* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Mathieu 28:16-20

A quoi sert l'église?

Jeudi passé, comme vous le savez, était le jour de l'ascension - le moment où Jésus est retourné au ciel, 40 jours après sa resurrection. Imaginez le scene, si vous pouvez, à son arriver "chez lui":

Tout le ciel a attendu ce moment. Jésus arrive et les anges lui demandent: "Est-ce que tu as accompli ta mission?"
Jésus repond "Oui, c'est fini."
"Nous avons une deuxième question" disent les anges. "Est-ce que le monde entier a entendu parler de toi?"
"Non" replique Jésus.
"Quel est ton plan, alors?" questionnent les anges.
"J'ai donné à 12 hommes et quelques d'autres personnes la responsabilité d'apporter le message aux peuples du monde."
Les anges le regardent et posent encore une question "Quel est ton Plan B?"
Jésus dit "Il n'y en a pas."

Lisons ensemble Matthieu 28:16-20

Ces paroles de Jésus sont souvent appelées "La grande mission" ou "La mission universelle".
C'est une mission donnée aux disciples, mais donnée aussi à toute l'église. Ce sont des ordres que Jésus a donné à son église avant qu'il ne retourne au ciel. Jésus a accompli sa mission sur la terre et maintenant il donne une mission à ceux qui restent, ses disciples, et à ceux qui vont suivre les disciples dans les années, les décades et les siècles à venir - les nouveaux disciples. Il y a des choses que Jésus veut que son église fasse.

L'Evangélisation

Nous commençons au verset 19: "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit." La première partie de la mission universelle c'est l'Evangélisation. Prenons ce verset et examinons ce que dit Jésus.

Allez (donc)

Aller. Un verbe qui veut dire se mettre en mouvement, marcher, se diriger, avancer. Un mot simple mais un mot qui provoque l'horreur chez beaucoup de chrétiens. "Dieu ne m'appelle pas à être missionnaire...", "Je ne peux pas aller dans un pays chaud - je transpire trop...", "Je ne peux pas aller dans un pays froid - je ne supporte pas le froid!!", "Je ne parle pas très bien le chinois..."

N'ayez pas peur! Jésus ne demande pas que tout le monde quitte son pays pour aller à l'autre bout du monde. Quand Jésus a dit "Allez" il s'est servi d'une forme du verbe qui peut-être aussi bien traduit "En allant". Bien sûr qu'il donne un ordre mais le contexte c'est notre vie entière - "En allant" Dans tout ce que vous faites, où que ce soit que vous iriez, où que ce soit que vous habitiez, où que ce soit que vous travailliez - engagez-vous à faire des disciples.

Tout de suite la tension diminue... on peut rester en Belgique. Oui, mais l'ordre de Jésus demeure. Bien que le monde ait besoin de missionnaires prêts à quitter leur pays, le monde a besoin de chrétiens qui restent là où ils sont et proclament Jésus - là où ils sont. Il est possible d'aller très loin tout en restant chez soi.

Faites de toutes les nations

Dans l'Ancien Testament la révélation de Dieu était pour les Juifs - descendants d'Abraham et Isaac. Quand Jésus donne la mission universelle, il prolonge la portée de la révélation - d'Israël au monde entier! L'attente de Jésus c'est que son église va se propager partout dans le monde et, qu'en allant, elle va faire des disciples.

L'histoire de l'église dans le livre des Actes nous montre le début de cette "propagation". Les douze premiers chapitres du livre suivent l'Apôtre Pierre qui apporte l'évangile aux "païens", des non-Juifs qui, auparavant, étaient en dehors de l'alliance de Dieu. La deuxième partie des Actes suit les voyages de l'Apôtre Paul. Paul a apporté le message de l'évangile à une grande partie de l'empire romain, il l'a même apporté au cœur de l'empire à Rome.

Au début du deuxième siècle (100 après J.C.) il y avait 46 églises dans 16 régions autour de la mer Méditerranée. Evidemment il y a beaucoup plus d'églises aujourd'hui. En Belgique francophone il y a, apparemment, plus de 512 communautés, organisées en association ou indépendantes. 512 églises qui font des disciples. Mais qu'est-ce qu' un disciple?

Des disciples

Quand Jésus a donné ses ordres il n'a pas dit "faites des membres de l'église" ou "faites des étudiants de la parole" ou "faites des ouvriers pour beaucoup d'activités". Un disciple fait tout cela - il devient normalement membre d'une église, il devient normalement étudiant de la parole de Dieu, il travaille normalement dans l'église mais un disciple c'est premièrement un disciple.

Nous parcourons un terrain dangereux si nous croyons que nous cherchons des gens simplement pour augmenter le nombre de personnes dans l'église ou pour nous donner assez de personnes pour faire certaines activités dans l'église. Quand quelqu'un devient chrétien, quand il devient disciple ce n'est pas pour être mis dans sa place dans le programme de l'église. Un bloc parmi tous les autres blocs. Un disciple suit une personne, il se consacre à une personne, il obéit à une personne - Jésus.

Il y a bien sûr des choses à faire mais toujours dans le contexte d'une relation avec Jésus, une relation passionnée qui nous amène à vouloir servir notre sauveur.

Quand nous parlerons de la formation dans quelques instants nous allons voir d'un peu plus près ce que veut dire être disciple mais pour l'instant retenons simplement l'idée qu'un disciple c'est quelqu'un qui suit Jésus.

Les baptisant...

Nous n'examinons pas ce que Jésus dit au sujet du baptême aujourd'hui. C'est un vaste sujet à lui tout seul que nous avons abordé, en partie, à notre dernier culte de baptême et c'est certain que nous y retournerons dans l'avenir. Il suffit de dire que le baptême fait partie de ce que Jésus commande. Comment et quand on le fait c'est une autre question.

Pour faire des disciples alors il faut que nous allions dans le monde où se trouvent ceux qui ne connaissent pas Jésus. Malheureusement l'église insiste trop souvent que le monde vient à elle pour entendre la bonne nouvelle de Jésus. Elle n'est pas prête à "Aller". Inviter les gens chez nous est plus facile parce que ce sont eux qui se sentiront un peu inconfortables... nous sommes chez nous! Est-ce que cela veut dire que nous sommes contre des événements auxquels nous pouvons inviter notre famille et nos amis? Non, pas du tout, mais ces manifestations ne servent pas à grands choses si nous ne sommes pas déjà occupés de proclamer Jésus. La grande mission est une mission intentionné - c'est-à-dir que nous n'allons pas par hasard, nous devons réfléchir à ce que nous faisons.

Nous faisons des disciples en parlant, en proclament la bonne nouvelle du salut en Jésus-Christ. Quand quelqu'un devient disciple de Jésus ce n'est pas la fin de l'histoire. Un nouveau disciple est quelqu'un qui doit être enseigné. Nous trouvons ici la deuxième partie de la mission universelle de Jésus - la formation.

La Formation

Enseignez-leur

Enseignez-leur. Jésus s'attend à ce que les nouveaux disciples soient formés. Qu'ils ne restent pas des bébés dans la foi, qu'ils grandissent. Qu'ils apprennent à faire ce que Jésus a commandé. Et le plus important peut-être - qu'ils fassent des disciples. Les disciples forment d'autres disciples pour qu'ils puissent faire eux mêmes des disciples.

Une citation, de source malheureusement inconnue: "L'église d'aujourd'hui élève une génération de mules. Ils savent transpirer et travailler, mais ils ne savent pas se reproduire." Une mule, la progéniture d'un cheval et d'une ânesse (ou vice versa), travaille bien - elle porte des provisions, elle laboure les champs, elle tire des charettes, elle transporte des gens. Mais, les mules sont presque toujours stériles - selon le site web de la Société Britannique des Mules "Depuis 1527 les naissances d'environ 60 poulains de mule ont était signalées en Europe, les Etats Unis, l'Amérique de Sud, l'Afrique du Nord et le Chine" - pas beaucoup étant donné qu'il y a entre 3000 et 4000 mules en Angleterre tout seul!

L'église est remplie de ceux qui savent travailler - c'est bien il faut le dire! Ils enseignent à l'école de dimanche, ils servent les autres, ils font des visites, ils organisent des activités sociales... ils font beaucoup de choses. Mais il y a un problème.. ils ne savent pas se reproduire. Ils ne savent pas comment faire des disciples, comment les enseigner pour qu'ils puissent, à leur tour, enseigner d'autres disciples.

Sommes-nous comme cela à Libramont? Il y a toujours le danger que nous finissons comme cela. Si nous laissons tomber l'évangélisation pour faire de nouveaux disciples et si nous laissons tomber la formation de ces nouveaux disciples, il est tout à fait probable que nous soyons la dernière génération de chrétiens protestants à Libramont.

Mais ce n'est pas si morne et désastreux que cela! Nous parlons de cela pour nous encourager à continuer.

A observer tout ce que je vous ai prescrit

Si nous allons enseigner de nouveaux disciples qu'est que nous allons leur enseigner? Il faut peut-être ajouter une chose à notre définition d'un disciple. Un disciple c'est quelqu'un qui apprend en écoutant et en agissant - normalement en écoutant celui qu'il suit et en faisant ce que lui est demandé.

Selon Jésus "Enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit." Faire déjà seulement ce que Jésus nous commande dans les quatre évangiles nous donne assez à faire pour toute notre vie!! Mais, les écritures elles-mêmes déclarent "Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice," La bible est notre "livre de formation". Mais une connaissance de la bible n'est pas suffisante à elle toute seule. Ce que nous connaissons doit être vécu, observé. C'est là que se trouve la marque d'un disciple - il observe ce que Jésus a prescrit. Selon des versets bien connus de l'Apôtre Jacques: "Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était." Une image humoristique qui nous montre l'importance de l'action après la lecture.

La mission universelle que Jésus donne à son église est importante. C'est le fondement de la mission de l'église. Si nous arrivons à dire "Qu'est ce que nous allons faire maintenant...?" Nous trouvons la réponse ici, dans ces versets - l'évangélisation et la formation... et l'évangélisation et la formation. Tout ce que nous faisons dans l'église doit servir pour accomplir ces deux buts. Si nous avons l'idée de faire quelque chose nous devons d'abord nous poser la question "Comment est-ce que cette activité nous aidera en vue de l'évangélisation et de la formation?"

Mais la mission universelle est aussi quelque part un peu angoissante. C'est le travail de toute une vie, elle demande qu'on s'y consacre énormément. Etre disciple n'est pas quelque chose qu'on ne fait qu'un jour par semaine. L'église, le dimanche est un lieu de formation mais le lieu de travail, le lieu d'évangélisation, c'est le monde. Le monde qui nous hait parce que il a hai Jésus avant.

Mais nous sommes réconfortés par ce que Jésus dit au début du passage que nous avons lu et par ce qu'il dit à la fin:
Au début il dit: "Tout pouvoir m'a été donne dans le ciel et sur la terre... Allez"
A la fin "Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin de monde."

Pouvoir et Présence

Son Pouvoir

Quand nous faisons des disciples, nous le faisons avec toute l'autorité de Jésus qui nous couvre. En tant que celui qui règne dans ce monde, celui qui à tout pouvoir il nous envoie comme ses ambassadeurs. Quand je parle, je parle avec son autorité et je parle avec ses mots, sa parole. Je ne proclame pas mes propres idées ou ma propre religion. Je proclame celui qui est mort et qui est ressuscité. Comme l'Apôtre Paul l'a dit "Car je n'ai point honte de l'Evangile: c'est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit."
Je crois en ce message parce que je crois en celui qui m'envoie. Comme je l'ai dit; un disciple c'est quelqu'un qui suit une personne. Puisqu'il a tout pouvoir et toute autorité j'ai confiance que quand il m'envoie il sait très bien ce qu'il fait et qu'il me donnera ce qu'il me faut pour accomplir sa volonté.

Sa Présence

"Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."
Ce sont des paroles qui nous réconfortent. Quand nous nous rassemblons, il est facile de croire que Dieu est là parmi nous. Mais nous sentons parfois que s'il est là c'est parce qu'il est venu voir quelqu'un d'autre... et alors, nous nous sentons encore plus seuls quand nous partons d'ici.
Jésus nous rassure avec ces paroles que quand "nous allons" il est avec nous. Ce n'est pas un espoir vague... est-il là ou non. C'est un fait, une promesse sur laquelle nous pouvons compter. C'est la promesse que Jésus sera avec nous jusqu'à ce que la mission, le travail soit accomplit. Après cela, nous serons avec lui dans sa présence pour toujours.

A quoi sert l'église?

La mission de l'église, la mission de cette église peut-être résumée en deux mots:

L'évangélisation et la formation.
Quand nous nous réunissons le dimanche matin, ou pendant la semaine, nous sortons du monde pour quelques heures. Nous trouvons un refuge, un répit. Nous louons Dieu, nous chantons, nous prions et nous écoutons l'enseignement de la parole de Dieu. Tous pour être formés, tous pour être préparés à replonger dans le monde. Parce que quand nous partons d'ici c'est pour retourner dans le monde pour accomplir la mission que Jésus nous a confiée - faire des disciples. Nous mettons en pratique ce que nous avons appris. Nous partons assurés aussi de son pouvoir et de sa présence.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications