* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Matthieu 5:7-10

Heureux?

Ce matin nous allons continuer dans notre étude des béatitudes qui se trouvent au début de Matthieu, chapitre 5. La fois passée nous avons examiné les quatre premières béatitudes qui parlaient des pauvres, des affligés, des débonnaires et des affamés. Ces béatitudes avaient un rapport direct avec notre relation avec Dieu. Cette semaine nous considérons les béatitudes qui s'occupent de notre relation avec les autres. Le chrétien dans la communauté de l'église et le chrétien dans le monde.

Lisons Matthieu 5:7 à 10 ensemble.

Les miséricordieux

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde!
Qu'est ce que la miséricorde?
Quand j'étais enfant il y avait un jeu que nous jouions entre nous. Le jeu s'appelait "Pitié." Le jeu se jouait à deux. Chacun offrait sa main à un autre qui la serrait. Ensuite, le but du jeu était d'écraser ou de tordre la main de l'autre jusqu'à ce qu'il crie "Pitié". La meilleure façon de gagner était de mettre la main de son adversaire derrière son dos et tirer. C'était un jeu assez brutal et ce n'est surtout pas à enseigner à vos enfants s'il vous plaît - de toute façon, ils le connaissent peut-être déjà !

Mais ce petit jeu de mon enfance résume un peu notre idée normale de la miséricorde.
Nous pensons plutôt à ce qu'on ne fait pas ou à ce qu'on arrête de faire.

Dans la bible, la miséricorde c'est aider activement une autre personne.
C'est la compassion pour quelqu'un dans le besoin.
C'est agir en sa faveur quand nous ne sommes pas obligés de le faire.
Jésus raconte l'histoire du bon samaritain dans Luc 10. A la fin il demande "Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands? - C'est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Et Jésus lui dit: Va, et toi, fais de même." La miséricorde est active.

Nous notons que Jésus ne précise pas envers qui nous devons être miséricordieux - c'est à dire, cela doit être dans notre nature d'être miséricordieux envers tous. Mais qu'est ce que la nature de la miséricorde?

Un des aspects de la miséricorde c'est de donner une aide pratique à autrui. Mais la miséricorde va plus loin. Il me semble que ce que dit Jésus est bien lié à ce qu'il a dit dans les versets 3 à 6 à propos de nous-mêmes. Nous sommes miséricordieux parce que nous connaissons notre état spirituel et notre propre besoin de la miséricorde de Dieu. La miséricorde que nous devons avoir, c'est plutôt face au péché des autres.

Nous sommes miséricordieux quand nous ne nous vengeons pas quand quelqu'un a péché contre nous.
Nous sommes miséricordieux quand nous répondons avec gentillesse face à la méchanceté.
Nous sommes miséricordieux quand nous ne réagissons pas comme le monde réagit quand nous sommes contrariés.
Nous sommes miséricordieux quand nous agissons par amour quand, de préférence, nous voulons agir avec colère.
Nous sommes miséricordieux quand nous ne disons pas tout de suite "Pauvre type" quand quelqu'un pèche - bien qu'il est évident, à nos yeux, qu'il fait encore une fois la même chose.

Dans les paroles de John Stott, commentateur anglais:
"Ceux qui sont miséricordieux obtiennent miséricorde
Ceci non pas parce qu'ils méritent la miséricorde en étant miséricordieux, ou le pardon en offrant le pardon aux autres, mais parce que nous ne pouvons pas recevoir la miséricorde et le pardon de Dieu tant que nous ne nous sommes pas repentis. Et nous ne pouvons pas prétendre de nous être repentis si nous sommes sans pitié pour le péché des autres.... Etre débonnaire, c'est reconnaître que nous sommes pécheurs. Etre miséricordieux c'est avoir de la compassion pour les autres, qui sont aussi pécheurs (que nous)."

Ceux qui sont miséricordieux obtiendront la miséricorde de Dieu.
La promesse de cette béatitude c'est que si nous sommes miséricordieux nous connaîtrons la miséricorde de Dieu. Dans un sens, recevoir la miséricorde de Dieu dépend de la mesure de notre miséricorde vers les autres. Comment pouvons-nous nous attendre à ce que Dieu soit miséricordieux avec nous si nous refusons d'être miséricordieux avec ceux que sont comme nous?

Et pour finir, la miséricorde de Dieu qui se révèle chaque jour dans notre vie devient notre motivation pour avoir de la miséricorde envers les autres.

Les purs

Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu!
Dans le monde des ordinateurs il y a beaucoup d'acronymes et de jargon. J'en mettrai quelques exemplaires sur le rétroprojecteur. Est-ce que vous pouvez deviner ce qu'on veut dire quand on se sert de telles choses?
Il y en a beaucoup aussi en anglais et le plus connu (même dans le monde francophone) c'est WYSIWYG. "What you see is what you get" Ou traduit "Ce que vous voyez est ce que vous avez "CQVVECQVA"

Quand Jésus parle de ceux qui ont le cœur pur, il parle du WYSIWYG spirituel.
C'est certain qu'il y a un aspect de "pureté" de comportement et de moralité. Nous lisons dans les psaumes "Qui pourra monter à la montagne de l'Eternel? Qui s'élèvera jusqu'à son lieu saint? Celui qui a les mains innocentes et le cœur pur; Celui qui ne livre pas son âme au mensonge, Et qui ne jure pas pour tromper."
Ceux qui viennent louer le Seigneur doivent être purs.

Mais je crois que Jésus parle plutôt de la pureté dans nos relations. Que nos relations les uns avec les autres soient honnêtes, transparentes. WYSIWYG. Nous parlons ici de sincérité et non pas juste de simplicité. Nous ne sommes pas obligés de savoir lire à travers quelqu'un comme dans un livre pour connaître le fond sa pensée. Il y a des gens qui sont compliqués à comprendre comme il y a des gens que nous comprenons facilement. Non, Jésus met l'accent sur l'intérieur. Ce que nous sommes dans notre cœur parce que cela aura un grand effet sur le " comment vivons-nous" en communauté dans l'église et dans le monde.

Plus tard dans l'évangile de Matthieu Jésus dit, à propos des scribes et pharisiens, "Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! Parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au-dedans, sont pleins d'ossements de morts et de toute espèce d'impuretés. Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au-dedans, vous êtes pleins d'hypocrisie et d'iniquité."

Jésus demande que la couleur que nous projetons à l'extérieur soit aussi la couleur de notre intérieur. Ou, plus proprement dit, que nous soyons blanc de cœur et que cela se montre. Encore une fois cela ne veut pas dire que nous devons connaître les pensées de chacun et de chacune. Pour finir, avec ceux qui vivent ainsi, nous n'aurons plus peur de devoir marcher sur des oeufs autour d'eux de peur que leur mine plaisante va s'effondrer à cause d'un mot de trop.
Avec ceux qui vivent ainsi, nous n'avons plus besoin de deviner "Dans quelle humeur sera-t-elle aujourd'hui?"

La promesse pour ceux qui vivent ainsi c'est qu'ils verront Dieu.
Nous verrons certainement l'accomplissement de cette promesse un jour au ciel.
Mais aujourd'hui nous la voyons avec l'œil de la foi comme l'explique Hébreux 11:27
"Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas." Dieu nous a fait une promesse, une promesse dans laquelle nous pouvons mettre notre confiance.

Les paisibles

Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu!
Dans une prédication précédente j'ai cité ceci: "Selon l'Académie norvégienne des sciences et l'université d'Oslo, depuis l'année 3.600 ans avant Jésus-Christ, le monde n'a connu que 292 ans de paix. Durant cette période il y a eu environ 14.000 guerres, petites et grandes, qui ont fait 3,6 milliards de morts." Nous savons bien qu'il n'y a pas beaucoup de pays en paix dans notre monde. De nos jours nous entendons beaucoup parler de ceux qui gardent la paix. Les soldats qui vont dans une région pour essayer de garder la paix où, franchement, il n'y a pas de paix à garder. C'est plus rare que nous entendions parler de ceux qui procurent la paix - les gens qui essayent de négocier la paix entre des factions en guerre.

Dans le domaine des relations personnelles nous voyons aussi qu'il y a souvent un manque de paix. Peut-être que cela est lié à la dernière béatitude. Il est difficile d'être en paix si nous ne sommes pas certains qu'une relation est bonne et honnête.

Le mot "paix" employé par Matthieu dans ce verset est aussi utilisé par l'Apôtre Paul dans Colossiens 1:20 "Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix."

La paix vient de la réconciliation - la restauration d'une relation. Et notre modèle c'est Dieu et ce qu'il a fait pour nous en Christ. Nous sommes réconciliés avec Dieu en Jésus. Nous sommes en paix avec Dieu et c'est Jésus qui nous a procuré la paix.
Procurer la paix dans nos relations c'est donc chercher la réconciliation, chercher à régler nos problèmes d'une façon correcte et juste. C'est chercher aussi à pardonner quand il faut pardonner. Mais cela va plus loin que juste nos relations personnelles.

(Mais) les versets de Colossiens nous montrent aussi que la paix a un prix. Pour Jésus ce prix était son sang sur la croix. La paix n'est pas "bon marché" Pour nous dans nos relations la paix aura aussi un prix. Ce n'est pas un prix sanglant, mais quand même un prix. Le prix, c'est que parfois il nous coûte de régler des problèmes. Admettre nos torts ou mettre de côté notre désir de se venger ou de bouder peut nous coûter cher.
Il y a aussi un prix quand nous devons confronter quelqu'un avec ce qu'il a fait. Mais une vraie réconciliation, et la vraie paix ne peut venir que si la relation est ouverte et honnête - et pour cela il faut parfois dire clairement ce qui ne va pas aussi bien que ce qui va. Je dirais en général que nous ne sommes pas très forts pour la confrontation. Dire aux autres, gentiment, avec amour "Stop, ça suffit." ou "Vous faites le mal" n'est jamais facile. Nous avons peur que la relation ne survive pas. Mais sans confrontation appropriée il n'y a pas de vraie relation et il n'y a pas de paix - et cela surtout dans le cœur de celui qui se sent offensé.

En tant que ceux qui procurent la paix, il y a aussi un prix à payer si nous sommes impliqués dans les disputes des autres. Aider les autres à trouver la réconciliation est ardu, un consommateur de temps et parfois décevant quand il semble qu'on y arrivera jamais ou que, quand même, la relation ne peut pas être restaurée - sans ou avec votre aide.

Avant de continuer, je crois que cela vaut la peine de citer Romains 12:18 - un verset qui dit ceci: "S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes." Il y a des situations dans lesquelles il est impossible d'avoir la paix - à cause des autres, leurs attitudes et leurs actions. Dans une telle situation nous ne faisons que ce que nous pouvons faire pour avoir la paix. Et il arrive un moment où nous disons - "OK, j'ai fait ce que je peux. Je ne peux pas aller plus loin." Et nous nous retirons de la situation. Nous restons polis sans plus.

Ceux qui procurent la paix seront appelés "Fils de Dieu".
Quel honneur. C'est d'être reconnu comme un enfant de Dieu - "tel Père, tel fils" pour reprendre un dicton bien connu.

Les persécutés

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!
La dernière des béatitudes. Cette béatitude reprend la promesse de la première "le royaume des cieux est à eux." A qui? A ceux qui sont persécutés. Nous allons examiner ce sujet en un peu plus de détail quand nous regarderons les versets 11 et 12 dans quelques semaines. Mais pour aujourd'hui, que dire?

Deux choses. Premièrement: La persécution est une conséquence inévitable de la vie que nous vivons. Dans les béatitudes Jésus parle des citoyens typiques du royaume de Dieu. Les béatitudes ne sont pas "mix 'n' match" - "Un peu de débonnaire, une portion de pauvre en esprit, un morceau de pur et paisible. Mais je laisse passer la persécution. Merci" Les versets 11 et 12 révèlent la nature de la persécution mais le verset 10 nous assure que cela viendra. 2 Timothée 3:12 est encore plus clair à ce sujet "Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés."

Deuxièmement: Si nous sommes persécutés c'est à cause de ce que nous croyons et à cause de notre façon de vivre qui est un affront aux injustes - ceux qui ne connaissent pas Dieu. La persécution c'est l'affrontement de deux systèmes de valeurs et de façons de vivre, différentes et incompatibles.

Mais la persécution ne devrait pas être pour nous un sujet de peur et de crainte. La promesse de Dieu accompagne ce que Jésus nous dit.

Conclusions

Comme je vous l'ai dit la semaine passée, vivre ainsi n'est pas facile. Dans les béatitudes Jésus fixe un niveau très haut pour notre façon de vivre la vie chrétienne. Un niveau que nous n'atteindrons jamais tout seuls.
La perfection du royaume n'est pas encore arrivée. Nous attendons le ciel, nous attendons la perfection dans nos relations. Mais entre-temps appliquons-nous à mettre en pratique la parole de Dieu:


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications