* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Apocalypse 19:6-9

Images de l'église

Avant de parler de l'église ce matin je veux prendre quelques minutes pour parler de la bible. Comme vous le savez bien la bible est composée de 66 livres. Elle est comme une bibliothèque - l'image sur le rétroprojecteur vous montre un peu l'idée. Il y a 39 livres dans l'Ancien Testament et 27 dans le Nouveau Testament. Vous gagnez des points en plus si vous savez réciter tous les noms des livres dans le bon ordre... Si non il y a toujours la table de livres au début de la bible - servez-en!

Comme dans une bibliothèque tous les livres de la bible ne sont pas le même. Il y a plusieurs genres de littérature dans la bible. Il y a des livres historiques, des livres de poésie, des livres de sagesse et des livres apocalyptiques.

Par exemple dans un livre historique vous allez trouver quelque chose comme "Hier soir, à 20h00 j'ai mangé mon souper." Dans un livre de poésie vous allez avoir quelque chose comme "Au temps du soir. Affamé que j'étais. J'ai mangé des délices. Le repas d'un roi" Voilà je ne suis pas poète. Dans un livre de sagesse: "L'homme qui mange son repas le soir aura la force pour le lendemain. Celui qui rate son souper sera faible." Et dans un livre apocalyptique: "Avec un bruit comme mille lions l'assiette est descendue du ciel, placé devant une multitude affamée..."

Ce ne sont que des exemples. Quand nous lisons la bible chaque livre doit être lu, compris et interprété selon son style, son genre. Si non nous arrivons à des conclusions qui sont parfois bizarres, souvent trop spiritualisés et toujours au-delà de ce que la bible veut vraiment dire.

Aujourd'hui nous allons étudier un passage dans le livre d'Apocalypse. L'Apocalypse est un livre que nous trouvons parfois difficile. Nous lisons les trois premiers chapitres les lettres aux sept églises et puis nous nous arrêtons parce que le livre devient trop compliqué - au moins c'est comme ça qu'il nous le semble.

En plus, aujourd'hui nous ne connaissons pas la littérature apocalyptique. L'histoire - oui. La poésie - oui, même la sagesse ou les proverbes - oui. Mais l'apocalyptique - non. C'est hors de notre compréhension. Un commentateur a dit que l'équivalent le plus proche de nos jours c'est la caricature politique. Ces caricatures contiennent des images et des allusions. Ce sont des choses que nous reconnaissons mais qui sont exagérée pour avoir un effet précis. Si vous connaissez des images et vous comprenez les exagérations vous allez saisir la signification du dessin. Si non c'est impénétrable.

Le livre de l'Apocalypse est comme cela pour nous. Nous avons, quelque part, perdu les clés pour ouvrir la signification de ce livre. Nous ne comprenons pas toutes les images et tous les symboles parce que nous ne vivons pas à l'époque de l'Apôtre Jean qui a écrit le livre. Cependant nous pouvons comprendre ce livre. Si nous identifions des choses qui sont claires ou qui sont mentionné ailleurs dans la Bible nous pouvons construire une structure, un échafaudage si vous le voulez, dans laquelle nous pouvons mettre les choses qui sont moins claires - pour compléter l'image, le puzzle. C'est un travail et nous avons souvent besoin de l'aide des autres. Ceux qui ont fait des études et des recherches sur ce thème.
En gros, qu'est ce que nous pouvons dire à propos du livre de l'Apocalypse?

Ce matin je veux bien parler encore une fois de l'église et nous allons voir une chose que l'Apôtre Jean dit à propos de l'église et son destin, son avenir. Nous allons lire ensemble du verset 6 à 9 du chapitre 19.

Alléluia!

Nous commençons avec la louange. La louange d'une grande foule; une multitude. Une remarque que j'entends de temps en temps c'est qu'il y a une grande différence entre chanter dans une église avec une cinquantaine de personnes et chanter dans une grande foule. L'un n'est pas meilleur que l'autre mais il faut dire qu'être parmi deux ou trois mille personnes pour chanter et pour louer le Seigneur est impressionnant. Ici nous avons une telle image. Une grande multitude qui loue le Seigneur avec toute son énergie. Qu'est-ce que la multitude? Il me semble que c'est plus ou moins la même foule que celle qui se trouve dans Hébreux 12, c'est à dire la "grande nuée de témoins" - les Saints de l'Ancien Testament. Ceux qui nous ont poussés à courir avec persévérance encouragent maintenant l'adoration du Seigneur. Je crois, en plus dans ce passage, que les anges sont présents. Ils ne veulent pas rater l'occasion. Et ils crient "Alléluia!" Dans ce chapitre ils le crient 4 fois. Alléluia veut dire, simplement "Louez Dieu!" Et Dieu reçoit ces louanges parce qu'il met fin à l'histoire, il gagne, il défait le mal, il détruit l'opposition, l'ennemi, il remet en ordre son univers - comme c'était au début.

Dieu tout-puissant est entré dans son règne!
Est-ce qu'il ne régnait pas avant? Si, il régnait mais maintenant son règne est établit complètement sur les cieux et sur la terre. Avant ce moment le diable était le "prince de la puissance de l'air" - il avait pouvoir limité sur ce monde à cause de la désobéissance d'humanité.

Mais il est déposé de son trône et Dieu règne! Nous pouvons élargir cette phrase en disant ceci "Alléluia. Dieu tout-puissant est maintenant le roi de tout comme c'était prévu qu'il sera roi. Il a toujours été roi mais maintenant toute opposition à son règne est éliminée. Il règne sans contestation, sans question." Amen! Maintenant sa volonté sera faite sur terre comme au ciel.

Réjouissons-nous et soyons dans l'allégresse, et donnons-lui gloire;
C'est une image de la joie. Une joie incroyable, débordante. Nous sommes plutôt sur les gradins d'un match de foot que dans un cathédral très calme. Ce qu'ils font ils font avec tout leur cœur. Pour la gloire de Dieu, pour le glorifier. C'est dire qu'il est magnifique, digne d'honneur, puissant, excellent.
Même le dire ici, ce matin fait jaillir quelque chose dans le cœur. Et tout cela pour une raison: "car les noces de l'agneau sont venues, et son épouse s'est préparée."

Pour bien comprendre notre passage dans l'apocalypse nous avons besoin de comprendre comment se passaient les mariages juifs à l'époque de l'Apôtre Jean. Dans un mariage juif il y avait trois éléments - les fiançailles, la présentation et la fête. Dans ce passage nous trouvons la présentation de l'épouse et la fête - le festin des noces. Mais pour y arriver il y a des fiançailles à considérer.

Les fiançailles

Les fiançailles sont une promesse, un contrat pour un mariage à venir. Ce ne sont pas tout à fait comme nos fiançailles d'aujourd'hui. C'était beaucoup plus sérieux. Les fiancés étaient déjà considérés comme marié et pour rompre les fiançailles il fallait se divorcer. Dans l'évangile de Matthieu, tout au début nous trouvons un exemple des fiançailles telles qu'elles étaient: "Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu'ils eussent habité ensemble. Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle." Joseph et Marie étaient fiancés. Et Joseph été déjà vu comme l'époux de marie. Mais ils n'habitaient pas ensemble. Il a voulu rompre secrètement avec elle pour éviter un grand divorce public.

Mais ceci, qu'est qu'il a à faire avec l'église, avec nous?
Dans 2 Corinthiens 11:2 l'Apôtre Paul dit ceci: "Je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure." L'église de Corinthe était une église pleine de problèmes. Mais malgré ses problèmes Paul, fondateur de l'église, l'aimait. Il voulait qu'elle arrive à devenir ce qu'elle devrait être. Et il dit qu'elle est déjà fiancée à Jésus.

Pour l'église il y a un mariage prévu. Le mariage est un symbole. C'est l'union parfaite avec lui, avec Jésus. C'est la participation à sa joie, sa gloire et son royaume. C'est d'être avec lui pour toute l'éternité. Et Jésus, il n'a pas l'intention de rompre avec son épouse, l'église et il fait tout pour protéger et garder son épouse: "Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur."

Et à ce qui concerne nous, en tant qu'église l'Apôtre Pierre a dit ceci: "C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi."
Nous attendons le jour de retour de notre époux. Et quand il revient nous le verrons et nous serons présentés à lui.

La présentation

La présentation est le début de la cérémonie du mariage. Le jour du mariage l'époux et ses amis s'habillent dans des beaux vêtements. Puis ils vont chez l'épouse pour la chercher et pour la ramener dans la maison de l'époux. Après cela le mariage est consommé, en privé, et puis ils font la fête - et cela pendant une semaine, ou plus selon les moyens du couple.

Dans l'évangile de Jean, le chapitre 14 Jésus fait allusion à cette partie d'un mariage quand il dit "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi."

Il est clair alors que le mariage se passera après le retour de Christ. Ce que nous avons dans le chapitre 19 c'est l'annonce du mariage. La tension monte. Il y a une grande attente. C'est à la fin du chapitre 19 que Jésus revient pour chercher sont épouse.

Un mariage demande beaucoup de préparation. Pour l'épouse c'est encore plus dur. Elle doit se préparer pour son mariage et je peux bien imaginer que dans beaucoup de maisons le samedi matin d'un mariage il est presque impossible pour les hommes d'aller visiter la salle de bain à cause de toutes les femmes qui doivent se préparer. Et cela sans parler de l'épouse!

Pour moi le jour de mon mariage il fallait que je m'habille dans mon costume après avoir repassé ma chemise. Il est possible que j'ai du me brosser des cheveux. J'en avais à cette époque-là. Et voilà, tout était fait. J'étais prêt. Pour Naomi c'était beaucoup plus de travail je crois. Jean nous dit que "son épouse s'est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints."

Ce que Jean écrit ici doit nous rappeler les paroles de l'apôtre Paul dans Ephésiens 5
"Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible." Paul parle du mariage et il le compare à la relation entre l'église et Christ. Pour Paul l'union du mariage est sacrée et les responsabilités des mariés sont énormes et profondes - simplement parce que le modèle est la relation que Dieu a établit entre l'église et son cher fils.

Que l'épouse d'Apocalypse s'est préparée ne veut pas dire qu'elle l'a fait toute seule ou que ce sont ses œuvres qui lui ont gagné le salut. C'est Christ lui-même qui la prépare. C'est lui qui la sanctifie. Qu'est ce que la sanctification? Quand nous sommes devenus chrétien Dieu nous a déclaré juste en Jésus-Christ. Comme ça qu'il peut nous accepter. Quand il nous regarde il nous voit caché en son fils. Il voit la justice de Jésus et il la prend pour la nôtre. Mais en nous-mêmes nous ne sommes pas justes. Nous péchons toujours, même si nous pouvons recevoir le pardon de Dieu. Par la sanctification nous devenons justes, parfait. C'est l'œuvre de Dieu. Quand l'église est unie à son époux, quand il revient, elle sera juste, sainte, en elle-même. Elle sera en réalité ce qu'elle a été déclarée au début.

Paul parle de comment l'église va grandir et murir vers cette perfection dans Ephésiens 4:11-13 "Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ," Et c'est Dieu par l'Esprit Saint que va achever le travail, qui va nous préparer pour le jour de notre mariage. Comme c'est écrit: "Celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ."

Que Jésus soit bien impliqué dans les préparations de son épouse ne veut pas dire qu'elle n'a pas sa propre responsabilité. Jean identifie le fin lin avec les œuvres des saints. Nous sommes les saints dont il parle - vous et moi. Notre responsabilité c'est de pratiquer les bonnes œuvres "que Dieu a préparées d'avance." Jacques dans son épître fait le lien entre notre fois et les œuvres que nous pratiquons. Les deux vont ensemble dans la vie d'un chrétien. Ces œuvres sont diverses - il n'est pas possible des les nommer tous. Mais cela consiste au moins en faisant du bien à ceux qui nous entourent - dans l'église et en dehors de l'église. Avec rien que cela nous avons assez pour toute une vie!

Il est souvent la tradition que l'épouse s'habile dans une robe blanche pour son mariage. C'est un symbole de la pureté. C'était pareil au temps de Jean. Mais ce que Jean dit va plus loin que juste la pureté. La robe blanche de l'épouse symbolise qu'elle est libre des désirs corrompus, elle est libre de la culpabilité, elle est innocente, purifiée. Et cela par la grâce de Dieu seulement.

La fête

Après le mariage vient la fête. C'était lors de la fête après le mariage à Cana que Jésus a changé l'eau en vin. Jean nous explique que l'ange lui a dit "Ecris: 'Heureux ceux qui sont appelés au festin de noces de l'agneau!'" Une question qui vient en tête c'est celle-ci: "Si l'église est l'épouse et Jésus est l'époux, qui sont ceux qui sont appelés au festin?"

Il semble que, selon ce qui est possible dans la littérature apocalyptique, les invitées sont aussi l'épouse - comme Jésus est le berger aussi bien que l'agneau dans le chapitre 17 où il est écrit "Car l'agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie".
Si nous regardons dans l'évangile de Matthieu dans les paraboles qui parle du mariage nous voyons que les invités sont les croyants. Il est probable, et acceptable, que l'épouse de l'Agneau soit aussi les invités de l'Agneau. Et ils sont heureux parce que ce qu'ils attendaient s'accomplisse. C'est un moment joyeux.

Pour finir l'ange dit "Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu."
Tout ce qui est écrit va se passer. Ces paroles viennent avec toute la puissance de Dieu derrière. S'il le dit nous pouvons avoir confiance qu'il le fera.
Quand l'église se trouve face à la difficulté et surtout la persécution elle peut avoir confiance que Dieu est toujours maître de la situation. Il n'y a rien qui peut lui échapper.

Ce passage nous rappel notre destin. Humilié et méprisé que nous soyons ici-bas il nous attend un mariage et un festin incroyable. Elle nous rappel aussi notre responsabilité. L'épouse n'ose pas se laisser aller avant l'arrivée de l'époux. Celui qui a dit "Ayez l'air occupé, Jésus revient" a passé à côté de l'importance de la préparation de l'église et l'activité chrétienne - les bonnes oeuvres. Nous attendons notre époux et entre-temps nous nous mettons à l'œuvre.

Mes frères et sœurs, nous sommes l'épouse de Jésus-Christ. Réjouissons-nous et soyons prêts.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications