* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Genèse 42-45

Vers la réconciliation

Aujourd'hui nous allons conclure notre étude de la famille de Jacob.
Nous avons suivi Joseph de Canaan jusqu'en Egypte. Il est passé par plusieurs épreuves - l'esclavage, l'injustice, la prison. Mais pour finir, il est devenu Premier ministre d'Egypte. Dieu a veillé sur lui. Il l'a fait prospérer.

Joseph a mis sa confiance en Dieu même dans une situation désespérée. Il était ouvert à la possibilité d'être la porte parole de Dieu et il a reconnu l'œuvre de Dieu dans sa vie.
En bref, Joseph est devenu un homme que Dieu a aimé utiliser. Quel changement quand nous considérons le jeune Joseph du chapitre 37 du livre de Genèse qui avait incité la haine de ses frères en parlant de ses rêves sans trop réfléchir. Rêves qui disaient qu'un jour ses frères se prosterneraient devant lui.

Ce matin, nous allons regarder les chapitres 42 à 45 et comme nous l'avons fait la semaine passée, nous allons parcourir ces chapitres et non pas les lire en entier.

Nous allons parler de la réconciliation. Que doit-il se passer pour que deux personnes puissent être réconciliées? Dans l'histoire de Joseph et de ses frères en Egypte nous pouvons trouver une réponse à cette question.

Je crois qu'il faut d'abord répondre à la question "Qu'est ce que la réconciliation?"
Un livre donné par l'Armée Américaine pendant la deuxième guerre mondiale donnait toutes sortes de conseils aux sous officiers. Parmi les conseils donnés: Comment se réconcilier avec un ami avec lequel on s'est disputé. Les deux hommes se mettent à nettoyer une fenêtre - l'un à l'intérieur, l'autre à l'extérieur. En se regardant à travers la fenêtre ils souriraient et tout serait oublié.

Est-ce que nous trouvons en cela la vraie réconciliation?
Oui et non. La relation est certainement restaurée. Et selon la plupart des dictionnaires que j'ai consulté c'est cela la réconciliation - la restauration des relations cordiales. Mais cela n'est pas suffisant. L'offense doit aussi être considérée. Oublier simplement n'est pas assez. L'offense ne peut pas être balayée et glissée sous le tapis. Pour qu'une réconciliation soit "vraie" la relation doit être restaurée et ce qui s'est passé doit être examiné.

Avant que la réconciliation soit possible d'autres choses doivent se produire. Et notre compréhension de l'histoire qui se trouve dans ces pages dépend de notre compréhension de deux choses:
1. Celui qui a été offensé doit pardonner.
2. Celui qui a commis l'offense doit reconnaître le mal qu'il a fait et se repentir de ce mal.
Les deux sont nécessaires pour la réconciliation. On peut avoir l'une des deux mais pour avoir une vraie réconciliation il faut avoir les deux.

L'histoire de Joseph que nous considérons ce matin s'adresse plus au deuxième aspect de la réconciliation qu'au premier.
Joseph a déjà pardonné à ses frères. Il agit dans cette histoire pour se réconcilier avec sa famille. Comment savons-nous qu'il a déjà pardonné à ses frères? Lisons le chapitre 42, du verset 1 au 24.

Premièrement c'est lui qui commence le processus de la réconciliation. Après sa première entrevue avec ses frères "Il s'éloigna d'eux, pour pleurer." Certains ont accusé Joseph de vouloir se venger de ses frères. Cette phrase nous montre autre chose, elle nous montre son pardon, déjà donné mais pas encore révélé. Pendant toute l'histoire il peut nous sembler que Joseph agit par colère, par l'injustice qui pèse encore sur lui. Mais à plusieurs reprises la bible nous montre un côté de son caractère caché à la vue de ses frères. Un homme avec un cœur doux, quelqu'un qui sait pardonner. Mais cet homme n'est pas contrôlé par ses sentiments.

Deuxièmement; quand Joseph nomme ses enfants à la fin du chapitre 41 il dit de son aîné, nommé Manassé "Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père." C'est un homme en paix. Cela implique qu'il ne garde aucune rancune pour ses frères. Il leur a pardonné.

Il y a quatre choses que nous pouvons identifier qui font partie de la repentance et qui permettent la réconciliation: La conscience, la connaissance, la conviction et le changement. Dans ces chapitres, Joseph est l'agent que Dieu utilise pour amener ses frères à la repentance.

La conscience

Nous avons déjà lu le récit de la première rencontre entre Joseph et ses frères.
Nous constatons que la conscience des frères s'ouvre. Ils commencent à comprendre l'énormité de ce qu'ils ont fait il y des années.

"Nous avons été coupables envers notre frère, car nous avons vu l'angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce, et nous ne l'avons point écouté! C'est pour cela que cette affliction nous arrive."

Et Ruben, la voix de la conscience, leur rappelle ce qu'il leur a dit il y a déjà 20 ans. Ils se sentent mal à l'aise et à chaque pas qu'ils font, leur conscience est mise à l'épreuve...

Quand ils voient l'argent dans les sacs après avoir acheté du blé en Egypte la bible note que "leur cœur fut en défaillance." La conscience est mise à l'épreuve. Il y a un problème. Ils commencent à le comprendre. C'est par ces événements et l'action sur leur conscience que Dieu commence son travail. La conscience amène les frères à considérer la source du problème, même à considérer qu'il y a un problème. Pourquoi ces choses leur sont-elles arrivées? Ils sont venus en Egypte, comme beaucoup d'autres, chercher de la nourriture, mais tout tourne mal. Pourquoi? Quelle explication? Quelqu'un a dit que "La conscience est la chose qui nous fait mal quand il nous semble que tout va bien..." La conscience est quelque chose à l'intérieur qui suggère et qui convainc qu'il y a un problème. La conscience rend témoignage dans notre esprit que nous avons fait du mal. C'est un don de Dieu que nous faisons taire quand nous n'aimons pas entendre la voix persistante qui nous dit "Tu agis mal..."
Pour quelqu'un de tranquille dans son péché, comme les frères de Joseph, la conscience est un réveil. La conscience amène à la connaissance.

La connaissance

Si nous examinons encore une fois le moment où les frères trouvent l'argent dans leurs sacs nous trouvons que, pour la première fois, ils font le lien entre les choses qui se passent et l'action de Dieu.
Lisons Genèse 42:25 à 28.

"Qu'est-ce que Dieu nous a fait?"
Joseph leur a déjà dit "Je crains Dieu." (Genèse 42:18)
Cet incident de l'argent dans les sacs marque peut-être le moment où les frères commencent à craindre Dieu. Ils commencent à se rendre compte que Dieu sait ce qu'ils ont fait.

La tension monte. Quand les frères reviennent en Egypte, ils sont accueillis par l'intendant de Joseph. Les frères lui expriment leur inquiétude à propos de l'argent dans les sacs. Sa réponse: "Que la paix soit avec vous! Ne craignez rien. C'est votre Dieu, le Dieu de votre père, qui vous a donné un trésor dans vos sacs." Cet égyptien, païen, reconnaît Dieu. Et puis les frères, quand ils mangent avec Joseph, sont assis "le premier-né selon son droit d'aînesse, et le plus jeune selon son âge; et ils se regardaient les uns les autres avec étonnement."

L'étonnement. La peur même. Comment est-ce que cet étranger les connaît si bien qu'il peut les mettre par ordre d'âge? Pour eux c'est la preuve que Dieu les regarde. Nous voyons bien que Joseph les connaît. Mais c'est toujours vrai que Dieu les regarde et il se sert de Joseph pour révéler ce qu'ils ont fait.
La connaissance et puis la conviction.

La conviction

Pour finir, dans cette histoire nous trouvons que les frères reconnaissent l'action de Dieu et qu'ils sont convaincus du mal qu'ils ont fait: "Que dirons-nous à mon seigneur? Comment parlerons-nous? Comment nous justifierons-nous? Dieu a trouvé l'iniquité de tes serviteurs." Oui, c'est vrai que Juda ne parle pas de ce qu'ils ont fait à Joseph. Il parle de la situation courante. Mais ses paroles nous montrent que la réalité de ce qu'ils ont fait les a touchés au cœur.
Dans le discours de Juda dans le chapitre 44 du verset 18 au 34 nous trouvons aussi le quatrième élément de la repentance: le changement.

Le changement

L'événement de la coupe d'argent de Joseph met les frères dans une situation difficile. Lisons Genèse 44:1 à 13.

La coupe se trouve dans le sac de Benjamin. Les frères ont du venir avec Benjamin pour s'assurer d'une audience avec Joseph. Jacob, leur père, ne voulait pas qu'ils prennent Benjamin, cadet de la famille. Jacob s'est laissé fléchir parce que, pour finir, le besoin de manger à pris le dessus sur la peur de perdre son fils. Et maintenant les frères ont un choix à faire, une décision à prendre...

S'enfuir pour sauver leur vie... ou rester avec Benjamin.
S'ils s'enfuyaient que diraient-ils à Jacob? Pour s'excuser de la perte de Benjamin. Un mensonge... comme il y a 20 ans.

Benjamin est le favori de Jacob comme Joseph l'était avant. Peut-être que Jacob n'a rien appris pendant ces 20 années. Quand Jacob pense à la demande des frères de partir avec Benjamin il dit "Mon fils ne descendra point avec vous; car son frère est mort, et il reste seul." S'il fait mention de Siméon, il a toujours dix autre fils... mais il nous semble qu'ils ne comptent pas! Et nous pouvons nous imaginer que les frères n'ont peut-être pas un très grand regard pour Benjamin en tant que "favori".

Est-ce qu'ils vont l'abandonner à son destin?
Non, parce qu'ils ont changé. La conscience et la connaissance ont travaillé ensemble pour amener la conviction, qui a le changement comme résultat. Et ce changement est le cœur de la repentance. On peut employer tous les beaux mots en ce qui concerne ce qu'on ressent, on peut parler de la compréhension du mal, on peut discourir de ce qu'on a appris par les fautes du passé, mais si ne rien change, la repentance n'est que de la fumée dans le vent!

Quand les frères retournent chez Joseph nous pouvons facilement imaginer combien Joseph s'est réjoui! Il garde son calme, il reste "Mon seigneur" à ses frères mais j'imagine que son cœur battait au fond de lui, il lui démangeait de dire "Je suis Joseph". Et après le discours de Juda, où la repentance des frères devient évidente, le moment arrive. Lisons le chapitre 45, du verset 1 au 5.

Quelles sont les choses que nous pouvons tirer de cette histoire qui vont nous aider quand nous nous trouvons dans une relation brisée? Si c'est notre faute... que dire? Si vous vivez une relation brisée à cause de quelque chose que vous avez fait, que ce message vous aide simplement à considérer votre situation! Que dit votre conscience? Est-ce que vous connaissez le regard de Dieu? Est-ce que vous êtes prêts à changer? Avec l'aide du Seigneur...

Bref, allez-vous vous repentir pour être réconciliés?

Et si ce n'est pas de notre faute que la relation est altérée quelle sont nos responsabilités?

Pardonner

Notre responsabilité primordiale c'est de pardonner. Nous devons pardonner même si nous ou voyons que l'autre ne se repent pas. Sa repentance ne dépend pas de notre pardon. Joseph a pardonné à ses frères avant qu'ils soient même venus en Egypte, comme nous l'avons déjà dit.

Le pardon n'est pas facile. C'est un acte de la volonté parce que les sentiments diraient "Il t'a blessé... ne lui pardonne pas!! Tu as raison!!" On peut admettre que vous ayez été blessés et que quelqu'un en est responsable, mais vous n'avez plus "le droit" de rester en colère. Ce n'est pas oublier, mais nous décidons en nous-mêmes de ne pas nous rappeler cet incident. Comme quelqu'un a dit "Je me souviens que j'ai expressément oublié cela!".

Prier

J'ai déjà dit que Dieu s'est servi de Joseph comme "agent" pour amener ses frères à la repentance. Si nous nous trouvons dans une situation où quelqu'un nous a blessé et que nous attendons la réconciliation, il n'est pas certain que Dieu va se servir de nous pour faire la même chose qu'il a faite avec Joseph. Ce n'est pas à nous de concevoir des épreuves pour aider l'autre à franchir les étapes de la repentance.

Il faut reconnaître que nous n'avons pas le même pouvoir sur les autres que Joseph l'avait! Vous n'êtes pas Premier ministre de Belgique! Mais nous pouvons prier. Prier que le Seigneur agisse par son Saint Esprit pour convaincre l'autre de ce qu'il a fait.
Attention ici! Comme j'ai dit que Joseph a été accusé de vouloir se venger de ses frères nous devons faire attention de rester du bon côté de la ligne fine qu'il y a entre ceux qui veulent voir quelqu'un s'humilier et se repentir et ceux qui veulent voir la foudre de Dieu lui tomber sur la tête pour l'humilier.

Nous prions pour qu'ils soient arrachés du feu Jude 23 et non pas qu'ils brûlent même un tout petit peu. Nous prions par amour, dans un esprit de réconciliation. Tout en reconnaissant que cela est difficile comme pardonner est parfois difficile.Peut-être vaut-il la peine de dire que prier pour l'autre, avec un esprit d'amour nous aide à lui pardonner!

Patienter

Joseph a été vendu à l'âge de 17 ans. Il est entré au service du roi quand il avait 30 ans. Ses frères sont venus en Egypte après les sept années d'abondance, avant la famine. Le verset 11 du chapitre 45 nous dit que "il y aura encore cinq années de famine." Joseph à 39 ans quand il se réconcilie avec ses frères. 22 ans d'attente.

Il lui a fallu de la patience. Et c'est à ce point que nous voyons combien que il était important que Joseph se soit confié en Dieu. Dieu qui a tenu toute la situation entre ses mains et qui tient notre situation entre ses mains aussi.

Parfois, la réconciliation prend simplement du temps. Même des années.
Et parfois malheureusement, malgré le pardon, les prières et la patience cela n'arrive jamais. A ce point nous ne pouvons que nous remettre entre les mains de Dieu, en pleurant, en sachant qu'il sait ce qu'il fait.

Avant de finir considérons notre relation avec Dieu à la lumière de l'histoire de Joseph. Si l'histoire de Joseph nous enseigne comment marche la réconciliation dans nos relations humaines elle nous donne aussi une image de "comment nous sommes réconciliés avec Dieu".

Par la mort et la résurrection de Jésus, Dieu à fait provision pour notre pardon. La bible nous dit que nous pouvons être pardonnés. Selon Ephésiens 1:7 "En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce," Romains 2:15 nous parle de la conscience, donné par Dieu à l'humanité: "Ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s'accusant ou se défendant tour à tour."

Dieu a donné un témoin à chacun de nous: la conscience, même si nous la faisons taire. Aussi dans Romains, le chapitre 1, le verset 20: "En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables." La connaissance. Dieu s'est révélée dans sa création, il y a assez d'infos pour que l'humanité puisse connaître sa position envers Dieu, savoir que Dieu la regarde. Et puis Jean 16:8 nous dit "Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:" Jésus parle du Saint Esprit, celui qu'il va envoyer. Qui nous convainc du péché. La conviction. Qui nous amène à nous repentir et à croire en Jésus, et qui nous fait savoir à quel moment nous sommes réconciliés avec Dieu. Colossiens 1:21 et 22: "Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche."

La rupture de la relation entre Dieu et l'humanité à cause du péché est rejouée chaque fois qu'une relation humaine est brisée à cause du péché. Mais la possibilité de se réconcilier nous rappelle la rédemption, le plan de Dieu pour le salut de l'humanité. L'humanité qu'il a tant aimée et pour laquelle il a envoyé son fils unique, mourir sur la croix. Pour nous réconcilier avec Dieu.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications