* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (8,87 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Luc 24:1-49

Pourquoi la résurrection?

La semaine passée nous avons célébré ensemble la fête de Pâques - le moment où nous pensons à la résurrection de Jésus d'entre les morts. Pendant la semaine avant Pâques nous prenons souvent du temps pour réfléchir aux jours qui précédaient ce jour merveilleux - nous pensons au dernier repas de Jésus où il a parlé avec ses disciples, moment où il a institué la Sainte Cène - le partage du pain et du vin qui représente le sacrifice qu'il allait faire. Nous pensons à ce qui s'est passé à Gethsémani, les soldats qui sont venus avec Judas, le traitre, pour arrêter Jésus. Nous pensons à ce qui s'est passé avec le Sanhedrin et avec Pilate et surtout nous pensons à ce qui est arrivé vendredi saint, le jour où Jésus est mort, cloué à la croix comme un criminel.

Sans les événements de vendredi saint il n'y a pas besoin du dimanche de Pâques.
Et sans les événements du dimanche de Pâques ce qui c'est passé le vendredi avant n'a rien à nous dire. Jésus ne serait qu'un mort parmi d'autres qui sont morts ce jour-là. Non, sans la croix il n'y a pas de résurrection et comme il est écrit dans 1 Corinthiens que "si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés."

C'est pour cette raison que la foi chrétienne tourne autour de la Pâques. La résurrection de Jésus trois jours après sa mort à la croix est le fondement de tous ce que nous, les chrétiens, croyons. Il me semble alors que l'histoire de ce dimanche matin-là telle que l'Apôtre Luc nous la raconte pourrait nous intéressée ce matin. C'est une histoire de comment les disciples de Jésus ont réagit quand ils ont découvert que le tombeau était vide et qu'ils ont entendu la nouvelle de la résurrection de Jésus.

Ce matin nous avons un gros avantage sur les disciples. Nous connaissons l'issu de l'histoire. Nous connaissons déjà tout ce que les disciples de Jésus ont dû apprendre moment par moment.

Ce matin nous allons regarder la première partie et la dernière partie de Luc 24. Nous avons déjà lu la première partie pendant notre culte mais il vous sera utile de l'avoir devant les yeux.

Notre histoire commence à l'aube du premier jour de la semaine. Un dimanche matin. Le début d'une nouvelle journée. Le début d'une nouvelle ère. "Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés." "Elles" sont les femmes qui étaient venues de la Galilée avec Jésus. Nous allons apprendre leurs noms par la suite mais cela n'est pas très important pour le moment.

Qu'est-ce qu'elles attendaient? Elles attendaient trouver le tombeau et, là-dedans, le corps de Jésus. C'est pourquoi elles sont venues avec des aromates pour oindre le corps, pour le bien préparé pour son enterrement. Elles étaient en deuil profond et elles ne comprenaient pas ce qui s'est passé. C'était une énigme, un mystère. Pourquoi ont-ils mis Jésus sur la croix? Elles n'avaient pas de réponse. Elle ne connaissent que la misère de ces derniers jours. Ce matin-là elles étaient venues pour dire au revoir.

Quand elles sont arrivées près de la tombe elles ont trouvées deux choses, et ni l'une ni l'autre sont ce qu'elles attendaient: "Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre; et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus."

Première chose; la pierre devait être devant la porte. Deuxième chose; il devait avoir un corps dans le sépulcre. Nous, nous savons qu'il n'y aurait pas de corps. Nous connaissons l'histoire. Mais pour les femmes c'était un choc. Quelles pensées auraient courues dans leur têtes? Qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce qui s'est passé? Sommes-nous au bon lieu? Qui a bougé la pierre? Ou est Jésus? A-t-on volé le corps? Des pensées sombres et des questions normales dans une telle situation. J'imagine qu'elles étaient prêtes à paniquer.

"Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants. Saisies de frayeur, elles baissèrent le visage contre terre; mais ils leur dirent: Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant?" Ces deux hommes, des anges, donnent une petite partie de la réponse aux questions des femmes. Le vivant... parmi les morts.... Que veulent-ils dirent ces hommes? Et puis ils s'expliquent: " Il n'est point ici, mais il est ressuscité."

Une chose a noté. Le mot que nous lisons comme "ressuscité" dans ce verset parle simplement de quelqu'un qui se réveille de son sommeil. Il n'est pas un mot magique avec un sens très spirituel. Et nous disons "Réveillé? Comme s'il dormait?" Oui. Dans la compréhension des gens de cette époque-là la mort était comme le sommeil, un sommeil profond bien sûr! Cependant, nous avons quelque chose ici qui est un peu particulier. Il est quand même rare qu'un mort se réveille. Plus que rare, c'est impossible!

Ils continuent: "Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu'il était encore en Galilée, et qu'il disait: Il faut que le Fils de l'homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour."

En quelques mots nous avons un résumé de ce que Jésus est venu faire. Et les détails sont précédé par trois mots: "Il faut que..." Jésus ne s'est pas trompé, sa mort n'était pas une erreur. Ce n'était pas arrivé par hasard - mauvais moment, mauvais lieu. Ce n'était pas arrivé non plus à cause des complots de certains hommes. C'était le "Plan A", le seul plan, de Dieu pour sauver le monde. Il fallait que Jésus soit livré aux pécheurs. Il fallait que Jésus soit crucifié. Il fallait qu'il se relève le troisième jour.

Si non il n'existe pas de pardon pour des péchés. Si non il n'y a pas de salut et la foi des disciples, la foi des milliers et des milliers de personnes de tous les siècles, y compris la nôtre, est en vaine. A la croix et dans le tombeau le plan de Dieu pour ce monde s'est accomplit.

"Et elles se souvinrent de paroles de Jésus." Seulement un souvenir, elles n'ont pas tout compris. La compréhension viendra par la suite.

"A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres. Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles."

Une question se pose: Où était les apôtres, les amis de Jésus? Pourquoi n'étaient-ils pas avec les femmes au sépulcre de Jésus? En effet ils étaient ensemble ce matin-là et ils ne s'attendaient à rien. C'est possible même qu'ils parlaient de retourner à la pêche. Certes qu'ils parlaient de quoi faire après ces trois bonnes années ensemble. Ils étaient tristes et déçus.

Et voici les femmes arrivent tout excitées avec une histoire merveilleuse, incroyable... est pour les apôtres... stupide: "Ils tinrent ces discours pour des rêveries, et ils ne crurent pas ces femmes." Luc, un docteur, s'est servit d'un certain mot médical que notre Bible a traduite par "rêveries". C'était le mot pour quelqu'un qui délirait, un véritable fou. Les apôtres pensaient que les femmes étaient folles!

Ce sont qui les vrais fous? Nous avons envie de secouer les apôtres, quel manque de réflexion, quel manque de compréhension, quel manque de foi! Mais il ne faut pas être trop dur. Qu'elle aurait été notre réponse? Est-ce que nous aurions fait mieux sans l'avantage du recul?

"Mais Pierre se leva, et courut au sépulcre. S'étant baissé, il ne vit que les linges qui étaient à terre." Pierre a quand même bougé. Il y a quand même un petit grain de foi chez cet apôtre si déçu par les événements de ces derniers jours. Et avec une phrase Luc insiste encore une fois sur le fait, la certitude, de la résurrection. C'est comme s'il tourne le phare vers la seule chose qui se trouve dans le tombeau: "il ne vit que les linges". Les linges étaient pour entourer le corps du défunt. Mais il n'y a pas de corps! Jésus s'est réveillé! Jésus est vivant! Voyez la preuve.

Comme les femmes, Pierre n'a pas tout compris tout de suite. La compréhension viendrait aussi par la suite, en présence du Seigneur Jésus lors de ses apparences aux disciples pendant les 40 jours avant l'ascension. Pour le moment Pierre "s'en alla chez lui, dans l'étonnement de ce qui était arrivé".

La résurrection de Jésus c'est quelque chose sur lequel réfléchir. Les femmes, malgré le fait qu'elles ont été rendues perplexes par les événements au tombeau, ont témoignées de ce qu'elles ont vues. Personne ne les croyait vraiment - sauf un et il est parti en courant pour voir, pour lui-même, ce qui s'est passé.

Luc nous a dépeint une image vivante des réactions de ceux qui ont témoigné la résurrection du Seigneur Jésus-Christ. Les personnes y décrit sont réelles, très humaines, nous pouvons les comprendre. Et comme c'était pour eux, la résurrection demande une réponse, même si nous n'avons pas tout compris sur tous les détails techniques et les "pourquoi", même si nous avons peu de foi.

Est-ce que la résurrection c'est de la rêverie ou est-ce qu'il vaut la peine de courir pour l'examiner soit même? Cette question nous amène à la deuxième partie du chapitre 24.

L'Incertitude…

L'incertitude - en générale nous ne l'aimons pas. Nous aimons comprendre et maitriser n'importe quelle situation dans laquelle nous nous trouvons. Des événements qui provoquent des questions comme "Qu'est-ce qui se passe?" et "Pourquoi?" peuvent nous rendre un peu fou.

Nous avons déjà vu comment les disciples de Jésus ont réagi aux nouvelles de sa résurrection au début du dimanche de Pâques. Cette journée intéressante continue…

Un peu plus tard le même jour deux d'entre les disciples ont rencontré Jésus sur le chemin d'Emmaüs. Histoire que nous avons lu il y a quelques minutes.

Nous ne connaissons pas les noms de ceux qui ont eu cet entretien avec le Seigneur, peu importe, ce qui est important c'est leur réaction. Sur la route Jésus a parlé avec ces deux hommes, il les a expliqué pourquoi la crucifixion était une nécessité. En arrivant à leur destination les deux hommes ont invité Jésus à rester, manger avec eux. Il est resté et au début du repas il a pris du pain et il l'a rompu... et les deux hommes ont commencé à comprendre. Et puis Jésus est disparu. Les deux amis sont retournés directement à Jérusalem pour trouver les autres disciples. Ce n'est pas trop trop loin, seulement un peu près 11 kilomètres, mais j'imagine qu'ils ont quand-même courus…

Lisons ensemble Luc 24:36-49.

L'histoire que nous venons de lire à lieu quelques moments après l'arrivée des deux hommes. C'est le soir du même jour, Quand nous entrons dans le scène, les disciples sont en plein discussion. Nous pouvons bien imaginer qu'ils étaient en train de se poser des questions, d'essayer de comprendre tout ce qui se passe et, pour finir, un peu comme les femmes au début de la journée, ils n'ont pas une réponse satisfaisante.

Et... "Tandis qu'ils parlaient de la sorte, lui-même se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous!" Encore quelque chose de bien inattendu. C'est bien le jour pour les choses un peu hors de l'ordinaire! Et nous trouvons tout de suite la réaction des disciples: "Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit." Croire qu'il voyaient un fantôme était une réponse naturelle étant donné qu'ils ne savaient toujours pas exactement ce qui se passait.

Au moment où il est apparu Jésus a dit "La paix soit avec vous" mais il semble qu'ils sont loin d'être en paix. Qu'est-ce que c'est cette apparition? Est-ce qu'un fantôme? Une vision? Une hallucination? Un rêve? Est-ce qu'ils ont mangé trop de fromage...?

Une nouvelle paix

Jésus va les mettre à leur aise, il va les donner une nouvelle paix. "Mais il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos cœurs?" Et puis il les invite à venir tout près pour lui toucher, pour regarder ses mains et ses pieds. Il demande même qu'ils lui donne quelque chose à manger.

Pourquoi? Pour les montrer qu'il est réel. Et Jésus est bien réel. Ce n'est pas une vision, un fantôme ou autre chose de ce genre - Jésus est là, chair et os. Les disciples peuvent le toucher, ils le voient manger. Est-ce qu'un fantôme mange? Est-ce qu'on peut toucher une vision? Que Jésus montre ses mains et ses pieds confirme deux choses. Premièrement qu'il a un vrai corps, qu'il est un être "physique" comme les disciples le sont. Et deuxièmement que c'est réellement Jésus - celui qu'ils ont vu crucifié quelques jours avant. Ils aurait vu les empreints des clous par lesquelles Jésus à été attaché à la croix.

Et nous apprenons que les disciples ne croient pas encore, ils s'étonnent! Nous pouvons traduire cette phrase par un dicton bien connu "C'est (presque) trop bon pour être vrai". Les disciples sont émerveillés. Ils ne savaient pas quoi dire, ni quoi faire. Est-ce qu'ils osent croire? Est-ce qu'ils peuvent croire à la preuve devant leurs yeux?

Une nouvelle connaissance

Jésus continue. "Il leur dit: C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. Alors il leur ouvrit l'esprit, afin qu'ils comprissent les Écritures."

Nous pouvons noter ici que Jésus dit "lorsque j'étais encore avec vous..." Les choses ont changées. Jésus, dans 40 jours, va retourner auprès de son Père. Il ne sera plus avec ses disciples comme il l'étais avant. Il laisse prévoir ce qu'il va dire par la suite.

Avec la paix va venir aussi une nouvelle connaissance. Jésus les fait comprendre ce qui se passe, pourquoi il a du mourir et pourquoi il est maintenant présent avec eux. Il les montre que les écritures du peuple juif parle de lui, de sa venue, de sa souffrance, de sa mort et de la délivrance qu'il va amener à son peuple, et le monde entier.

Il faut que les disciples comprennent, il faut qu'ils saisissent les faits et la vérité de la résurrection aussi bien que tout ce que l'Ancien Testament dit de Jésus. Ils doivent comprendre parce que par la suite ils vont devoir expliquer ces faits et cette vérité à d'autres personnes. Avec la paix et la connaissance il y aura une nouvelle responsabilité pour les disciples. Jésus va les donner une nouvelle mission parce qu'ils sont témoins de sa vie, sa mort et sa résurrection.

Une nouvelle mission

"Et il leur dit: Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu'il ressusciterait des morts le troisième jour, et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Vous êtes témoins de ces choses."

Dans ce que Jésus dit nous voyons encore que le plan de Dieu s'accomplie. Il n'y a pas d'imprévu dans le plan de Dieu. Les événements de la Pâques ont été prédits il y a des centaines d'années dans les écrits du peuple de Dieu, que nous trouvons dans notre Ancien Testament.

Et maintenant il y a du boulot à faire! Il est impossible de rester sur la ligne de touche. Ce n'est pas suffisant de dire "Quel chouette corps de résurrection t'as là Jésus!" et retourner à ce que l'on faisait avant. Non, le monde a changé, il ne sera plus jamais comme avant, il a était bouleversé par cet événement. Et maintenant le message de la mort et résurrection de Jésus doit être proclamé parce que par ces événements le pardon des péchés est maintenant possible pour le monde entier.

Dans les versets que je viens de lire nous trouvons le mot "repentance". Nous sommes peut-être bien habitués à entendre ce mot. Mais qu'est-ce que c'est la repentance? C'est un mot qui est un peu trop 'église', c'est de l'argot chrétien - un mot dit sans toujours être compris.

Se repentir veut dire, tout simplement changer d'idée. Il y a une autre version de la Bible en français qui remplace le mot "repentance" par la phrase "changement radical". On peut discuter de si c'est un bon changement à mettre dans le texte mais ce qui est sans doute c'est que l'idée est correcte. La repentance est un changement radical parce que celui qui se repent va mettre son ancienne vie derrière lui pour suivre un nouveau maître. Il change de direction. Il va dire "non" au péché où avant il disait "oui". Avant il accueillait le péché les bras grand ouvert, maintenant il lui tourne le dos. Et par conséquent il reçoit le pardon pour ses péchés. Cela c'est radical! Dieu efface les péchés de celui qui se repent, il n'en souviendra plus. La relation avec Dieu qui a été brisé, détruite par le péché est restaurée. La mort, salaire du péché, est changée en vie nouvelle.

Ceci est le cœur de l'évangile de Jésus Christ - une bonne nouvelle qui doit être partagée. Et les disciples, parce qu'ils sont témoins de ces choses, vont proclamer cette nouvelle partout. Jésus les a confié une nouvelle mission. Pour finir il parle d'une nouvelle promesse.

Une nouvelle promesse

"Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut."

Qu'est-ce que le Père a promis? L'apôtre Jean nous l'explique dans son évangile: "... le consolateur, l'Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit." Bien que Jésus va remonter au ciel il ne laisse pas ses disciples tout seuls, sans aide.

Il va les envoyer son Esprit et il va les donner, par son Esprit tout ce dont ils ont besoin pour répondre à la nouvelle mission qu'il les a confié. Ils seront les porte-paroles du Roi des rois et ils auront toute la force de Dieu avec eux!

Nous allons regarder ce don de l'Esprit de plus près dans quelques semaines, lors de la fête de la Pentecôte. Pour le moment Luc, dans son évangile, va nous laisser, quelque part, en suspens. Il y a quelque chose à attendre. Et nous, avec les disciples, doivent patienter un peu.

Pour terminer…

Le jour de Pâques était une journée remplie d'événements inattendus. Au fur et a mesure les choses sont devenues plus claires. Les questions des femmes et des disciples ont reçues des réponses quand Jésus lui-même s'est présenté au milieu d'eux. Il les a convaincus de la réalité de sa présence et il les a expliqué ce qui s'est passé et ce qui avait à venir. Au début de la journée les amis de Jésus étaient dans le deuil, à la fin de la journée le deuil est changé en joie comme ils voyaient et reconnaissaient Jésus-Christ ressuscité.

On ne peut pas rester indifférent à la mort et la résurrection de Jésus. Une réponse est demandé. Pour ceux qui ne connaissent pas Christ il faut choisir s'ils vont accepter et croire à ce que dit la Bible concernant ces événements. Pour ceux qui connaissent déjà Christ, ceux et celles qui sont déjà ses disciples, il y a un rappel dans les versets que nous avons regardé ce matin.

Nous avons la même mission que les premiers disciples de Jésus. Nous sommes témoins de la mort et résurrection de Jésus, pas dans le même sens que ceux et celles qui étaient là il y a 2000 ans, mais nous avons, chacun de nous, une expérience de comment nous avons rencontré Jésus. Nous connaissons chacun de nous la paix qui vient d'une relation restaurée avec Dieu. Nous avons chacun de nous une connaissance plus ou moins grande de la parole de Dieu qui nous explique pourquoi Jésus est venu et ce qu'il a accompli à la croix.

Nous sommes donc prêts pour la tâche de l'évangélisation, nous avons ce qu'il nous faut pour partager l'évangile de Jésus Christ avec ceux et celles qui sont autour de nous. Sauf une chose.

Les disciples ont dû attendre, nous pas. Nous avons déjà reçu l'Esprit Saint qui a été promis aux premiers disciples. Il nous guide et il nous équipe pour vivre cette vie chrétienne. Il nous rend capables aussi de témoigner de notre foi. Faisons donc cette tâche avec confiance et joie. Témoignons de Jésus-Christ ressuscité et le pardon des péchés pour ceux et celles qui croient en son nom.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications