* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (5,89 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Psaume 23

Prévoyance, Protection et Promesse

Un jour un journal a publié deux photos sur la même page. La première était une photo du collège communal de la ville. L'autre une image d'un troupeau de moutons. Malheureusement les légendes en-dessous des images ont été mélangées. Elles étaient en ordre inverse. En-dessous de l'image des brebis se trouvait les noms des échevins et le bourgmestre. En dessous de l'image du collège communal: "Le parc à moutons: naïfs et vulnérables, ils se blottent les uns contre les autres tous contre les incertitudes de ce monde." Nous pouvons bien imaginer les récriminations après une telle gaffe.

Ce matin nous allons parler des moutons. C'est peut-être curieux, mais les besoins des moutons ne sont pas tellement différents des nôtres. Lisons Psaume 23.

Le Psaume 23 a été écrit par David, roi d'Israël. Avant qu'il n'est devenu roi, il était berger. Il connaissait bien des choses sur les moutons. Il savait au fond ce qu'était un mouton. Il était expert au sujet des moutons. Il savait ce dont ils avaient besoin pour vivre. Et dans le psaume 23 David appelle le Seigneur, l'Eternel, son berger. David reconnaît ses propres qualités de mouton!

La Bible parle pas mal des moutons, et des bergers. Dans le Nouveau Testament, dans Jean 10:11 Jésus s'appelle le bon Berger, le bon Berger qui donne sa vie pour ses brebis. Dans l'Ancien Testament le Prophète Esaïe parle aussi des brebis. "Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; Et l'éternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous."

Une des caractéristiques des brebis est qu'elles ont tendance à errer et à se perdre. Esaïe nous dit que nous avons fait cela dans notre relation avec Dieu. Nous avons erré et nous nous sommes perdus. En fait, Esaïe ne parle pas seulement de nous comme des brebis errantes, insensées. Nous errons parce que nous nous rebellons contre Dieu. Nous sommes désobéissants à Dieu.
Nous voulons suivre notre propre chemin. Ce que la bible appelle "Le Péché".

Revenons dans le Nouveau Testament. Dans 1 Pierre 2:25 nous trouvons encore une fois les paroles d'Esaïe, mais Pierre les lie à Jésus. "Car vous étiez comme des moutons qui s’égaraient, mais maintenant vous êtes retournés vers celui qui est votre berger et votre gardien." Ceux qui viennent à Jésus sont comme ceux qui cessent d'errer et qui sont retournés auprès du Berger.

Le Psaume 23 est un psaume de confiance et un psaume d'encouragement. Mais, c'est un psaume pour les brebis du bon berger. Ce psaume donne l'espoir au peuple de Dieu, et seulement au peuple de Dieu. Il donne l'espoir à ceux qui se sont repentis de leur rébellion et de leur désobéissance et qui sont retournés vers le bon Berger.

Quel espoir trouvons-nous dans ce psaume?
David parle de lui-même trois fois dans le psaume:
Je ne manquerai de rien - nous trouvons la prévoyance de Dieu.
Je ne crains aucun mal - nous trouvons la protection de Dieu.
J'habiterai dans la maison de l'Eternel - nous trouvons la promesse de Dieu.
Prévoyance, Protection et Promesse.

Prévoyance

Une brebis qui a un berger aura tout ce dont elle a besoin pour toute sa vie. Le berger aurait prévu du repos. "Il me fait reposer dans de verts pâturages." Le berger aurait prévu de quoi manger et de quoi boire. Pour une brebis, les verts pâturages sont pour manger. Les eaux paisibles sont pour boire. Le berger aurait été un guide, il était un dirigeant à suivre sur le chemin accidenté au flanc du coteau.

Dieu a promis à ses brebis qu'il subviendra à tous leurs besoins. Notre besoin est pourvu en Christ selon Philippiens 4:19
"Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ."

Si vous connaissez Jésus, si vous appartenez à Jésus, vous aurez tout ce dont vous avez besoin. Il pourvoit à notre repos. Parfois il nous est donné un repos inattendu au milieu de notre programme trépidant de tous les jours, de même dans notre vie spirituelle. "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos." Ceux qui sont chargés du poids de la vie, ceux qui sont chargés du poids de la culpabilité et du péché peuvent venir auprès du bon berger pour trouver du repos. Le poids peut être enlevé grâce au berger miséricordieux - le berger qui s'est donné pour ses brebis, comme nous avons lu dans l'évangile de Jean il y a quelques instants. Il pourvoit à nos besoins physiques, matériels et spirituels. Il est le maître à suivre. Pour le suivre il faut mettre notre foi en pratique. La vie de Jésus et son enseignement nous donnent un exemple et des instructions à suivre. Ce sont les sentiers de la justice dont David parle dans le psaume.

Et vous allez me dire "Oui, mais, il me semble que souvent je n'ai pas ce dont je crois avoir besoin." En effet, j'ai appris quelque chose d'intéressant au sujet des brebis. Elles ne savent pas toujours ce qui est le mieux pour elles-mêmes. Quand une brebis baisse la tête et commence à manger elle continue apparemment sans s'arrêter et sans regarder autour d'elle. Elle suit le bout de son museau. Malheureusement, il est tout à fait possible qu'une brebis, tellement occupée à brouter, tombe dans le ravin. Un berger vigilant va arrêter sa brebis avant qu'elle ne tombe dans le ravin, même si la brebis peut croire que ce n'est pas bien d'interrompre ainsi son repas!

Je ne connais pas votre façon de manger mais je sais que, comme la brebis, nous ne savons pas toujours ce qui est le meilleur pour nous. Si je veux me confier en Jésus, mon berger, je dois laisser tomber l'idée que je suis le meilleur juge de ce qui est bon pour moi. Il connaît mes besoins et il pourvoira à mes besoins.

Protection

Il faut que je confesse que je ne connais pas grand chose à propos de la nature ou des brebis. Je suis un garçon de la ville. Mais je suis certain qu'il n'y a pas beaucoup de lions ou d'ours en liberté en Belgique, même dans les Ardennes profondes. Un berger en Belgique n'est pas trop préoccupé par de tels prédateurs, cependant je m'imagine qu'il y a d'autres dangers pour les brebis belges.

Nous apprenons un peu au sujet de la carrière de David comme berger dans 1 Samuel 17. Nous le trouvons avec Saul avant qu'il ne combatte Goliath. "David dit à Saül: Ton serviteur faisait paître les brebis de son père. Et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau, je courais après lui, je le frappais, et j'arrachais la brebis de sa gueule. S'il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais. C'est ainsi que ton serviteur a terrassé le lion et l'ours, et il en sera ainsi du Philistin." Par rapport aux lions et aux ours un Philistin n'est rien!

Un des rôles d'un berger est de protéger ses brebis. Un berger à l'époque de David devait être assez solide! Selon ce psaume un berger portait une houlette et un bâton. Ces outils étaient conçus pour guider les brebis mais ils servaient aussi comme armes quand il fallait défendre les brebis.

Nous voyons dans le verset 4 que Dieu protège ses brebis, son peuple. Parce que nous avons la protection de Dieu nous ne craignons ni la vie, ni la mort. Sa présence, "tu es avec moi", est notre réconfort et notre sécurité. Mais attention, David dit "Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort...." Il ne dit pas "Si je marche", il dit "Quand je marche." La vie n'est pas une promenade dans un parc merveilleux, c'est parfois une lutte à travers des lieux rocailleux, difficiles, sombres et dangereux.

La vie finit, parfois abruptement, dans la mort. Mais je ne crains aucun mal. Et cela, non seulement parce qu'il n'y a pas de mal. Il y en a! Mais parce que Dieu est avec moi.
Je me confie en lui, j'ai confiance en lui pour ma vie et au moment de ma mort aussi. J'aimerais bien lire un poème que j'ai trouvé. C'est un poème écrit en anglais et j'en ai fait la traduction pour le sens des paroles et non pour la rime:

Entre ses mains je dépose les peurs qui me hantent.
L'effroi du mal qui, peut-être, viendra.
Entre ses mains je dépose les doutes qui m'assaillent.
Et je me repose, en sûreté, confiant en lui pour tout.

Into His hands I lay the fears that haunt me,
The dread of future ills that may befall;
Into His hands I lay the doubts that taunt me,
And rest securely, trusting Him for all. -- Christiansen

Je n'ai pas toutes les réponses aux questions qui se posent sur la vie, et la mort. Je n'ai pas toutes les réponses aux questions qui se posent sur la souffrance dans ce monde. Mais, j'ai confiance en celui qui connaît la réponse à toutes ces questions.

Promesse

Une histoire assez courte. Je ne peux pas dire si elle est vraie ou non. Je la raconte telle quelle. Une petite fille a commit une bêtise. Comme punition, au dîner, ses parents l'ont mise à une table toute seule dans le coin. Pendant le repas sa famille l'a ignorée, jusqu'à ce qu'ils entendent une petite voix qui disait. "Seigneur, je te remercie car tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires. Amen"

Nous arrivons aux versets 5 et 6 et l'image change. Nous ne parlons plus de brebis. Nous nous trouvons dans la maison d'un hôte généreux qui prévoit tout en abondance pour ses invités. Nous trouvons encore dans ces deux versets les thèmes de la prévoyance et de la protection.

La coupe qui déborde nous parle de la sage prévoyance de Dieu pour son peuple, et tout cela face aux adversaires. L'hôte de ce banquet sait comment protéger ses invités. Oindre la tête d'un invité dans le Moyen Orient était un signe de respect et d'honneur. Les invités sont sujet de la prévoyance et de la protection de la part de l'hôte mais ils sont aussi honorés et respectés par lui.

Il y a quelques années j'ai lu un livre qui m'a vraiment touché. Une phrase en particulier m'a interpellé, et m'interpelle toujours - "Dieu est gentil et il m'aime bien." Jusqu'à ce point là j'étais sûr que Dieu m'aimait, parce qu'il aime tout le monde, mais comprendre qu'il m'aime bien était une révélation. Je ne suis pas aimé et toléré, je suis aimé et honoré et respecté.

David résume ces choses en disant que "le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie." Chaque chose de bon que nous recevons sort de la main de Dieu. Au milieu du mal et de chaque difficulté nous sommes entre les mains de Dieu. Il en est ainsi maintenant, aujourd'hui - "Tous les jours de ma vie". Mais il ne s'arrête pas là. Il y a une promesse pour l'avenir. Un espoir éternel. "J'habiterai dans la maison de l'Eternel jusqu'à la fin de mes jours." Ceux qui appartiennent au bon Berger ont la promesse de la vie éternelle comme nous le dit Jean 3:16. "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle." Jours sans fin! Il n'y aura pas de fin à nos jours et nous habiterons dans la maison de l'Eternel, dans sa présence pour toujours.

David nous relie aujourd'hui à l'éternité dans ce psaume. Quelque chose que nous ne faisons pas souvent. Notre vie sur la terre n'est qu'un séjour, un passage. La vallée de l'ombre de la mort dans laquelle nous nous trouvons maintenant n'apparaîtra plus aussi sombre à la lumière du ciel. Apocalypse 7:17: "Car l'agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux."

Conclusion

La prévoyance de Dieu. La protection de Dieu. La promesse de Dieu.
Nous avons là tout ce dont nous avons besoin. Sa présence en nous à chaque moment de chaque jour, dans chaque circonstance et la promesse de sa présence pour toujours. Voilà du réconfort et de l'encouragement pour les brebis du bon berger.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications