* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Le Baptême

On raconte l'histoire d'un jeune pasteur qui venait de terminer ses études dans une école biblique baptiste. Il présidait son premier baptême. Il était un peu nerveux et pour finir il a confondu ses écritures à propos du baptême et de la Sainte Cène.
Celui qui se faisait baptiser était dans l'eau et le ministère lui a dit: "Je vous baptise au nom du Père, du fils et du Saint Esprit. Amen" et puis, il a ajouté "Buvez-en tous..."

La semaine passée nous avons parlé de ce que c'est d'être membre de l'église. Ce matin nous allons aborder le sujet du baptême. Parce que les deux vont quand même ensemble. Je veux bien répondre à certaines questions qui se soulèvent quand nous pensons au baptême.

Quelles sont les questions alors? J'en ai choisi cinq:
1. Qu'est-ce que le baptême?
2. Pourquoi se faire baptiser?
3. Pour qui le baptême?
4. Qu'est-ce que la situation aujourd'hui?
5. Comment avançons-nous à Libramont?

Qu'est-ce que le baptême?

La réponse à cette question vient en deux parties: L'action - ce qui se passe pratiquement quand quelqu'un se fait baptiser. La signification de ce qui est fait.

L'action

Le mot "baptême" vient plus ou moins directement du grec. Le mot veut dire "plonger", "tremper" ou même "noyer". Le baptême est fait toujours avec de l'eau. A l'époque de Jésus cela se passait presque toujours dans une rivière. Aujourd'hui c'est fait plus souvent dans une église dans un genre de grand bassin rempli d'eau tiède que nous appelons un baptistère. Il y a des églises qui font des baptêmes dans les lacs, dans les rivières, dans la mer ou dans les piscines. Le lieu n'a pas d'importance. En hiver, dans les Ardennes nous préférons les faire à l'intérieure.
Dans les églises il y a plusieurs formes de baptême. Dans les églises évangéliques nous baptisons par immersion. C'est à dire, celui qui veut se faire baptiser, le candidat, descend dans l'eau. Puis, normalement celui qui préside pose quelques questions au candidat à propos de sa repentance, sa foi et son acceptation de Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Après cela le président fait submerger le candidat pendant quelques instants - on ne le laisse pas sous l'eau trop longtemps... Puis on le relève et il sort de l'eau. Le baptême est fait.

La signification

La deuxième partie de la question concerne la signification du baptême.
Le baptême est un symbole. Il représente une réalité spirituelle mais en lui-même il n'est pas efficace pour conférer la grâce. La nature de ce symbole est bien expliquée dans Romains 6: "Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie."

Dans Romains 6 Paul parle à ceux qui croient qu'un chrétien peut continuer à vivre dans le péché après sa conversion. C'est à dire, ils croyaient que le pécher habituel n'était pas un problème. Ceux qui prenaient cette position dans l'église de Rome disaient "Demeurons dans le péché, afin que la grâce abonde."
Ils disaient, en effet: "La grâce de Dieu répandu sur nous pécheurs c'est qu'il pardonne notre péché. Donc, le plus que nous péchions, le plus la grâce de Dieu est révélée et plus attirant deviendra l'évangile pour les autres!"
Et Paul dit: "Non, stop, vous avez mal compris... vous êtes mort au péché, vous devez vivre autrement maintenant." Et puis il parle du baptême, une image de cette mort.

L'eau dans laquelle nous sommes baptisés représente une tombe. Quand celui qui se fait baptiser est plongé dans l'eau ceci est symbolique de la mort de son ancienne vie - son ancienne vie rebelle à Dieu. Par cette mort symbolique il est déclaré que l'ancienne vie, la vie de péché, est finie. Le péché n'a plus de pouvoir de condamner le chrétien, il n'a plus de domination sur la vie du chrétien. Ce n'est plus sa façon de vivre. Qu'on relève celui qui se fait baptiser symbolise la résurrection à une nouvelle vie - une vie vécue avec Christ. Une nouvelle vie sans condamnation, une vie avec un bel avenir. Ce n'est pas une vie sans pécher - pour cela il faut attendre le ciel - mais c'est une vie vécue sans obligation de pécher. Nous avons, en Christ, par le pouvoir de l'Esprit Saint la possibilité de vivre une vie qui plait à Dieu.

Le baptême signifie aussi l'union avec Christ. Le passage que nous venons de lire de Romains 6 l'indique: "Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.".
Nous trouvons des mots comme "en Jésus-Christ", "en sa mort", "avec lui", "comme Christ... nous aussi". Nous sommes en union avec Christ par le baptême.
Quand Jésus a parlé du baptême avec ses disciples dans Matthieu 28 il les a commandé de baptiser "au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit."
Ceci signifie l'union et aussi la nouvelle relation du chrétien avec Dieu.

Après le grand événement sur la route de Damas dans Actes 9, Saul, aveuglé par la lumière brillante du Seigneur, est amené dans la ville de Damas. Après trois jours un homme nommé Ananias est venu lui imposer les mains pour qu'il recouvre la vue.
Ananias a dit à Paul : "Le Dieu de nos pères t'a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste, et à entendre les paroles de sa bouche; car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues. Et maintenant, que tardes-tu? Lève-toi, sois baptisé, et lavé de tes péchés, en invoquant le nom du Seigneur."
Après sa conversion et son baptême Saul, persécuteur de l'église est devenu Paul, l'apôtre. Le baptême est symbolique du fait qu'un chrétien est lavé de ses péchés. Il faut dire qu'au moment où quelqu'un se repent de ses péchés et se tourne vers Dieu il est pardonné. Le baptême est symbolique de ce fait - un rappel de ce qui s'est déjà passé.

Pourquoi se faire baptiser?

Voilà, notre deuxième question "Pourquoi se faire baptiser?"
Si le baptême n'est qu'un symbole où en est l'importance?
La réponse la plus simple: Jésus est notre modèle, Jésus nous l'a ordonné et les Apôtres l'ont pratiqué. Jésus s'est fait baptiser au début de son ministère. Cela nous indique qu'il approuve le baptême - sa forme et sa pratique.

Dans Matthieu 28 Jésus donne une mission à ses disciples: "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde." Que Jésus dit "enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde." nous indique deux choses:
Se faire baptiser est une des choses prescrites par Jésus. Il le dit dans la phrase précédente. Un disciple est baptisé. C'est quelque chose qu'un chrétien devrait faire. C'est un acte d'obéissance à notre Seigneur.
Deuxièmement, le baptême n'a pas été limité à l'église primitive - c'est une ordonnance qui dure jusqu'à ce que Jésus ne retourne. C'est pourquoi nous continuons à le faire aujourd'hui.

Les Apôtres ont pris au cœur ce que Jésus leur a dit et ils ont pratiqué le baptême partout où ils sont allés. Dans le livre des Actes des Apôtres - la suite des évangiles - il y a neuf récits des baptêmes.
Actes 2:41 - le jour de la Pentecôte - 3000 personnes baptisées.
Actes 8:16 - le baptême des hommes et des femmes Samaritains.
Actes 8:36-39 - le baptême de l'eunuque éthiopien.
Actes 9:18 - le baptême de l'Apôtre Paul.
Actes 10:48 - le baptême de Corneille et ses amis.
Actes 16:15 - le baptême de Lydie et sa maison.
Actes 16:33 - le baptême du geôlier.
Actes 18:8 - le baptême de Crispus et de sa famille, des nouveaux convertis à Corinth
Actes 19:5 - des baptêmes à Ephèse.

La liste de baptêmes qui se trouve dans Actes nous amène à notre troisième question.

Pour qui le baptême?

Quand nous lisons les récits des baptêmes dans le livre des Actes des Apôtres il devient clair qu'il y a toujours quelque chose qui procède le baptême.
Quelques citations:
"Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés." Pentecôte, Actes 2.
"Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus Christ, hommes et femmes se firent baptiser." Les Samaritains, Actes 8.
"Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison. Il les prit avec lui, à cette heure même de la nuit, il lava leurs plaies, et aussitôt il fut baptisé, lui et tous les siens." Le geôlier, Actes 16.

Qu'est ce que cette chose précédente? Entendre la parole de Dieu, accepter la parole et croire. Dans Actes ceux qui sont baptisé sont ceux qui ont cru, ceux qui ont la foi.
Dans l'épître aux Galates Paul dit "Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ; vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ."

Revêtir - encore cette idée de l'union avec Christ. Il y a un lien intime entre la foi et le baptême. Nous savons bien qu'il soit impossible de voir "la foi". Ce n'est pas comme un rhume qu'on attrape et dont on voit les conséquences. Pour être connue la foi doit être exprimée. Le baptême est donné comme premier moment pour exprimer sa foi. Quand quelqu'un se fait baptiser il déclare en public ce qui s'est passé à l'intérieur.
Le baptême est une dramatisation de la croyance "que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour."

Nous voyons aussi dans le Nouveau Testament que l'Apôtre Paul, quand il écrit aux églises, suppose que les chrétiens à lesquelles écrit sont baptisés:
Par exemple dans 1 Corinthiens 12:13 il dit "Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit." Tous ceux qui sont reconnus comme Chrétiens sont baptisés.

Qu'est ce que la situation aujourd'hui?

Quand nous faisons des baptêmes les chrétiens nous allons souvent à l'église de Jemelle puisqu'ils ont un baptistère là-bas et je ne crois pas que ceux qui sont responsable pour l'Institut St. Joseph vont nous permettre à creuser un grand trou dans cette salle.
Après le, ou les, baptême nous avons un moment de communion fraternelle et une petite collation. Il est bon de pouvoir manger ensemble! Mais un baptême est beaucoup plus qu'une occasion de faire la fête. La nouvelle vie dont j'ai parlé tout à l'heure est entamée et doit maintenant être vécu avec l'aide du Saint Esprit.

La semaine passée j'avais posé la question "Qu'est-ce que la situation aujourd'hui?" quand nous avons parlé de devenir membre. Je pose la même question cette semaine. Pourquoi? Il me semble que dans nos églises nous faisons du baptême quelque chose qu'il n'a jamais été dans le Nouveau Testament.

Le baptême n'est pas un test

Il est malheureux que dans l'église de nos jours il y a souvent un grand laps de temps entre la conversion et le baptême - parfois des années. Se faire baptiser devient un obstacle, un problème parce qu'il est vu comme preuve de la fidélité et de la croissance dans la foi - un jour j'arriverai à faire mon baptême... quand je serai assez prêt. En plus nous, les responsables, nous attendons, et nous attendons. Comme pour nommer quelqu'un "membre" il y a une crainte de baptiser quelqu'un qui ne va pas peut-être continuer à venir à l'église. Nous croyons que si quelqu'un quitte l'église peu après son baptême cela diminue la valeur du baptême pour tout le reste. Le baptême est trop facile à avoir et ne veut rien dire...
Dans le Nouveau Testament il y a toujours peu de temps entre la conversion et le baptême. Le baptême est une réponse joyeuse à la foi naissante. Une déclaration de la nouvelle vie. La base pour le baptême est la simple confession de la foi, et non pas les années vécues au sein de l'église.

Lisons tous brièvement dans Actes 8, du verset 36 au 38. C'est la fin de l'histoire de Philippe et l'Eunuque éthiopien qui commence au verset 26, vous pouvez le lire à votre aise.
"Comme ils continuaient leur chemin, ils rencontrèrent de l'eau. Et l'eunuque dit: Voici de l'eau; qu'est-ce qui empêche que je sois baptisé? Philippe dit: Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L'eunuque répondit: Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Il fit arrêter le char; Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque."

Je crois que nous devions retourner à une compréhension du baptême qu'est plus comme celle du Nouveau Testament - même si cela va contre la tradition, et même si cela veut dire que nous aurons des complications à cause du fait que trop souvent nous avons attendu trop longtemps.

Le baptême n'est pas la chose la plus importante dans la vie chrétienne

Quelqu'un a écrit ceci: "Pendant des siècles les chrétiens ont débattu sur ce qu'accomplit le baptême, à qui il doit être administré et la quantité d'eau qu'il faut utiliser." Ou, une autre histoire qui montre un peu le débat:
"Un Anglican et un Baptiste étaient en train de se discuter sur le baptême.
Après un long discours de la part du Baptiste l'Anglican lui pose une question:
'Est quelqu'un considéré baptisé s'il est seulement immergé jusqu'au menton?'
'Non', répond le Baptiste.
'Est-il considéré baptisé s'il est seulement immergé jusqu'au bout du nez?'
Encore une fois le Baptiste réponds 'Non'.
'Est-il considéré baptisé s'il est seulement immergé jusqu'au sourcil?'
'Tu ne comprends pas' dit le Baptiste. 'Il doit être immergé complètement - sa tête doit être couverte!'
'C'est ce que je dis depuis longtemps.' réponds l'Anglican, 'C'est l'eau sur le dessus de la tête qui compte...'"

Malheureusement la discussion est souvent plus venimeuse qu'elle ne l'est présentée ici! Je crois qu'il faut dire que le salut est question de croyance et de foi et non pas de baptême! Est-ce que vous croyez que Jésus est le Fils de Dieu et que Dieu vous pardonne de votre péché à cause de Jésus? Si oui, selon la bible vous êtes sauvé. Cela ne veut pas dire que le baptême ne vaut rien - loin de là! Jésus a donné l'ordre, les apôtres l'ont suivi, nous n'osons pas minimiser l'importance du baptême. Mais il ne faut pas non plus que le baptême devienne la chose la plus important qui éclipse toute autre chose.

Le baptême n'est pas une carte de fidélité

Ce que je vais dire maintenant rejoint ce que je viens de dire et donne le "pourquoi..."
Il y a des gens dans les églises qui peuvent vous dire exactement à quelle date et à quelle heure ils se sont fait baptiser. Mais si vous demander comment va la vie chrétienne aujourd'hui ils n'ont pas de réponse. La dernière fois que Dieu a agit était le 15 juillet 1976 à 11h13!

Le baptême marque le début et non pas la totalité de la vie chrétienne

Il est bien que ceux qui sont baptisés peuvent regarder en arrière et dire "Oui, J'ai déclaré ma foi ce jour-là... Mais c'est plus important qu'ils puissent dire "et je la vie encore aujourd'hui."

Le baptême ne peut pas être une promesse de fidélité éternelle. Si nous le comprenons comme cela nous faisons du baptême un oeuvre qui nous sauve - comme si une de mes promesses était assez pour assurer mon salut!

Mes frères et sœurs - serrer les dents et dire "je peux le faire, je reste fidèle à mon baptême" n'est pas vivre la vie Chrétienne. C'est se battre dans notre propre force. Ecoutons les paroles de Paul, dans Phillipiens 1:6 "Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ." Jésus-Christ, non pas le baptême.
Votre baptême ne vous sauve pas. Vous êtes sauvés par la foi. Mais la foi doit être vécue chaque jour. Et peut-être celle-là est la chose la plus importante à dire aujourd'hui. Celui en qui nous sommes baptisés est celui qui promet de nous accompagner par son Esprit Saint tout le long de notre vie. La foi vécue n'est pas vécue tout seul.

Comment avançons-nous à Libramont?

Encore une fois je pose une question que j'ai posée la semaine passée.
La première chose que je veux dire c'est que je crois que le baptême est important. Mais je ne crois pas qu'il doit servir comme condition de devenir membre de l'église.
C'est ma position personnelle et aussi ce que nous comprenons dans le Conseil de Poste de l'église.

Cependant, Je demande à chacun qui n'a pas encore été baptisé par immersion de considérer ce que j'ai dit aujourd'hui. L'église n'impose pas d'obligation de se faire baptiser - mais nous le recommandons, nous le conseillons avec tout notre cœur. Mais chaque disciple a une décision à prendre par rapport au baptême. Comme j'ai déjà dit le baptême est une dramatisation de notre croyance "que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour." C'est une déclaration de ce que nous croyons. La foi est vécue par la suite.

Il est dit qu'il y a des aspects de la foi chrétienne, les doctrines, pour lesquelles nous devons être prêts à mourir. Elles sont bien reprises dans ce que nous appelons le Symbole des Apôtres:
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, et qui est né de la Vierge Marie. Il a souffert sous Ponce Pilate, il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, il est descendu aux enfers. Le troisième jour il est ressuscité des morts, il est monté aux cieux, il siège à la droite de Dieu. Il viendra de là pour juger les vivants et les morts. Je crois en l'Esprit-Saint, à la Sainte Eglise universelle, la communion des saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair, et la vie éternelle. Amen.
Chaque phrase comprend une doctrine importante pour l'église. Pour ce qui reste nous pouvons en discuter. Je ne suis pas prêt à mourir pour le baptême.

Dans les différentes traditions de l'église la déclaration de la foi prend d'autres formes. Le baptême des enfants suivi par la confirmation est quelque chose qui est pratiqué dans beaucoup d'églises - Catholiques et Protestantes. Qu'est ce que la chose importante? L'eau sur le dessus de la tête d'un bébé ou la confirmation - la confirmation d'une repentance réelle et une foi personnelle, suivie par une vie chrétienne vécue? Cela ne veut pas dire que chaque confirmation est sincère - fait avec foi et non pas pour la fête. Mais si quelqu'un est devenu chrétien, fait sa confirmation et continue à suivre Jésus-Christ est-il obligé, contre sa conscience, de se faire baptiser plus tard. J'hésite beaucoup à dire "oui". Il est vrai qu'une telle personne doit lutter honnêtement avec ce que Jésus prescrit. Un refus de se faire baptiser peut être un acte de désobéissance. Mais ce n'est pas toujours le cas. Il y a certaines choses que je suis prêt à laisser entre les mains du Seigneur.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications