* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (7,33 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Mathieu 1:1-17

l'Histoire du Royaume

Ce matin nous allons commencer tout simplement par la lecture de notre passage d'aujourd'hui. Nous lisons ensemble Matthieu 1:1-17. Quand nous lisons ce passage, la première question qui nous vient en tête c'est "Pourquoi?" "Pourquoi Matthieu a-t-il écrit cette introduction à son évangile?" et "Pourquoi devons-nous la lire...?"

Le début de l'évangile de Matthieu nous semble être beaucoup moins intéressant que celui de Marc, Luc ou Jean. Jean commence avec: "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu." Et nous voulons savoir tout de suite qui est cette Parole.

Marc se lance dans son évangile ainsi: "Commencement de l'Évangile de Jésus Christ, Fils de Dieu. Selon ce qui est écrit dans Esaïe, le prophète: Voici, j'envoie devant toi mon messager, Qui préparera ton chemin; C'est la voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers." Marc nous plonge directement dans l'histoire, la mise en scène nous invite à vouloir en savoir beaucoup plus sur ce messager.

Luc commence en expliquant pourquoi il a écrit son évangile. Il dit "Plusieurs ayant entrepris de composer un récit des événements qui se sont accomplis parmi nous, suivant ce que nous ont transmis ceux qui ont été des témoins oculaires dès le commencement et sont devenus des ministres de la parole, il m'a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d'une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus." Encore, Luc engage notre attention tout de suite. Il donne aussi une généalogie de Jésus mais au moins il attend jusqu'au chapitre 3 pour la donner.

Mais Matthieu commence avec une liste de noms qui ne nous inspire pas beaucoup. Et nous avons la tendance de bâiller et sauter jusqu'au verset 18 - où, il nous semble, que l'histoire commence, pour du vrai.

A quoi bon de regarder ce passage ce matin? Le verset assez bien connu de 2 Timothée 3:16 nous dit que "Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice."

Toute écriture - même le début de l'évangile de Matthieu. Il y a quelque chose à apprendre ici. Ce passage nous enseigne certaines choses. Je crois que nous allons trouver de l'encouragement dans ce passage quand nous aurons vu comment Dieu travaille dans les générations.

Qu'apprenons-nous de ce passage alors? La première chose qu'il faut considérer c'est la nature de l'évangile de Matthieu. Cet évangile était destiné, premièrement, aux juifs bien qu'il soit aussi intéressant pour les païens. Comment savons-nous cela? La première ligne de l'évangile contient trois mots d'un intérêt particulier pour les juifs - généalogie, David et Abraham.

La généalogie

Un médecin est allé voir un patient dans un hôpital psychiatrique. Il demande au patient. "Comment êtes-vous arrivé ici? Quelle est la nature de votre maladie?"
La réponse était intéressante: "Cela a commencé quand je me suis marié. J'ai épousé une veuve qui avait une fille adulte qui est devenue ma belle-fille. Mon papa est venu nous rendre visite et il est tombé amoureux de ma belle-fille. Ils se sont mariés. Ma belle-fille est devenue ma belle-mère. Peu après, nous avons eu un fils qui est le beau-frère de mon papa puisqu'il est le demi-frère de ma belle-fille, qui est l'épouse de mon papa. Maintenant, puisque mon nouveau fils est le frère de ma belle-mère il est devenu aussi mon oncle. Comme vous le savez mon épouse est aussi ma belle grand-mère parce qu'elle est la mère de ma belle-mère - n'oubliez pas que ma belle-mère est aussi ma belle-fille. N'oubliez pas non plus que je suis le petit-fils de mon épouse. Mais, il y a plus. Puisque je me suis marié avec ma belle grand-mère je suis non seulement le petit-fils de mon épouse et son époux mais je suis aussi mon propre grand-père. Vous comprenez maintenant pourquoi je suis ici."

L'arbre généalogique de cet homme sera très compliqué pour ses descendants. Heureusement pour la plupart d'entre nous, notre généalogie n'est pas aussi tordue.
Comme je vous ai dit il y a quelques semaines quand nous avons regardé Genèse chapitre 1, de plus en plus de personnes essayent aujourd'hui de découvrir leurs racines, leur histoire. Notre histoire passée, nous est précieuse et intéressante. Mais, pour les juifs, les généalogies étaient encore plus importantes. Elles permettaient à la communauté de se souvenir de son passé et elles permettaient aux familles de tracer leur lignée - jusqu'aux douze tribus d'Israël et même jusqu'à Abraham.

La terre promise de Dieu a été promise à Abraham et à ses descendants. Le sacerdoce était réservé à une seule famille - la famille de Lévi. La succession royale appartenait à Juda et se trouvait dans la lignée de David. La division de la terre promise avait été faite selon les tribus et les familles. Savoir qui on était et d'où on venait était très important si on voulait faire partie du peuple de Dieu. De plus Matthieu parle de David et d'Abraham. Deux personnages qui sont très importants.

Parlons premièrement d'Abraham. C'était avec Abraham que Dieu avait fait une promesse qui devrait durer pour toujours. Genèse 12:2-3 nous raconte la première promesse de Dieu: "Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi."

Dans Genèse 15, la promesse était élaborée et prolongée, la promesse devient une alliance: "En ce jour-là, l'Éternel fit alliance avec Abraham, et dit:
Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Égypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate, le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm, des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens."

Un pays est donné à une grande nation et un juif était toujours fier de pouvoir dire "J'ai Abraham pour père!" Etre "Fils d'Abraham" signifie qu'il fait partie du peuple, qu'il a part au pays et qu'il est un vrai juif.

Puis parlons deuxièmement de David. David était le plus grand roi d'Israël. Mais il était beaucoup plus que cela. David présageait le Messie. Celui qui sauvera Israël. Dieu a promis à David qu'il y aura toujours quelqu'un de sa lignée sur le trône d'Israël "L'Éternel a juré la vérité à David, Il n'en reviendra pas; Je mettrai sur ton trône un fruit de tes entrailles. Si tes fils observent mon alliance Et mes préceptes que je leur enseigne, Leurs fils aussi pour toujours seront assis sur ton trône." Ces paroles se trouvent dans le Psaume 132.

C'est par le Messie que le royaume de Dieu sera établi pour toujours et David est déclaré l'ancêtre du Messie comme nous le dit une des prophétie de Jérémie: "Voici, les jours viennent, dit l'Éternel, Où je susciterai à David un germe juste; Il régnera en roi et prospérera, Il pratiquera la justice et l'équité dans le pays. En son temps, Juda sera sauvé, Israël aura la sécurité dans sa demeure; Et voici le nom dont on l'appellera: L'Éternel notre justice."

Pour finir, et pour être le plus court que possible... "Fils de David" est devenu synonyme de "Messie" dans la pensée juive. Et les juifs attendaient avec impatience son avènement. Ils attendaient le Messie qui viendrai les délivrer d'entre les mains des romains - ceux qui opprimaient le paye d'Israël au moment de la naissance de Jésus. Que Matthieu appelle Jésus "fils de David, fils d'Abraham" aurait intrigué un juif.
Matthieu déclare que Jésus est le Messie et aussi un vrai juif. Et ça c'est intéressant et attirant. La généalogie qu'il donne soutient ce qu'il dit. La généalogie montre la descendance légale d'Abraham à David et de David à Jésus. C'était important de pouvoir montre sa lignée légale comme cela. L'autre généalogie qui se trouve dans l'évangile de Luc au chapitre 3 montre sa descendance paternelle en remontant jusqu'Adam. Ensemble les deux généalogies montrent sa descendance humaine et spirituelle.

Nous pouvons ajouter un mot de plus à notre liste de trois mots intéressants au premier verset. Nous y trouvons aussi le nom de Christ. Nom que nous prenons souvent comme son nom de famille. Christ est le mot grec qui traduit le mot hébreu pour "Messie". Messie veut dire "Celui qui est l'oint". Donc, en total, Jésus-Christ c'est la même chose que Jésus le Messie. La déclaration de Matthieu est aussi claire et nette que possible. On ne peut pas ignorer ce qu'il dit, surtout parce que la généalogie soutient bien ce qu'il dit. Quelque part, Matthieu nous donne simplement les pièces justificatives sur la crédibilité de Jésus. C'était essentiel pour convaincre les juifs de lire le reste du livre, le récit entier de la vie de Jésus-Christ.

Paysans et Rois

Ayant dit tout cela la question reste peut-être "A quoi bon étudier ce passage?"
Dans chaque arbre familial il y a du bon, il y a du mauvais et il y a des personnages qui sont vite oubliés. Et c'est ce que nous trouvons dans la généalogie de Jésus. Nous trouvons du bon, du mauvais et des personnages que nous pouvons oublier facilement.

Pour le bon...

Pour le bon. Nous avons déjà parlé de David et d'Abraham, héros de la foi. Il est intéressant de noter que le souvenir de l'adultère de David avec Bathscheba reste inoubliable même dans la généalogie de Jésus. Le nom de Bathscheba n'est pas donné. Elle n'est que "la femme de Urie". Urie était l'homme que David a fait tuer pour qu'il puisse avoir Bathscheba toute seule à lui-même.
Parmi le bon nous trouvons aussi des personnages comme Ruth et Salomon. Ruth, était une Moabite. Elle s'est mariée avec un Israélite mais après la mort de son époux Ruth est venue en Israël avec sa belle-mère. Pour finir elle s'est mariée avec un homme qui s'appelait Boaz. Au fur et à a mesure elle est devenue l'arrière-grande-mère du roi David. Dans la Bible elle est surtout connue pour sa fidélité et pour sa foi. Salomon était un des fils de David et il était connu pour sa sagesse. C'était Salomon qui a fait construire le premier temple à Jérusalem.

Parmi les bons nous trouvons aussi le roi Josias. Il était le 16ième roi de Juda. Un homme à part. La Bible dit de lui que "Avant Josias, il n'y eut point de roi qui, comme lui, revînt à l'Éternel de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa force, selon toute la loi de Moïse; et après lui, il n'en a point paru de semblable." A l'âge de 8 ans Josias est devenu roi. A 16 ans il a commencé à chercher Dieu. A 20 ans il a commencé à "purifier Juda et Jérusalem des hauts lieux, des idoles, des images taillées et des images en fonte. On renversa devant lui les autels des Baals, et il abattit les statues consacrées au soleil qui étaient dessus; il brisa les idoles, les images taillées et les images en fonte".

David, Ruth, Salomon et Josias. Ce sont des étoiles qui brillent dans l'histoire de la famille.

Pour le mauvais...

Mais nous avons aussi des personnages de mauvaise réputation dans cet arbre généalogique.

Le premier c'est Manassé. Il est devenu roi à l'âge de douze ans. Selon 2 Rois 21: "Il régna cinquante-cinq ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Hephtsiba. Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, selon les abominations des nations que l'Éternel avait chassées devant les enfants d'Israël. Il rebâtit les hauts lieux qu'Ezéchias, son père, avait détruits, il éleva des autels à Baal, il fit une idole d'Astarté, comme avait fait Achab, roi d'Israël, et il se prosterna devant toute l'armée des cieux et la servit."
Ce mauvais roi a amené le peuple d'Israël à l'idolâtrie. Ce ne fut pas un ancêtre très sain, une véritable pomme pourrie dans le panier. Il y en avait d'autres aussi: Roboam, un des fils de Salomon a trompé le peuple. Il ignorait es conseils des vieux sages du pays pour écouter ses amis. Dans 2 Chroniques 10 nous lisons de ses mésaventures: "Jéroboam et tout le peuple vinrent à Roboam le troisième jour, suivant ce qu'avait dit le roi: Revenez vers moi dans trois jours. Le roi leur répondit durement. Le roi Roboam laissa le conseil des vieillards, et leur parla ainsi d'après le conseil des jeunes gens: Mon père a rendu votre joug pesant, et moi je le rendrai plus pesant; mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions. Ainsi le roi n'écouta point le peuple; car cela fut dirigé par Dieu, en vue de l'accomplissement de la parole que l'Éternel avait dite par Achija de Silo." Il faut notre que, quand même les plans de Dieu s'avancent.

Puis il y avait Achaz, un autre roi qui a fait des choses aussi mauvaises que Manassé. Leur épitaphe dans les écritures dit souvent "Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel." Voici quelques uns des mauvais dans l'arbre familiale.

Pour les personnages à oublier...

Mais nous avons aussi une troisième catégorie – ceux qu'on puisse oublier. Ce sont des gens ordinaires, des personnes sans histoire. Rien de spécial. Simplement des ancêtres de Jésus. La seule mention qui est faite de ces gens se trouve dans ce passage de Matthieu. Azor, Sadok, Achim... nous ne pouvons rien dire de plus d'eux mais ils sont là, témoins de la fidélité de Dieu à travers les générations.

Les Générations

Une chose que nous constatons en lisant les paroles de Mathieu c'est qu'il parle de trois groupes de 14 générations. De Abraham à David, de David au dernier roi d'Israël et la déportation du peuple à Babylone et puis de l'Exile jusqu'au temps de Jésus. Les trois groupes de 14 générations suivent l'histoire d'Israël.

Le premier groupe nous montre l'établissement d'un peuple mis à part pour Dieu. Dieu a établi l'alliance avec le peuple qu'il a choisi pour être le sien. Il les a donné ses commandements et il s'attendait garder une relation proche avec eux. Ca commence bien.

Le deuxième commence avec David, le plus grand des rois, le point haut de l'histoire du pays. Et elle termine avec Jéchonias après une succession de rois de plus en plus mauvais et incapables. Puis il y avait la rébellion du peuple, l'alliance a été rompue par le peuple. Après cela Dieu les a jugé et les châtié par moyens des Babyloniens. C'était le point le plus bas pour le peuple de Dieu qui a perdu son temple et aussi le pays promis par Dieu.

Le troisième groupe nous montre simplement que la vie a continué et qu'il y avait des gens fidèles à Dieu. La vie n'était plus comme avant, même après le retour du peuple en Terre Promise. Et le peuple attend, ils attend le Messie.

Que dirions-nous? Avec le bon, le mauvais et ceux qu'on peut oublier, nous voyons une chose: Dieu est fidèle à ses promesses. Ses promesses faites à Abraham, ses promesses faites à David, ses promesses faites à son peuple. Dieu n'oubliera pas son peuple, et son plan s'accomplira au moment où lui le décidera. Cela devrait nous encourager. Dieu ne nous oublie pas et il accomplit ses plans même si notre vie, notre situation nous semble grise et sans espoir.

Cette généalogie nous rappelle aussi que Dieu peut racheter n'importe quelle situation. Même à Babylone, son peuple n'était pas hors de sa portée. Même au moment le plus sombre, Dieu prépare son peuple pour l'arrivée du Messie, Jésus. Tranquillement, calmement son plan s'avance. Ceux qu'on puisse oublier ont des enfants, qui ont des enfants, qui ont des enfants... et le temps s'écoule et on avance vers l'accomplissement du plan de Dieu, un jour à la fois.

Dans les bons et les mauvais moments de la vie, nous pouvons être certains que Dieu suit le plan qu'il a élaboré pour notre vie, pour notre église, pour notre pays.

Evidement, le point culminant de notre vie n'est pas d'engendrer le sauveur du monde. Mais le plan de Dieu c'est que chacun de nous trouve une relation restaurée avec le sauveur venu sur terre il y a déjà 2000 ans. Le message de Matthieu qui suit cette longue liste de noms c'est que Dieu agit de nouveau parmi son peuple. La généalogie de Jésus-Christ que Matthieu nous donne, nous prépare à la révélation d'Emmanuel. Dieu avec nous. Et quand Jésus arrive, quand il commence son ministère c'est pour proclamer l'arrivée du Royaume de Dieu - avec toutes ses implications. Et c'est le Royaume de Dieu qui sera notre sujet dans les semaines à venir.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications