* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (16,46 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

La protection de Dieu

Prédication par Alain Vandevoorde

Pour résumer la prédication d'aujourd'hui, je dirait que nous allons principalement parler de l'adversaire de Dieu et de ce fait, l'adversaire des enfants de Dieu, qui n'est autre que Satan. La bible nous dit que Satan est une créature de Dieu, mais qu'après s'être rebellé contre Lui, il est devenu un être déchu de la gloire qu'il possédait auprès de Dieu.

Les principales caractéristiques de Satan, c'est qu'il est appelé le Trompeur, le Séducteur et le Menteur; c'est pourquoi dans la bible Dieu lui a donné comme pseudonyme: le père du mensonge.

Nous allons voir au travers de cette prédication que Satan n'a aucun pouvoir sur les enfants de Dieu; il a seulement reçu de Dieu le droit de les tromper par le mensonge et celui de les séduire. Ce qui veut dire que tout dépend de nous; car si nous croyons ses mensonges, si nous nous laissons séduire par lui, c'est nous qui sommes responsables devant Dieu; car nous prêterons alors plus de crédibilité à ce que Satan nous dit qu'à la Parole de Dieu.

Notre position en Christ nous protège

Lecture Ephésiens 1:18 à 2:7 (C'est de Dieu qu'on parle ici)

Ce texte nous montre que lorsque Dieu a fait asseoir Christ à sa droite et lui a conféré toute autorité Ephésiens 1:20-21, il nous a, nous aussi, fait asseoir à sa droite (2:6), parce que nous sommes avec le Christ (2:5). Dès l'instant où nous recevons Christ, nous nous trouvons assis avec lui dans les lieux célestes. (Quelle certitude rassurante!)

Le jour où vous vous êtes convertis, vous avez fait partie de la famille de Dieu; ce jour là, Dieu vous a donné une nouvelle identité, celle d'être appelé un enfant de Dieu. Notre identité d'enfant de Dieu et notre autorité sur les puissances spirituelles ne sont pas des choses que nous sommes en train de recevoir ou que nous recevrons un jour - nous les avons déjà reçues. Dès lors que Jésus est devenu notre Sauveur personnel et que nous sommes nés de nouveau, nous sommes dès à présent un enfant de Dieu spirituellement régénéré.

Nous sommes d'ores et déjà assis dans les lieux célestes avec Christ. Nous avons dès maintenant puissance et autorité sur le royaume des ténèbres. Satan n'a aucune autorité sur nous, même s'il tente de nous persuader du contraire. Grâce à notre position en Christ, nous avons autorité sur lui. Cela fait partie de notre identité.

Cet octroi de puissance et d'autorité, vérité merveilleuse qui transforme la vie, Paul l'annonça aussi dans sa lettre aux Colossiens : "Et vous avez tout pleinement en lui (en Jésus), qui est le chef de toute principauté et de tout pouvoir" (Colossiens 2:10). Notez le temps du verbe : nous avons tout pleinement en lui. Depuis quand? Depuis la mort, la résurrection et l'ascension de Jésus-Christ. Or, puisque Christ a été désigné par Dieu pour régner sur toute principauté et autorité, et puisque nous sommes assis avec lui dans les lieux célestes, nous avons la puissance et l'autorité nécessaires pour accomplir sa volonté. Dieu a investi chaque chrétien nouveau-nés de cette autorité en Jésus-Christ.

Dans ce passage de Colossiens, Paul mentionna une autre vérité que nous avons besoin de connaître : Il a dépouillé les principautés et les pouvoirs et les a publiquement livrés en spectacle, en triomphant d'eux par la foi (2:15). Non seulement nous avons été rendu à la vie en Christ, mais Satan a été dépouillé (ou désarmé), et vaincu il y a 2000 ans. Sa défaite n'est pas hypothétique, pas plus qu'elle n'est à venir : elle a déjà eu lieu. Nous les chrétiens, nous n'avons pas pour mission de vaincre le diable, nous en sommes incapables; mais Jésus le Christ l'a déjà fait pour nous.

Si Satan est déjà désarmé, pourquoi ne connaissons-nous pas davantage la victoire dans notre vie? Parce que le père du mensonge a séduit toute la terre. Satan rôde comme un lion affamé et, à le voir et à l'entendre, on a l'impression qu'il est féroce. En réalité, ses crocs et ses griffes lui ont été retirés, mais s'il parvient à nous faire croire qu'il peut nous attraper entre ses mâchoires et nous recracher comme une vulgaire proie, nous vivrons comme si c'était vrai.

Pour nous les chrétiens, notre seule sécurité est notre position en Christ ; en lui, nous avons toute la protection nécessaire.

Dieu nous a donné des armes spirituelles pour contrer Satan

En Ephésiens 6.10-18, Paul décrit les armes que Dieu nous a fournies pour nous permettre d'assurer notre protection. La première chose qu'il faut bien comprendre à propos de la protection de Dieu est que nous ne devons pas rester passifs. Dans le passage suivant que nous allons lire maintenant, notez combien de fois il nous est dit d'avoir un rôle actif.

Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. (Ephésiens 6:10-13).

Vous vous demandez peut-être: "Si ma position en Christ est sûre et si ma protection se trouve en lui, pourquoi dois-je jouer un rôle actif ? Est-ce que je ne peux pas simplement m'en remettre à sa protection ?"

C'est comme si un soldat disait: "Notre pays est une grande puissance militaire. Tant sur terre que sur mer ou dans les airs, notre force de frappe est la plus performante au monde. Pourquoi devrais-je m'embêter à porter un casque, à monter la garde ou à apprendre à me servir d'une arme? C'est bien plus agréable de rester au camp pendant que les chars et les avions font la guerre." Quand les troupes ennemies s'infiltreront, devinez qui sera parmi les premiers soldats à se faire abattre!

Notre "commandant en chef " a prévu tout ce dont nous avons besoin pour conserver la victoire sur les forces des ténèbres. Il nous dit cependant: "J'ai mis au point une stratégie de victoire et conçu des armes efficaces. Mais si tu n'accomplis pas ta part en restant en service actif, tu risques de figurer parmi les victimes de guerre."

Dans son livre La Guerre aux Saints, devenu un classique, Jessie Penn-Lewis déclare: "A part le péché, la principale condition pour que des esprits mauvais soient à l'œuvre chez un être humain est la passivité - soit exactement l'opposé de la condition que Dieu exige de ses enfants pour qu'il œuvre en eux". Nous ne pouvons attendre de Dieu qu'il nous protège des influences démoniaques si nous ne prenons pas une part active à la stratégie qu'il a élaborée.

Voyons maintenant l'arme essentielle avec laquelle nous seront parés pour le combat. Comme nous sommes engagés dans un combat spirituel, Paul a choisi de décrire la protection qui nous est offerte en Christ, en utilisant l'image de l'armure :

Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu. (Ephésiens 6:14-17).

En revêtant les armes de Dieu, nous revêtons les armes de la lumière, c'est-à-dire le Seigneur Jésus-Christ (Romains 13:12). En revêtant Christ, nous sortons du domaine de la chair, où nous sommes vulnérables aux attaques.

Satan n'a rien en Christ (Jean 14:30) et, dans la mesure où nous revêtons Christ, le Malin ne peut pas nous toucher (1 Jean 5:18). Il ne peut toucher que ce qui se trouve à son niveau. Ce serait vraiment faire un mauvais calcul que de nous mettre à son niveau. C'est pourquoi nous est faite cette recommandation : "Ne vous mettez pas en souci de la chair". (Romains 13:14) Cela ouvrirait une brèche qui nous rendrait vulnérables à l'ennemi.

La ceinture de la vérité a énormément d'importance pour contrer Satan. Jésus a dit: "Je suis....... la vérité" (Jean 14:6). Or, puisque Christ est en nous, la vérité est donc en nous. La ceinture de la vérité est notre moyen de défense contre l'arme essentielle de Satan, à savoir le mensonge. "Lorsqu'il profère le mensonge, ses paroles viennent de lui-même car il est menteur et le père du mensonge". (Jean 8:44) La ceinture de la vérité (qui maintient en place les autres éléments de protection du tronc) fait constamment l'objet d'attaques.

L'américain Neil Anderson , disait ceci dans son livre intitulé "Le Libérateur" : "Personnellement, je pense que le mensonge est le plus grand problème de société aux États- Unis. L'ironie de la chose, c'est que la plupart des gens mentent pour se protéger."

Or Paul déclare que notre premier moyen de défense est la vérité. La vérité n'est jamais notre ennemie: c'est un ami libérateur. Regarder la vérité en face est la première étape de tout programme de désintoxication ou de réinsertion. Si nous voulons vivre libre en Christ et avoir des relations satisfaisantes, nous devons dire la vérité avec amour. (Ephésiens 4:15)

La vérité est la seule chose face à laquelle le chrétien doit céder. Il peut arriver que nous ayons à l'esprit une pensée qui n'est pas en accord avec la vérité de Dieu, nous devons la repoussez pour ne pas tomber dans le piège du diable. Si l'occasion se présente de dire ou de faire quelque chose qui constitue une compromission ou un conflit avec la vérité, nous devons y renoncer. La règle d'or c'est d'adopter une règle de vie toute simple: si c'est la vérité, je marche ; sinon, ne comptez pas sur moi. Voici ce que Jésus a demandé à son Père : "Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les garder du Malin". (Jean 17:15) Comment cela? "Sanctifie-les par la vérité; ta parole est la vérité". (verset 17) C'est par la révélation divine que nous pouvons avoir raison du père du mensonge, et non par une quête ou des raisonnements humains.

Il y a aussi un détail important à savoir : Notre moyen de défense contre les attaques directes du Malin consiste à exprimer à haute voix la vérité de Dieu. Pourquoi est-il si important d'exprimer la Parole de Dieu à voix haute, en plus d'y croire et de l'avoir présente à l'esprit ? Tout simplement parce que Satan n'est pas omniscient comme Dieu et qu'il ne connaît pas parfaitement le contenu de notre pensée. Certes, en nous observant, il est tout à fait capable de discerner ce que nous pensons, comme quiconque étudie le comportement humain. En revanche, il ne sait pas à l'avance ce que nous allons dire ou faire.

Si nous nous sommes attaché à un esprit séducteur (1 Timothée 4. 1), il nous met des pensées dans la tête et il sait si nous avons gobé ses mensonges à la façon dont nous nous comportons. Il n'a aucun mal à savoir ce que nous pensons dans la mesure où c'est lui qui nous a inspiré cette pensée. Si vous lisez mon livre, je vous mets des pensées dans la tête. Mais je suis incapable de lire vos pensées. De la même manière, Satan peut essayer de nous influencer en introduisant des pensées dans notre tête, mais il est incapable de lire parfaitement nos pensées.

C'est attribuer trop de pouvoir à Satan que de le croire capable de lire parfaitement dans nos pensées et de connaître l'avenir. Toutes les pratiques occultes prétendent connaître les pensées ou prédire l'avenir. Mais il n'y a que Dieu qui connaisse nos pensées et nos intentions, et lui seul connaît l'avenir. Nous ne devons jamais prêter à Satan les attributs de Dieu. Satan est limité tout simplement parce qu'il est lui aussi une créature de Dieu comme nous le sommes également, nous les humains.

Par notre esprit et nos pensées nous pouvons communiquer silencieusement avec Dieu. Dans Hébreux 4:12, il nous est dit que Dieu connaît les sentiments et les pensées de notre cœur. Nous pouvons être en communion avec notre Père céleste sans prononcer un mot. Par contre, s'il nous arrive d'être la cible d'une attaque directe de la part de Satan - par exemple la nuit, dans notre chambre - il nous faudra exercer notre autorité en Christ en nous exprimant à voix haute, puisque le Malin n'a pas le pouvoir de connaître parfaitement nos pensées.

Heureusement, la plupart des attaques directes surviennent la nuit ou quand on se trouve seul. Par conséquent, on n'est pas obligé de se donner en spectacle lorsque nous résistons verbalement à Satan.

Paul a écrit: "Car en croyant du cœur on parvient à la justice, et en confessant de la bouche on parvient au salut". (Romains 10:10) Puisque nous connaissons nos pensées et que Dieu les connaît également, pourquoi est-ce par la confession verbale que l'on parvient au salut ? Paul pourrait vouloir dire dans ce verset que le salut par la foi n'est pas total tant que la volonté n'a pas été exercée, mais il pourrait aussi sous-entendre qu'il est nécessaire que le dieu de ce monde entende notre engagement. C'est pour cela qu'il est important que Satan entende lui-même notre témoignage verbal, par ex. lors de notre baptême.

Résister aux attaques du diable n'exige pas d'effort physique de notre part, puisque "les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles, mais elles sont puissantes devant Dieu, pour renverser des forteresses". (2 Corinthiens 10:4) Face aux attaques de Satan, la première réaction de la chair est en général la crainte - mais cette crainte n'est pas la crainte de Dieu. Nous pouvons toujours essayer de nous en sortir par nous-mêmes, mais il y a fort à parier que nous resterons cloué, en proie aux affres de l'angoisse.

Deuxièmement, notez l'ordre dans lequel se déroulent les actions dans le verset de Jacques :
"Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable et il fuira loin de vous". En toutes circonstances, nous pouvons nous tourner vers Dieu de tout notre cœur et de toute notre pensée, car notre Père céleste est omniscient ; il connaît donc notre cœur et nos pensées.
Dès l'instant où nous invoquons le Nom du Seigneur, nous sommes libre de résister au diable. Il nous suffit de dire "Jésus". De tels moments mettent d'ailleurs en lumière à quel point nous sommes effectivement dépendants de Dieu.

1 Pierre 5:6-9. Pierre nous a mis en garde : "Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer". (verset 8). Le mot traduit ici par "dévorer" signifie aussi "engloutir". C'est le même mot qui est employé en 1 Corinthiens 15:54, où Paul déclare: "La mort a été engloutie dans la victoire." Qui dit engloutir, implique assurément l'idée de domination. Si les croyants n'étaient pas vulnérables à la domination de Satan, Pierre n'aurait pas eu à nous mettre en garde contre cette possibilité.

Actes 5:1-11. Il s'agit peut-être là du passage le plus probant sur la capacité de Satan à exercer sa domination sur les croyants. Les membres de la jeune Église de Jérusalem vendaient volontairement leurs biens et donnaient l'argent ainsi recueilli aux apôtres afin qu'il soit utilisé pour l'avancement du royaume. (Actes 4) "Mais un homme du nom de Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété et retint avec le consentement de sa femme une partie du prix; puis il apporta l'autre partie et la déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point de mentir à l'Esprit Saint et de retenir une partie du prix du champ? {...} Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu." (versets 1-4)

Le problème n'était pas que Ananias et Saphira aient retenu une partie du produit de la vente, mais qu'ils aient menti à ce sujet, prétendant apparemment que ce qu'ils donnaient à l'Église correspondait à l'intégralité de la somme totale qu'ils avaient reçue. Le péché commis par ce couple eut une conséquence immédiate et effrayante: ils moururent sur-le-champ (cf. versets 5 et 10).

Certains de ceux qui ont du mal à accepter que la domination démoniaque puisse toucher des chrétiens, prétendent que Ananias et Saphira étaient des incroyants. Ce n'est pas nécessairement vrai. Premièrement, Actes 4:32 indique que cet incident s'est produit dans le cadre de la communauté des croyants, dont faisaient partie Ananias et Saphira.

Deuxièmement, Actes 5:11 rapporte "qu'une grande crainte saisit toute l'Église". Si Dieu avait jugé des personnes qui ne faisaient pas partie de l'Église, pourquoi une grande crainte se serait-elle emparée de ceux qui appartenaient à l'Église? S'il y eut une grande crainte parmi les croyants, c'est parce que Dieu avait manifesté de façon spectaculaire son attitude envers les croyants qui vivent dans le mensonge.

Troisièmement, la sévérité de la punition indique que Dieu voulait souligner l'importance de la vérité au sein de la communauté des croyants. Il est fréquent que les incroyants passent leur temps à mentir et, d'ordinaire, ils ne sont pas jugés avec autant de rapidité et de rigueur que le furent Ananias et Saphira. Je crois que Dieu envoyait ainsi un message fort à l'Église. Il savait que si Satan parvenait à tromper les croyants, il pourrait exercer une domination sur leur vie.

Ananias en était arrivé là parce qu'il avait laissé les mensonges de Satan remplir (dominer) son cœur. Le mot traduit par "rempli" en Actes 5:3 (πληρόω - pléroo) est le même que celui qui est employé en Ephésiens 5:18 : Soyez remplis de l'Esprit. Le croyant peut être soit rempli de mensonges d'origine satanique, soit rempli de l'Esprit. Selon ce que nous choisissons, nous serons rempli (autrement dit, dominé) par l'une ou l'autre de ces influences. Dès lors que nous nous laissons tromper par Satan dans un domaine de notre vie, nous devenons vulnérable à sa domination dans ce domaine.

Nous rejetons souvent la faute sur le diable, mais ce n'est pas lui qui est responsable de notre vie, de nos décisions, c'est nous qui sommes responsables devant Dieu de nos pensées, et de nos actes. Au cas où nous aurions tendance à rejeter sur Satan l'entière responsabilité du décès de Ananias et Saphira, rappelons que ces deux croyants s'étaient volontairement prêtés au mensonge qui leur coûta la vie. Voici ce que Pierre leur reprocha successivement: "Comment as-tu mis en ton cœur une pareille action ?" puis "Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l'Esprit du Seigneur ?" (Actes 5:4 et 9)

Certes, Satan avait rempli leur cœur de mensonges et exercé une certaine domination sur eux pour qu'ils commettent ce péché. Mais s'il avait pu le faire, c'est uniquement parce qu'à un certain moment, Ananias et Saphira lui avaient ouvert la porte. Souvent, lorsque nous subissons des défaites dans notre vie spirituelle, nous avons tendance à dire: "c'est la faute du diable", alors que c'est généralement nous qui sommes responsables de ce qui nous arrive.

Nous sommes tous responsables de nos attitudes et de nos actes. Satan profite simplement des occasions que nous lui offrons. Nous possédons tous les moyens d'action et de protection nécessaires pour vivre dans la victoire en Christ. Si nous ne vivons pas cette victoire, c'est notre faute. Quand nous laissons la porte ouverte au diable en ne résistant pas à la tentation, à l'accusation ou à la tromperie, il entre. Et si nous continuons de lui laisser l'accès, il partira du principe qu'il peut légitimement occuper le terrain. C'est vrai que nous ne perdrons pas notre salut, mais nous perdrons notre victoire quotidienne.

Si nous allons au combat sans prendre toutes nos armes, nous subirons des pertes! Si nous négligeons de revêtir les armes que Dieu a prévues, nous sommes vulnérables dans les domaines laissés sans protection. Merrill Unger observe à ce propos: "Si le chrétien ne fait pas usage de ses armes, Satan se privera-t-il d'envahir la citadelle du croyant? S'il l'envahit effectivement, c'est précisément pour cette raison que le croyant peut tomber en esclavage, le diable l'ayant capturé pour le 'soumettre à sa volonté'". (2 Timothée 2:26)

Le croyant subit alors l'invasion et l'occupation de l'ennemi qui, comme dans n'importe quelle invasion, interdit l'utilisation d'armes de quelque nature que ce soit aux citoyens du pays occupé. Par conséquent, il n'y a pas de lutte, mais seulement une soumission et une servitude.

Jacques 4:1 indique que nos luttes et nos querelles ont pour origine "les passions qui guerroient dans nos membres". Quant à Paul, il enseigne : "Que le péché ne règne donc pas dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises". (Romains 6:12)

Le monde, la chair et le diable livrent une guerre permanente à la vie de l'Esprit qui est en nous. Or qu'en sera-t-il si nous ne tenons pas ferme dans notre foi ? Continuerons-nous d'avoir la victoire sur les passions et les convoitises qui essaient de régner sur nous ? La responsabilité incombe individuellement à chaque croyant de choisir la vérité, de vivre selon la justice et de revêtir les armes de Dieu.

Je ne peux être responsable pour vous ni vous pour moi. Je peux prier pour vous, vous encourager dans la foi et vous conseiller, mais si vous allez au combat sans avoir revêtu vos armes, vous risquez d'être blessé. Pour autant que cela puisse me tenir à cœur, je ne peux prendre à votre place ni vous à ma place ces décisions qui relèvent de notre responsabilité à chacun. Nous sommes personnellement, chacun pour soi-même le seul à pouvoir faire ces choix, mais en tout cas nous avons le choix.

Le pouvoir protecteur de la prière

Dans son livre "Le Libérateur", Neil Anderson retrace une scène qu'il a vécu dans son ministère, voici ce qu'il nous raconte: Un de mes étudiants en théologie avait une mère médium. Un jour, celle-ci lui a demandé:
- Est-ce que tu pries pour moi en ce moment ?
- Bien sûr que oui, maman, lui a-t-il répondu.
- Eh bien, ne le fais pas, lui a-t-elle demandé avec insistance. Tu perturbes mon aura.

Alors là, je dis "continue de prier !" Nous ne saurons peut-être jamais quels effets auront eu nos prières, mais nous savons en tout cas que Dieu inclut nos prières dans la stratégie qu'il emploie pour établir son royaume.

Il raconta aussi une autre histoire qu'il a vécu: "J'ai eu l'occasion dit-il, de recevoir en consultation un homme qui faisait profession d'être un grand-prêtre dans les hautes sphères du satanisme. Sa conversion s'est avérée être la plus spectaculaire qu'il m'ait été donné de voir. Six mois après avoir placé sa confiance en Christ, il a donné son témoignage dans notre église. A cette occasion, je lui ai demandé:

- En vous basant sur ce que vous avez vécu "de l'autre côté", quelle est selon vous le premier moyen de défense du chrétien contre les influences démoniaques?
- La prière, a-t-il répondu avec force. D'ailleurs, quand vous priez, faites-le avec conviction. Rien ne contrarie plus l'activité de Satan que la prière fervente."

Qu'est-ce que la prière? C'est communiquer avec Dieu. Dieu sait ce dont nous avons besoin dans notre combat contre les puissances des ténèbres et il est plus disposé à nous sauver et à répondre à nos besoins que nous ne le sommes à le lui demander.

Notre attitude dans la prière devrait consister à dire: "C'est toi qui es le Seigneur, pas moi. Tu sais ce qui est le mieux; je l'ignore. Je ne te dis pas ce qu'il faut faire; je te le demande. Je suis totalement dépendant de toi."

Après nous avoir exhortés à revêtir les armes que Dieu a prévues pour nous, Paul écrivit: "Priez en tout temps par l'Esprit, avec toutes sortes de prières et de supplications. Veillez-y avec une entière persévérance. Priez pour tous les saints". (Ephésiens 6:18)

Nous avons besoin d'être conduits par l'Esprit dans nos prières, car sans Dieu nous ne savons pas vraiment pour quoi ni comment prier. "De même aussi l'Esprit vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu'il convient de demander dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables". (Romains 8:26)

Le mot traduit ici par "vient au secours" (συναντιλαμβάνομαι - sunantilambanomai) décrit magnifiquement la manière dont le Saint-Esprit s'approche de nous, nous prend dans sa main et nous amène jusqu'au trône de la grâce. La prière par l'Esprit vient au secours de notre impuissance et nous aide à franchir des gouffres que nous ne savons pas comment traverser. Une prière que Dieu le Saint-Esprit nous pousse à prier sera toujours exaucée par Dieu notre Père céleste.

Tant que Satan parviendra à nous laisser dans l'ignorance concernant notre position et notre autorité en Christ, il pourra entraver notre croissance ainsi que l'efficacité de notre témoignage et de notre ministère. Nous devons prier continuellement les uns pour les autres pour que le rideau de fumée que constituent les mensonges de Satan soit dissipé et qu'ainsi notre vision soit parfaitement claire.

Nous devons aussi prier avec autorité contre "l'homme fort", dont il est question en Matthieu 12:29 et qui constitue une autre cible à ne pas négliger. Faisant référence à Satan et à ses démons, Jésus demanda : "Comment quelqu'un peut-il entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens sans avoir auparavant lié cet homme fort ?".

Il voulait dire par là que l'on ne peut délivrer les hommes des liens de l'aveuglement spirituel ou de l'influence démoniaque sans avoir auparavant maîtrisé ceux qui les retiennent captifs. Le pouvoir de Satan a déjà été brisé, mais il ne lâchera rien de ce qu'il croit pouvoir garder tant que nous n'exercerons pas l'autorité que nous a déléguée le Seigneur jésus Christ.

Être attaqué n'est pas un péché. Il se peut au contraire que vous soyez l'objet d'une opposition spirituelle parce que vous faites quelque chose de bien. En fait, si vous n'êtes l'objet d'aucune opposition spirituelle dans votre ministère, il y a de fortes chances que Satan estime que vous ne représentez aucune menace pour ses desseins.

Quand nous prions, nous n'essayons pas de persuader Dieu de collaborer à notre travail à son service ; prier consiste au contraire à collaborer avec Dieu à l'accomplissement de Son ministère. Par la foi, nous saisissons les biens qui se trouvent entre les griffes de Satan et qui appartiennent légitimement à Dieu, et nous tenons bon jusqu'à ce que Satan lâche prise.

Donc, en résumé, nous devons nous rassurer: car Satan n'a plus aucun pouvoir sur nous, les chrétiens, mais si nous lui laissons le champ libre dans notre vie, il se permettra de le prendre !


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications