* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Matthieu 19:13-15

Qu'est qu'une présentation?

Avant de faire la présentation de Jordan ce matin j'aimerais bien prendre quelques minutes pour expliquer ce qu'est la présentation d'un enfant dans cette église. Que faisons-nous ce matin?
Nous allons lire un texte de l'évangile de Matthieu où Jésus bénit des petits enfants. Nous nous servirons de ce passage comme modèle dans l'église.

Lisons ensemble Matthieu 19:13-15

"Alors on lui amena des petits enfants, afin qu'il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. Et Jésus dit: Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Il leur imposa les mains, et il partit de là."

Quelles sont les choses à noter dans ce passage?
Premièrement, ceux qui amènent les enfants demandent une simple bénédiction. Ce matin Florance et sa famille viennent pour chercher et demander la bénédiction de Dieu sur la vie de Jourdain. Ce que nous faisons n'est pas un baptême. Ce que nous faisons ne confère aucun droit ou mérite à l'enfant.

Dans ce passage, les enfants sont amenés par des adultes - normalement compris comme étant leurs parents - pour recevoir la bénédiction. Ceci implique que ces gens croyaient que cela valait la peine de venir! L'histoire dans Matthieu ne nous dit pas si ce sont des croyants ou des non croyants. Mais ce qui est important c'est qu'ils amènent les enfants. Et Jésus bénit les enfants sans demander un engagement de la part des parents. Florance amène Jourdain parce qu'elle demande la bénédiction de Dieu sur la vie de son fils et qu'elle croit que cela en vaut la peine.
Nous parlerons un peu plus tard des responsabilités des parents devant Dieu - mais pour l'instant nous nous concentrons sur ce que nous demandons pour Jordan.

Mais nous lisons aussi dans le passage que les disciples de Jésus repoussent les enfants et ceux qui les ont amenés.
Pourquoi les disciples les repoussent-ils?
Peut-être qu'ils croyaient que il était inopportun pour Jésus de devoir s'occuper d'enfants.
Peut-être qu'ils croyaient que les enfants ne sont pas dignes d'être reconnus par Jésus.
Nous n'en savons rien. Mais Jésus reproche à ses disciples ce qu'ils viennent de faire et il accueille les enfants avec ces paroles: "Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent."

"Ceux qui leur ressemblent" - Ressembler à quel point?
Nous ne connaissons pas l'âge de ces enfants. Pour être considéré comme un "enfant" en Israël à l'époque de Jésus on devait avoir entre 0 et 12 ans. Ressembler à un enfant ne veut pas dire alors que nous devons avoir leur âge. "Voilà, tu as 13 ans... tant pis, plus de bénédiction pour toi... va-t'en!"
Ceci n'a rien à faire avec l'âge d'un enfant. Ce n'est même pas la capacité de recevoir la bénédiction ou de croire en Jésus. A quel âge un enfant devient-il capable de croire consciemment? Très tôt, mais certainement pas à l'âge d'un enfant comme Jordan. Nous pouvons dire aussi que l'Apôtre Luc, qui raconte la même histoire, se sert d'une expression qui ne parle que "de tout petits".

Pour comprendre ce que veut dire Jésus nous pouvons regarder ailleurs dans l'évangile de Matthieu au chapitre 18:1-5.
Les disciples se disputent entre eux pour savoir qui est le plus grand, le plus important. Pour leur répondre, Jésus appelle un petit enfant qu'il place au milieu d'eux et il leur dit "Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux."

Quel est ici le mot clé? Je suggérerai que c'est "Humble"
L'enfant est humble. Non pas qu'il soit, en lui-même humble - des enfants peuvent être aussi orgueilleux que des adultes. Mais humble dans un sens peu considéré par le monde.
Un enfant en Israël n'était personne. Il n'avait pas de droits. Il était sujet à l'autorité des autres. Il était même parfois méprisé - comme l'attitude des disciples dans le chapitre 19 nous le montre. Dans Matthieu 18 Jésus parle de la position humble d'un enfant et non pas de sa nature.
Voici la signification de "humble" - c'est l'acceptation d'une position inférieure. D'être peu regardé, méprisé même rejeté. Dans notre monde nous sommes acceptés pour ce que nous avons, ce que nous savons faire. C'est quelque chose que nous connaissons tous et quelque chose que Jordan va apprendre pendant son enfance et toute sa vie: Les plus grands sont les plus admirés.
Mais Jésus accueille ceux qui sont humbles - peu de position, peu de choses à offrir, peu compliqués - comme un enfant.

Etre un chrétien, accueilli par Jésus, c'est être prêt à prendre la place la plus basse. C'est être méprisé et regardé comme insignifiant aux yeux du monde. La vraie grandeur, être grand dans le royaume de Dieu, vient seulement si nous connaissons Jésus et que nous nous soumettons à lui. Jésus accepte ceux qui sont insignifiants et ceux qui ont été rejetés.

Ce matin, nous prions pour J. Sa mère le présente pour que nous puissions prier pour lui. Pour que nous puissions demander la bénédiction de Dieu sur sa vie. Pour qu'il reste, dans un sens, toujours un petit enfant.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications