais Foot vit toujours parmi nous dans son bocal à poissons. Quand quelqu'un vient chez nous il remarque presque toujours Foot dans la halle d'entrée - et il regarde.

La vie d'un ancien est vécue comme dans un bocal à poissons. Tout le monde le regarde. Une grande partie de sa vie est propriété publique. Il est un exemple. Et cela est parfois effrayant. "Faites ce que je fais et non pas simplement ce que je dis." Cela doit lui faire réfléchir avant d'agir. Jésus à dit : "Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n'en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu'il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu'il soit votre esclave. C'est ainsi que le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs."

L'exemple de l'ancien doit être un exemple de service et de sacrifice. Et c'est un exemple à suivre - les tentations qui assaillent l'ancien viennent aussi aux brebis et les brebis sont aussi appelées à servir. L'ancien montre son amour pour l'église quand il l'enseigne fidèlement, mais ce qu'il enseigne doit lui toucher le premier. Si non il ne peut pas être un exemple aux brebis.

Après tous que Pierre a dit nous pouvons bien croire que trouver (et garder) des anciens pour diriger une église est presque impossible. Qui veut prendre cette charge! Mais Pierre encourage ceux qui sont déjà anciens avec les paroles qui se trouvent dans le verset 4: "Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire." Ce qui se trouve ici est une simple promesse, la promesse que Jésus va reconnaître le travail qui est fait. L'ancien ne cherche pas les applaudissements des hommes. Il sera parfois méprisé, même au sein de l'église pour ce qu'il fait, par exemple s'il doit confronter le péché dans l'église ou qu'il doit discipliner un membre de l'église. Mais le fidèle ancien va recevoir l'approbation de celui de qui l'opinion à de la plus grande valeur.

Qu'est-ce que tout ceci veut dire pour l'église de Libramont? Pour le moment l'église est dirigée par ce que nous appelons le Conseil de Poste. C'est composé d'Alain, Sammy, Joseph Ngoma et moi en tant que pasteur. Il me semble que la nature de ce conseil doit changer. Il doit devenir plus comme l'idée biblique d'une équipe, ou conseil, d'Anciens. Nous avons commencé à parler de ceci en 2004 quand j'ai présenté le Conseil de Poste comme lieu de formation des anciens. Je crois que mes propres idées à ce propos ont évolués et il me semble que nous arrivons tout doucement au moment de mettre en place un vrai Conseil d'Anciens. Cela ne veut pas dire que je me retire, que je ne veux plus être pasteur. Loin de ça, mais nous devons penser à l'avenir de l'église et nous devons avoir d'autres qui sont capables de diriger l'église - que je sois là ou pas. J'ai déjà discuté un peu avec la Mission Evangélique Belge, l'organisation à laquelle moi je dois rendre compte et il n'y a pas de problème d'avancer dans cette direction. Ceci n'est pas une décision prise, ou à prendre, à la hâte. Il y encore pas mal de choses sur lesquelles nous devons discuter au sein du Conseil de Poste et dans l'église parce que le travail d'ancien est quand même plus exigeant que le travail d'un membre du Conseil de Poste par rapport à ses responsabilités dans l'église. Cet enseignement est un enseignement avec des implications pour ce que nous faisons dans l'église. Cependant nous ne sommes pas pressés - nous allons prendre du temps pour découvrir ce que dit la bible et ce que c'est la volonté de Dieu pour nous.

La semaine prochaine nous allons continuer dans ce thème en regardant un passage dans 1 Timothée 3 qui parle du caractère de l'ancien.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications